Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Duchesse de Langeais
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  octobre 2013

Monologue dramatique de Michel Tremblay interprété par Laurent Spielvogel dans une mise en scène de Christian Bordeleau.

Attablée à une terrasse d'un bar à touristes en plein après-midi sous le soleil de plomb d'un pays du Sud, une rombière au look interlope s'imbibe à coups de J&B on the rocks en évoquant ses belles années.

C'est la Duchesse de Langeais. Rien à voir avec la coquette de Balzac. Quoi que.

Ancienne reine du petit monde des cabarets avec ses numéros d'artiste-travesti et demi-mondaine tapineuse de haut vol qui régnait sur le coeur - et le portefeuille - des hommes qui aimaient les hommes, elle appartient à une autre comédie humaine, celle du Montréal populaire des années 70 qui inspira à l'auteur québécois Michel Tremblay une saga théâtrale avec notamment ses "pièces de cuisine", dont les fameuses "Belles-Soeurs" présentées au Théâtre du Rond-Point en mars 2012.

La partition en forme de soliloques de "La duchesse de Langeais" aborde avec autant de sagacité que d'empathie la psyché homosexuelle avec le personnage, par essence dramatique, du travesti que les errances de la vie fait naviguer dans tous les registres théâtraux : clown tragique, figure comique par ses outrances, coeur de midinette vouée aux pires mélos et destin pathétique de l'identité contrariée.

Arrivée à l'âge où les souvenirs remplacent les projets, la "duchesse", auto-anoblie à la manière des courtisanes de la Belle Epoque, se souvient de la sienne, évoquant sa "perversité" précoce et sa vocation assumée de "reine des queues", ses amants fortunés et ses amours des feintes, et son talent unique de performeuse imitant aussi bien Dalida, Barbara, Sylvie Vartan que Edwige Feuillère, Elisabeth Taylor et Fanny Ardant, vomit sur ses homologues concurrentes et pleurniche sur ce qui sera peut-être son dernier chagrin d'amour.

Sur scène, pour incarner sans verser dans la caricature au premier degré, ce personnage à double titre, représentation théâtrale d'un homme qui s'est lui-même construit en personnage autofictionnel et dont les divagations éthyliques recèlent sans doute autant de vérités que de fantasmes, travesti cheap sur le retour qui se prend pour une drama-queen dont la trivialité de la langue populaire rode en embuscade derrière des accès déclamatoires grandiloquents et grande folle aux délires flamboyants sauvée du pathétique par le sens de l'auto-dérision, un comédien de grand talent : Laurent Spielvogel.

Avec aux manettes, Christian Bordeleau, québecois devenu parisien qui connaît bien le théâtre de Michel Tremblay pour le promouvoir sur les scènes françaises depuis plus de vingt ans, et qui a récemment créé en France "A toi pour toujours, ta Marie-Lou", Laurent Spielvogel porte avec panache, au sens cyranien du terme, et humanité le personnage et sa part d'humanité commune à tous les hommes qui affrontent leur destin embarqués sur un esquif.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=