Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Duchesse de Langeais
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  octobre 2013

Monologue dramatique de Michel Tremblay interprété par Laurent Spielvogel dans une mise en scène de Christian Bordeleau.

Attablée à une terrasse d'un bar à touristes en plein après-midi sous le soleil de plomb d'un pays du Sud, une rombière au look interlope s'imbibe à coups de J&B on the rocks en évoquant ses belles années.

C'est la Duchesse de Langeais. Rien à voir avec la coquette de Balzac. Quoi que.

Ancienne reine du petit monde des cabarets avec ses numéros d'artiste-travesti et demi-mondaine tapineuse de haut vol qui régnait sur le coeur - et le portefeuille - des hommes qui aimaient les hommes, elle appartient à une autre comédie humaine, celle du Montréal populaire des années 70 qui inspira à l'auteur québécois Michel Tremblay une saga théâtrale avec notamment ses "pièces de cuisine", dont les fameuses "Belles-Soeurs" présentées au Théâtre du Rond-Point en mars 2012.

La partition en forme de soliloques de "La duchesse de Langeais" aborde avec autant de sagacité que d'empathie la psyché homosexuelle avec le personnage, par essence dramatique, du travesti que les errances de la vie fait naviguer dans tous les registres théâtraux : clown tragique, figure comique par ses outrances, coeur de midinette vouée aux pires mélos et destin pathétique de l'identité contrariée.

Arrivée à l'âge où les souvenirs remplacent les projets, la "duchesse", auto-anoblie à la manière des courtisanes de la Belle Epoque, se souvient de la sienne, évoquant sa "perversité" précoce et sa vocation assumée de "reine des queues", ses amants fortunés et ses amours des feintes, et son talent unique de performeuse imitant aussi bien Dalida, Barbara, Sylvie Vartan que Edwige Feuillère, Elisabeth Taylor et Fanny Ardant, vomit sur ses homologues concurrentes et pleurniche sur ce qui sera peut-être son dernier chagrin d'amour.

Sur scène, pour incarner sans verser dans la caricature au premier degré, ce personnage à double titre, représentation théâtrale d'un homme qui s'est lui-même construit en personnage autofictionnel et dont les divagations éthyliques recèlent sans doute autant de vérités que de fantasmes, travesti cheap sur le retour qui se prend pour une drama-queen dont la trivialité de la langue populaire rode en embuscade derrière des accès déclamatoires grandiloquents et grande folle aux délires flamboyants sauvée du pathétique par le sens de l'auto-dérision, un comédien de grand talent : Laurent Spielvogel.

Avec aux manettes, Christian Bordeleau, québecois devenu parisien qui connaît bien le théâtre de Michel Tremblay pour le promouvoir sur les scènes françaises depuis plus de vingt ans, et qui a récemment créé en France "A toi pour toujours, ta Marie-Lou", Laurent Spielvogel porte avec panache, au sens cyranien du terme, et humanité le personnage et sa part d'humanité commune à tous les hommes qui affrontent leur destin embarqués sur un esquif.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=