Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sigur Rós
Kveikur  (XL Recordings)  juin 2013

Et si Sigur Rós avait voulu avec ce disque tenter une nouvelle expérience sensorielle et musicale ?

L’expérience a toujours été au centre du travail de Sigur Rós que cela soit dans la forme ou dans le fond avec des prises de positions artistiques souvent originales et aventureuses. C’est aussi "la magie d’un moment, quelque chose que l’on ne doit pas chercher à disséquer, car c’est ce qui est mort que l’on dissèque…" selon l’aveu du groupe. Il faut donc accepter de se laisser, assez facilement avec eux, porter par cette musique cérébrale et catalyseur à émotions.

Kveikur est peut-être un disque plus sombre que les autres. Plus torturé. Une invitation au sensoriel et ce, dés la pochette tirée d’une photographie prise en 1967 par l’artiste brésilienne Lygia Clark et représentant un "masque sensoriel" (Máscara Sensorial). Le but de ces masques recouvrant toute la tête et altérant la perception visuelle, est d’offrir de nouvelles expériences qui peuvent réduire ou augmenter la finesse des sens pour activer de nouvelles connections entre eux. Des herbes, des plantes (des drogues…) peuvent être placées sous le nez, histoire de bien triper. Des miroirs peuvent être placés à la place des yeux, tournés vers l’intérieur ou au contraire amplifiant le champ visuel extérieur (image que l’on retrouve dans le livret du disque).

Pour arriver à leurs fins, le groupe n’a pas lésiné sur les moyens démontrant une fois de plus de véritables talents d’écriture et de faiseurs de sons et d’atmosphère. Pas vraiment du post-rock, encore moins de la pop, un voyage intérieur musical. Une histoire de Montagnes Russes ou de volcans, car le feu (et la tempête) couvent dès le premier titre "Brennisteinn" et il ne s’éteindra pas !

Plus tranchant, plus mordant, ce Kveikur est un chaos sourd, une véritable alternative au plus calme et introspectif Valtari. Le style est toujours là, cette sorte de landscape musical (l’Islande omniprésente que cela soit dans la géographie harmonique ou dans la langue chantée, mélange d’Islandais et d’inventé) où la forme et les mélodies s’étirent à envie. Pourtant, les belles promesses des débuts et ce, à l’image de la discographie entière du groupe, ont tendance à se déliter au fur et à mesure que le disque défile pour laisser place alors à une douce routine (bousculée lors d'un "Kveikur" strié de guitares électriques ou d’un "Rafstraumur"). Une nouvelle expérience donc, plus dans la puissance et la noirceur qui, sans fonctionner jusqu’au bout, fait pour autant de ce Kveikur le meilleur disque de Sigur Rós depuis longtemps (2005 ?).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Heima de Sigur Rós
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003)
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Rós en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Rós en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Rós en concert à Main Square Festival
Sigur Rós en concert au Festival La Route du Rock 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Sigur Rós en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Rós en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust

En savoir plus :
Le site officiel de Sigur Rós
Le Myspace de Sigur Rós
Le Facebook de Sigur Rós


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=