Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sigur Rós
Kveikur  (XL Recordings)  juin 2013

Et si Sigur Rós avait voulu avec ce disque tenter une nouvelle expérience sensorielle et musicale ?

L’expérience a toujours été au centre du travail de Sigur Rós que cela soit dans la forme ou dans le fond avec des prises de positions artistiques souvent originales et aventureuses. C’est aussi "la magie d’un moment, quelque chose que l’on ne doit pas chercher à disséquer, car c’est ce qui est mort que l’on dissèque…" selon l’aveu du groupe. Il faut donc accepter de se laisser, assez facilement avec eux, porter par cette musique cérébrale et catalyseur à émotions.

Kveikur est peut-être un disque plus sombre que les autres. Plus torturé. Une invitation au sensoriel et ce, dés la pochette tirée d’une photographie prise en 1967 par l’artiste brésilienne Lygia Clark et représentant un "masque sensoriel" (Máscara Sensorial). Le but de ces masques recouvrant toute la tête et altérant la perception visuelle, est d’offrir de nouvelles expériences qui peuvent réduire ou augmenter la finesse des sens pour activer de nouvelles connections entre eux. Des herbes, des plantes (des drogues…) peuvent être placées sous le nez, histoire de bien triper. Des miroirs peuvent être placés à la place des yeux, tournés vers l’intérieur ou au contraire amplifiant le champ visuel extérieur (image que l’on retrouve dans le livret du disque).

Pour arriver à leurs fins, le groupe n’a pas lésiné sur les moyens démontrant une fois de plus de véritables talents d’écriture et de faiseurs de sons et d’atmosphère. Pas vraiment du post-rock, encore moins de la pop, un voyage intérieur musical. Une histoire de Montagnes Russes ou de volcans, car le feu (et la tempête) couvent dès le premier titre "Brennisteinn" et il ne s’éteindra pas !

Plus tranchant, plus mordant, ce Kveikur est un chaos sourd, une véritable alternative au plus calme et introspectif Valtari. Le style est toujours là, cette sorte de landscape musical (l’Islande omniprésente que cela soit dans la géographie harmonique ou dans la langue chantée, mélange d’Islandais et d’inventé) où la forme et les mélodies s’étirent à envie. Pourtant, les belles promesses des débuts et ce, à l’image de la discographie entière du groupe, ont tendance à se déliter au fur et à mesure que le disque défile pour laisser place alors à une douce routine (bousculée lors d'un "Kveikur" strié de guitares électriques ou d’un "Rafstraumur"). Une nouvelle expérience donc, plus dans la puissance et la noirceur qui, sans fonctionner jusqu’au bout, fait pour autant de ce Kveikur le meilleur disque de Sigur Rós depuis longtemps (2005 ?).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Heima de Sigur Rós
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003)
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Rós en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Rós en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Rós en concert à Main Square Festival
Sigur Rós en concert au Festival La Route du Rock 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Sigur Rós en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Rós en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust

En savoir plus :
Le site officiel de Sigur Rós
Le Myspace de Sigur Rós
Le Facebook de Sigur Rós


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=