Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les démineuses
Vingtième Théâtre  (Paris)  octobre 2013

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Milka Assaf, avec Marine Martin-Ehlinger, Sabrina Aliane, Sophie Garmilla, Ibtissem Guerda, Nawel Ben Kraiem et Taïdir Ouazine.

Avec l’arrivée d’une nouvelle venue, Lina, le groupe de démineuses travaillant pour l’ONG Scandinavian Aid s’étoffe et poursuit inlassablement sa mission quotidienne sur le sol libanais pour éliminer les mines antipersonnel larguées par l’armée israélienne et dont le nombre atteint les deux millions.

Pour toutes ces femmes libanaises, le travail délicat de repérage et de balisage demande une concentration maximum et les oblige à faire abstraction de leur vie privée, qu’elles ne peuvent pourtant tout à fait oublier, venant toutes pour la plupart des villages touchés.

Tirée de sa propre expérience sur le terrain, "Les démineuses" de Milka Assaf était destinée au départ à faire un film mais la réalité économique a pris le dessus et l’auteure-réalisatrice a choisi de mettre sur scène la vie de ce groupe de femmes, son quotidien (dans le contexte du Liban où plusieurs confessions cohabitent), leurs rêves et leurs soucis.

La pièce démarre par une scène très forte où, harnachées de casques, de vestes de protection et armées de détecteurs, elles dansent un étrange ballet pour dompter la mort. Des images du Liban sur le fond de scène nous immergent peu à peu dans cette ambiance particulière d’un pays qui a traversé quinze années de guerres civiles et dont les pierres et même les arbres en portent les séquelles.

Sans manichéisme, le texte de Milka Assaf dépeint la vie à l’intérieur de ce groupe pour ces femmes différentes mais portées par un même dévouement à leur tâche. Le salaire est évidemment un argument solide pour elles qui rêvent ainsi de s’émanciper ou de réaliser leurs rêves à l’image de Leila qui aspire à être chanteuse ou Lina qui songe à une nouvelle maison mais l’attachement à leur terre est aussi présent. Au-delà, la pièce évoque la condition de la femme dans un Liban en pleine mutation.

Le texte lyrique de Milka Assaf donne une vraie puissance à cette pièce et sa mise en scène très cinétique un vrai réalisme. Tandis que les chorégraphies remarquables de Nabib Amaraoui illustrent magnifiquement la tension qui règne, elles montrent aussi toute leur application à oeuvrer et leur grande cohésion.

On regrettera juste une scène de délire alcoolique un peu appuyée dans la mise en scène mais l’ensemble est d’une force et d’une justesse permanente. Tout comme le jeu des comédiennes qui défendent à l’unisson ce projet remarquable. Elles sont toutes magnifiques et se portent les unes les autres avec solidarité, tout comme leurs personnages.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=