Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sébastien Tellier
Confection  (Record Makers)  octobre 2013

Sébastien Tellier explique son nouveau disque Confection de cette manière : "Quand je compose seul au piano, les yeux fermés, je peux trouver des thèmes qui n’auront pas leur place sur mes albums pop. Je les ai regroupés sur cette récréation, qui signe mon retour à la véritable musique, avec orchestre philharmonique, cordes, vents, cuivres et mon piano qui a servi pour La Ritournelle".

Tout est dit. Ce Confection est donc une récréation, une parenthèse. Ici point de concept mais juste des thèmes plus ou moins arrangés qui confèrent à ce disque de faux airs de Bande Originale. Terminées les élucubrations du plus ou moins raté de My God Is Blue et autres délires mystico-rigolos, Sébastien Tellier réapparaît quasiment comme au presque premier jour (Politics, 2004). C'est surtout le retour à une musique beaucoup plus écrite, peut-être plus classique ou savante dans sa composition.

Alors que vaut réellement ce confection ? Tellier est-il empêtré dans les fils de la composition comme l’aimeraient tellement ses détracteurs ? Sebastien Tellier fait-il de la musique d’ascenseur ou invite-t-il à un voyage intérieur ? Verre à moitié plein ou à moitié vide, en fonction de son degré d’amour pour la musique du barbu, Confection alterne le meilleur avec l'anecdotique. Introspectif, cérébral, le disque parlera plus à l’affect qu’aux jambes, cinématographique (certains morceaux ont failli se retrouver sur des films), ce nouveau disque est d’abord et avant tout instrumental (mené par une certaine science du trio piano, basse, batterie et de l’orchestration, merci Emmanuel d’Orlando).

Si le festin n’est pas toujours de choix, je vous conseille fortement d’éviter l’horrible, pathétique et même pas drôle pour le coup "Waltz", les passables "Delta Romantica", "Coco et le labyrinthe", les redondantes versions II et III de "L’amour naissant" qui ne peuvent pas prétendre à être un thème et variations ou l’aquatique "Curiosa". Tellier invite à sa table, ou a son piano, des illustres comme Delerue, Vannier, Gainsbourg, De Roubaix ou Komeda.

C’est par un "Adieu" que Confection commence. L’humour est toujours là. Envolée lyrique, sobriété romantique, espace harmonique, élitisme et une petite touche de concerto pour une voix de Saint-Preux. Tout le disque ou presque est résumé dans ce titre. La croisée des chemins entre musique savante et pop (plus ou moins élaborée). Pas grand-chose à retenir de "L’amour naissant", pale ersatz (rythmique et harmonique) en moins bien de "La Ritournelle". Par contre, on ne méprisera pas la mélancolie et la subtile orchestration d’"Adieu mes amours" qui aurait pu souligner les courbes nues de B.B.

Tellier aime jouer avec les codes, s'il capte avec génie la quintessence d’un style musical, c’est aussi pour mieux le confronter avec son époque ou tout du moins une certaine vision, comme sur "Hypnose", "Coco" ou "Adieu mes amours". Le tout avec ce fameux humour dont il ne se dépare jamais. Un disque donc mi-figue mi-raisin qui confortera les critiques tout comme les amoureux de la musique du bonhomme sans vraiment emporter une véritable passion…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Politics de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sessions de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album L’Aventura de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Sébastien Tellier
Le Bandcamp de Sébastien Tellier
Le Myspace de Sébastien Tellier
Le Facebook de Sébastien Tellier


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=