Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sans elle(s)
Théâtre du Temps  (Paris)  novembre 2013

Comédie dramatique de Amy, mise en scène de Amy Baty et Emilie Schnitzler, avec Charlotte Audebram et Anne Ostazewski.

Pourquoi a-t-il été décidé qu'il fallait séparer les deux amies ? Qui pouvait en prévoir les conséquences ? Une relation intense d'enfants qui réfléchissent sur la vie : leur modèle le plus proche qu'est leur mère et leur futur de femme, est devenue une faute, un événement dangereux à briser.

L'une, dans sa vie d'adulte en garde à jamais la nostalgie, l'autre s'est arrangée avec cette péripétie par attachement à sa mère. Les mères, les filles : les femmes en somme. Comment elles sont préparées à jouer leur rôle, restreintes dans leur élan, acclimatées à leur supposé destin.

Simone de Beauvoir écrit dans "Le deuxième sexe" : on ne naît pas femme, on le devient". "Sans elle(s)" semble ajouter que c'est au prix de toutes sortes de mutilations. Arrêter une relation féconde entre deux fillettes en est un exemple. Limiter les ambitions par certains préjugés ou l'excision en sont d'autres.

Comme si l'épanouissement revêtait une menace pour la société, l'ordre, la reproduction, la domination masculine. Qui donnent ce verdict sans appel, ce retour à la bienséance, à la vie moyenne : une vie sans excès, qui ne sort pas du cadre, une vie à moitié, comme ces deux amies pour toujours séparées ?

Dans "Sans elle(s)" ce sont les mères, potiches, hystériques, coincées, terrorisées qui sèment la discorde telles Némésis la déesse de la vengeance. Le texte d'Amy Baty s'affranchit de l'ordre chronologique des séquences et retrace les vies des deux amies dans des tranches de vie qui viennent se répondre les unes aux autres.

Une jeune femme malade, stressée, nerveuse dans les transports en commun, en quête de l'Idée de l'Amie et puis, l'autre qui se rassure, se convainc que sa vie est bien comme elle est jusqu'au moment où le manque affectif vient la chatouiller. Deux points de départ qui mettent le public à la recherche d'une explication : c'est quoi le rapport ?

Ainsi la pièce n'est-elle jamais une démonstration appuyée, pesante. Amy Baty travaille par touches, des mots sensibles qui trouvent un écho. Que les femmes soient souvent en compétition les unes par rapport aux autres. Qu'un collectif de femmes suscitent les questions : "mais elles n'aiment donc pas les hommes.." dites sur le ton du dégoût avec force sous-entendus. Le souci de plaire malgré l'inconfort: talons, corset, chemiers et jupes en hiver. Voilà qui fait forcément partie de nos expériences.

Charlotte Audebram et Anne Ostaszewski sont deux comédiennes à l'énergie communicative. Elles se complètent parfaitement sur scène et se glissent avec dérision dans les personnages des deux gamines et des deux mères. Elles pourraient, cependant, atténuer certains excès d'expressions pour alléger l'ensemble.

Cela dit "Sans elle(s)" est un spectacle réjouissant, autant par l'intelligence de son propos que par le jeu des jeunes comédiennes. Et ça fait du bien.

 

Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau

L'arrivée du Beaujolais nouveau sera moins festive qu'à l'habitude cette année. Qu'à cela ne tienne la nouvelle édition de Froggy's Delight et le replay de la nouvelle Mare Aux Grenouilles est là pour vous tenir chaud ! Voici le programme :

Du côté de la musique :

"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

et toujours :
"Pursue a less miserable life" de Saffron Eyes
"Reborn" de Aldo Romano
"Dear mademoiselle" de Astrig Siranossian
"Lignes futures" de Brazzier
"Song machine, season one : Strange timez" de Gorillaz
"Mémoire d'un enfant de 300 000 ans" de Imbert Imbert
"Perspectives & avatars" de Laura Perrudin
"Aux amis qui manquent" la 4eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Frédéric Chopin" de Roustem Saitkoulov
"Beethoven, un nouveau manifeste" de Simon Zaoui
"Any day now" de The Brooks

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Douze Hommes en colère" de Reginald Rose
"Phèdre!" par François Gremaud
"La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau
"Comme s'il en pleuvait" de Sébastien Thiéry
"La journée de la jupe" de Jean-Paul Lilenfeld
"Hier est un autre jour" de Sylvain Meyrac et Jean-François Cros
"10 ans de mariage" d'Alil Vardar
"Ils s’aiment" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"Le Professeur Rollin se re-rebiffe" de François Rollin
et un malicieux air d'opéra avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir l'exposition commentée "Soleils Noirs" au Louvre-Lens
en virtuel :
"Miro "Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Gregory Crewdson - An Eclipse of Moths" à la Galerie Templon
voir ou revoir l'exposition "Les costumes font leur show !" au Centre national du costume de scène à Moulins
parcourir les collections de la National Gallery of Denmark à Copenhague
du Palais de Schönbrunn à Vienne
du Museu Imperial de Petropolis au Brésil et en Thaïlande
et du Museum of Contemporary Art à Bangkok
et "Les petites histoires des chansons coquines" du Musée de la Sacem

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Les bien-aimés" de Christophe Honoré
"L'exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Peur de rien" de Danielle Arbid
"The Bookshop" de Isabel Coixet

Lecture avec :

"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud
et toujours :
"Histoire politique de la roue" de Raphael Meltz
"Inépuisables" de Vivian Gornick
"Kudos" de Rachel Cusk
"Se cacher pour l'hiver" de Sarah St-Vincent
"Histoire navale de la seconde guerre mondiale" de Craig L. Symonds

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=