Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Iamamiwhoami
Bounty  (To whom it may concern / Cooperative Music)  mai 2013

Derrière ce nom barbare aussi énigmatique qu’indigeste se cache en fait un projet multiforme qui emprunte les traits et la voix de la chanteuse d’origine suédoise Jonna Lee. Combinant image et musique (notamment au travers de leur page YouTube ou de leur site internet), Iamamiwhoami, qui est en fait un collectif, met en place une série de vidéo à la production poétique, comptant des fables modernes.

En 2012, avec la sortie progressive de 9 chansons (la première ayant été mise en ligne le 14 février 2012), ils formaient l’album Kin, qui s’avérait être une fresque électronique fantasque exploitant les affres de la perte au travers de l’évolution d’une femme esseulée, ayant pour uniques compagnons, une bande de yétis gigantesques et farfelus.

Mais avant cela, il y eut en 2010 la série de vidéos, maintenant connue sous l’appellation Bounty et dont la bande son fut finalement réunie dans un album édité en mai 2013. A l’époque, le collectif et son visage principal jouissaient d’un buzz énorme, qui fut suscité par le mystère entourant ses membres, mais aussi par le sens que l’on devinait dissimulé dans chaque vidéo.

Bounty est un album qui peut être soumis à plusieurs interprétations et sans être trop aventureux, on peut avancer que celui-ci narre l’avènement d’une entité quasi-mystique et de son éveil à la nature et surtout à la rencontre de son amour impossible. Cette fable en partie éco-consciente fait lourdement appel à la musique électronique, utilisant les machines comme un miroir déformé à la nature ou comme un écho à celle-ci. Bref, loin de vouloir seulement placer leurs productions au centre d’une simple dichotomie entre la technologie et la nature, ils mobilisent tout un imaginaire qui se développe autour d’un son éthérée et dont la forme inattendue surprend l’oreille.

De fait, depuis le titre "B" jusqu’à "Y", Jona Lee explore avec ses textes, l’impossibilité de son amour et son évolution / mutation, plaçant alors sa situation en écho avec celle de la planète. Le tout en offrant à l’auditeur une position inconfortable, piégé entre l’émerveillement, le questionnement et une envie inassouvie de danser. En effet, contrairement à Kin et à ses titres "Play" et "Goodies",  Bounty n’alignera que peu de productions à même à provoquer les déhanchements. En même temps, là où Kin laissait sa protagoniste s’effondrer dans la folie et donc dans la dance (Cf. le clip de "Goodies"), cet opus pose son héroïne, comme un personnage pleinement conscient de son environnement et de sa situation. Ainsi, les productions musicales s’offrent sous un contrôle absolu, qui ne laisse comme espace d’expression que la voix et des sons éthérés, sorte de lamentation à moitié dissimulée. Abstraction étant faite du titre "U-2" sur lequel la voix s’efface presque entièrement face à une électro invasive.

Ce que l’on retiendra de l’album sera surtout son caractère multimédia qui met en place une complémentarité entre les supports, mais aussi cette volonté de restituer au public une histoire à l’identité sonique et visuelle forte, mobilisant sa sensibilité et son imagination et allant jusqu’à stimuler cette dernière par tous les moyens. Classieux, sans verser dans un étalage pseudo-artistique néfaste, ce premier né qui vient pourtant tout juste de bénéficier de sa propre sortie, augure un futur ambitieux pour ce projet.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album BLUE de iamamiwhoami

En savoir plus :
Le site officiel de Iamamiwhoami
Le Myspace de Iamamiwhoami
Le Facebook de Iamamiwhoami


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=