Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orso Jesenska
Un courage inutile  (03H50)  juin 2013

"Ma voix ne porte plus très loin", "Autoportrait en Henri Calet".

Il y a des musiques qui coulent sur vous comme la pluie d’hiver sur les carreaux, ne laissant que de vagues traces. Il y a des musiques, où l’on sait dès les premières écoutes qu’elles vous habiteront pendant longtemps. Si proches de vous, si proches de votre propre intimité qu’elles semblent avoir été écrites pour vous, par vous. Ce fut le cas à plusieurs reprises cette année, et dans des styles complètements différents avec Regarde Le Ciel d’Aline ou le triple album de Mendelson. C’est le cas avec ce Courage Inutile d’Orso Jesenska.

On ne parlera pas ici, de la superbe pochette, truisme, de Stéphane Merveille, la série des Fragments chez Monopsone par exemple, c’est lui, en forme clair-obscur organique, ou des très belles images signées Greg Bod qui accompagnent ce disque. A peine oserais-je vous parler de cette nuit, où j’ai découvert ce disque. Une nuit devenue blanche, où les mots, les mélodies délicates d’Orso Jesenska défilèrent inlassablement pour ne plus me quitter. Une nuit où le disque est devenu les reflets de mes émotions. Orso pour l’ours et Jesenska pour l’écrivaine Tchèque.

Orso Jesenska donc, natif de Marseille, compose, arrange, chante des chansons qui empruntent les mêmes chemins que Dominique A (comme une évidence), Bertrand Betsch, Mendelson, Pierre Barouh ou Yves Simon. Beaucoup de choses commencent au lycée. Alors que d’autres reprennent Nirvana, lui est porté par le renouveau de la chanson française, emmené par le label Lithium, mais aussi par Smog, Bonnie Prince Billy ou Palace. C’est l’époque des premiers titres, des premières démos. Le décor, présent dans ce disque date justement de cette période.

Julien Rochedy, c’est donc son nom, n’est pas que musicien. Il est aussi sculpteur, peintre pointilliste ou fauviste des serrements, errements du cœur. Un courage inutile, c’est la tempête et la passion, mais sous couvert de mélodies comme de la dentelle, presque fragiles, tout du moins graciles et d’arrangements d’une fine élégance. Une infinie poésie du verbe, une sensibilité musicale à fleur de peau, la pudeur de la mélancolie. Un courage inutile est la promesse d’un grand auteur, et pour vous de moments habités.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Effacer la mer de Orso Jesenska
La chronique de l'album 3 EP de Orso Jesenska - Matthieu Malon - Erik Arnaud
Orso Jesenska en concert à Erik Arnaud - Orso Jesenska - Matthieu Malon - Fontaine Wallace (dimanche 29 janvier 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Orso Jesenska
Le Bandcamp de Orso Jesenska
Le Myspace de Orso Jesenska
Le Facebook de Orso Jesenska


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=