Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orso Jesenska
Un courage inutile  (03H50)  juin 2013

"Ma voix ne porte plus très loin", "Autoportrait en Henri Calet".

Il y a des musiques qui coulent sur vous comme la pluie d’hiver sur les carreaux, ne laissant que de vagues traces. Il y a des musiques, où l’on sait dès les premières écoutes qu’elles vous habiteront pendant longtemps. Si proches de vous, si proches de votre propre intimité qu’elles semblent avoir été écrites pour vous, par vous. Ce fut le cas à plusieurs reprises cette année, et dans des styles complètements différents avec Regarde Le Ciel d’Aline ou le triple album de Mendelson. C’est le cas avec ce Courage Inutile d’Orso Jesenska.

On ne parlera pas ici, de la superbe pochette, truisme, de Stéphane Merveille, la série des Fragments chez Monopsone par exemple, c’est lui, en forme clair-obscur organique, ou des très belles images signées Greg Bod qui accompagnent ce disque. A peine oserais-je vous parler de cette nuit, où j’ai découvert ce disque. Une nuit devenue blanche, où les mots, les mélodies délicates d’Orso Jesenska défilèrent inlassablement pour ne plus me quitter. Une nuit où le disque est devenu les reflets de mes émotions. Orso pour l’ours et Jesenska pour l’écrivaine Tchèque.

Orso Jesenska donc, natif de Marseille, compose, arrange, chante des chansons qui empruntent les mêmes chemins que Dominique A (comme une évidence), Bertrand Betsch, Mendelson, Pierre Barouh ou Yves Simon. Beaucoup de choses commencent au lycée. Alors que d’autres reprennent Nirvana, lui est porté par le renouveau de la chanson française, emmené par le label Lithium, mais aussi par Smog, Bonnie Prince Billy ou Palace. C’est l’époque des premiers titres, des premières démos. Le décor, présent dans ce disque date justement de cette période.

Julien Rochedy, c’est donc son nom, n’est pas que musicien. Il est aussi sculpteur, peintre pointilliste ou fauviste des serrements, errements du cœur. Un courage inutile, c’est la tempête et la passion, mais sous couvert de mélodies comme de la dentelle, presque fragiles, tout du moins graciles et d’arrangements d’une fine élégance. Une infinie poésie du verbe, une sensibilité musicale à fleur de peau, la pudeur de la mélancolie. Un courage inutile est la promesse d’un grand auteur, et pour vous de moments habités.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Effacer la mer de Orso Jesenska
La chronique de l'album 3 EP de Orso Jesenska - Matthieu Malon - Erik Arnaud
Orso Jesenska en concert à Erik Arnaud - Orso Jesenska - Matthieu Malon - Fontaine Wallace (dimanche 29 janvier 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Orso Jesenska
Le Bandcamp de Orso Jesenska
Le Myspace de Orso Jesenska
Le Facebook de Orso Jesenska


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=