Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Florent Marchet
Bambi Galaxy  (PIAS)  janvier 2014

"Vertes lumières et particules, La vie sur terre est minuscule".

Voilà un disque, un voyage plutôt, qui ne vous laissera pas de marbre. Dans le positif comme le négatif, car Florent Marchet a pris des risques avec ce disque. Des risques tant sur le plan de la musique, que sur sa ligne directrice, voire conceptuelle. Et à notre époque les disques conceptuels font, il faut l’avouer, un peu peur. Il faudra peut-être parfois quelques écoutes pour accepter ce Bambi Galaxy, mais une fois que cela sera fait…

Depuis ses débuts, Florent Marchet a toujours composé sa musique autour d’une idée : l’adieu à l’enfance et le passage à l’âge adulte dans Gargilesse son premier disque sorti en 2004, une ville imaginaire dans Rio Baril en 2007, le monde du travail et ses violences dans Frère Animal ou la bourgeoisie dans l’album Courchevel, sorti en 2010.

Pour ce Bambi (référence à Michael Jackson) Galaxy, Florent Marchet a décidé de parler de la fin d’un monde, de la place de l’homme dans l’univers et de son rapport à la science, de sa quête du bonheur, du futur. L’idée d’un personnage cherchant sa place dans la société, cherchant d’autres propositions de vie. Comme souvent chez Marchet, il est question de lieu, de l’homme, de la vie et de voyage. Ici, c’est un voyage dans l'espace. Idée casse gueule au départ, le space-opéra. Tout comme peut être casse-gueule de parler de science-fiction, de Michel Houellebecq, de nombres premiers, de divagations spatiales et de la théorie des cordes.

Pourtant, Florent Marchet s’en sort brillement grâce à ses talents de compositeur et de fin parolier. Pour retranscrire son univers, son histoire, le musicien est allé voir du côté d’un rétro-futurisme électro pop. Un mélange surprenant entre François de Roubaix, Polnareff, Christophe et une pop électronique aussi bien finement ouvragée qu’absolument décomplexée. Si le voyage peut surprendre, voire décontenancer au départ, ce disque contenant plus d’aspérités que Courchevel son précédent album, il devient rapidement additif. Comment ne pas prendre le départ avec la ligne mélodique totalement synthétique du morceau introductif "Alpha Centauri" ?

Et ce n’est qu’un début, toute la science de l’écriture et l’élégance mélodique de Florent Marchet se dévoilent dans chaque titre, dans les harmonies, les arpèges, dans la moindre ligne de basses. Et puis il ose tout : les chœurs aériens, le presque kitsch, les chansons belles à pleurer, les paillettes, les paroles surréalistes "ho raël mon amour prend moi dans tes bras, la vie ici n’est pas pour moi...", l’introspection futuriste, la boule à facettes, le rêve, la pop symphonique, les accords king size…

Si Florent Marchet est à la recherche de la formule dans le titre éponyme "Bambi Galaxy", je peux vous assurer qu’il a trouvé celle de sa propre alchimie pop. Si la vie déborde à chaque fois, où qu’il soit, la musique déborde également. Un grand monsieur, même en combinaison spatiale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gargilesse de Florent Marchet
La chronique de l'album Rio Baril de Florent Marchet
La chronique de l'album Frère animal de Arnaud Cathrine - Florent Marchet
La chronique de l'album Courchevel de Florent Marchet
La chronique de l'album Frère Animal (Second Tour) de Arnaud Cathrine & Florent Marchet
Florent Marchet en concert à La Cigale (5 novembre 2004)
Florent Marchet en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Florent Marchet en concert au Café de la Danse (10 décembre 2008)
Florent Marchet en concert à ACB Scène Nationale (dimanche 16 décembre 2012)
L'interview de Florent Marchet (29 novembre 2004)
L'interview de Florent Marchet - première partie (13 décembre 2006)
L'interview de Florent Marchet - deuxième partie (13 décembre 2006)
L'interview de Florent Marchet (avril 2007)
L'interview de Florent Marchet (2 décembre 2008)
L'interview de Florent Marchet (dimanche 16 décembre 2012)
L'interview de Arnaud Cathrine & Florent Marchet (septembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Florent Marchet
Le Soundcloud de Florent Marchet
Le Myspace de Florent Marchet
Le Facebook de Florent Marchet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Florent Marchet (2 décembre 2008)


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=