Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Florent Marchet
Bambi Galaxy  (PIAS)  janvier 2014

"Vertes lumières et particules, La vie sur terre est minuscule".

Voilà un disque, un voyage plutôt, qui ne vous laissera pas de marbre. Dans le positif comme le négatif, car Florent Marchet a pris des risques avec ce disque. Des risques tant sur le plan de la musique, que sur sa ligne directrice, voire conceptuelle. Et à notre époque les disques conceptuels font, il faut l’avouer, un peu peur. Il faudra peut-être parfois quelques écoutes pour accepter ce Bambi Galaxy, mais une fois que cela sera fait…

Depuis ses débuts, Florent Marchet a toujours composé sa musique autour d’une idée : l’adieu à l’enfance et le passage à l’âge adulte dans Gargilesse son premier disque sorti en 2004, une ville imaginaire dans Rio Baril en 2007, le monde du travail et ses violences dans Frère Animal ou la bourgeoisie dans l’album Courchevel, sorti en 2010.

Pour ce Bambi (référence à Michael Jackson) Galaxy, Florent Marchet a décidé de parler de la fin d’un monde, de la place de l’homme dans l’univers et de son rapport à la science, de sa quête du bonheur, du futur. L’idée d’un personnage cherchant sa place dans la société, cherchant d’autres propositions de vie. Comme souvent chez Marchet, il est question de lieu, de l’homme, de la vie et de voyage. Ici, c’est un voyage dans l'espace. Idée casse gueule au départ, le space-opéra. Tout comme peut être casse-gueule de parler de science-fiction, de Michel Houellebecq, de nombres premiers, de divagations spatiales et de la théorie des cordes.

Pourtant, Florent Marchet s’en sort brillement grâce à ses talents de compositeur et de fin parolier. Pour retranscrire son univers, son histoire, le musicien est allé voir du côté d’un rétro-futurisme électro pop. Un mélange surprenant entre François de Roubaix, Polnareff, Christophe et une pop électronique aussi bien finement ouvragée qu’absolument décomplexée. Si le voyage peut surprendre, voire décontenancer au départ, ce disque contenant plus d’aspérités que Courchevel son précédent album, il devient rapidement additif. Comment ne pas prendre le départ avec la ligne mélodique totalement synthétique du morceau introductif "Alpha Centauri" ?

Et ce n’est qu’un début, toute la science de l’écriture et l’élégance mélodique de Florent Marchet se dévoilent dans chaque titre, dans les harmonies, les arpèges, dans la moindre ligne de basses. Et puis il ose tout : les chœurs aériens, le presque kitsch, les chansons belles à pleurer, les paillettes, les paroles surréalistes "ho raël mon amour prend moi dans tes bras, la vie ici n’est pas pour moi...", l’introspection futuriste, la boule à facettes, le rêve, la pop symphonique, les accords king size…

Si Florent Marchet est à la recherche de la formule dans le titre éponyme "Bambi Galaxy", je peux vous assurer qu’il a trouvé celle de sa propre alchimie pop. Si la vie déborde à chaque fois, où qu’il soit, la musique déborde également. Un grand monsieur, même en combinaison spatiale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gargilesse de Florent Marchet
La chronique de l'album Rio Baril de Florent Marchet
La chronique de l'album Frère animal de Arnaud Cathrine - Florent Marchet
La chronique de l'album Courchevel de Florent Marchet
La chronique de l'album Frère Animal (Second Tour) de Arnaud Cathrine & Florent Marchet
Florent Marchet en concert à La Cigale (5 novembre 2004)
Florent Marchet en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Florent Marchet en concert au Café de la Danse (10 décembre 2008)
Florent Marchet en concert à ACB Scène Nationale (dimanche 16 décembre 2012)
L'interview de Florent Marchet (29 novembre 2004)
L'interview de Florent Marchet - première partie (13 décembre 2006)
L'interview de Florent Marchet - deuxième partie (13 décembre 2006)
L'interview de Florent Marchet (avril 2007)
L'interview de Florent Marchet (2 décembre 2008)
L'interview de Florent Marchet (dimanche 16 décembre 2012)
L'interview de Arnaud Cathrine & Florent Marchet (septembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Florent Marchet
Le Soundcloud de Florent Marchet
Le Myspace de Florent Marchet
Le Facebook de Florent Marchet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Florent Marchet (2 décembre 2008)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=