Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Thomas Fersen
Thomas Fersen & The Ginger Accident  (Tôt ou Tard)  septembre 2013

"Qui est in, qui est out ?" demandait Gainsbourg. Alors Thomas Fersen a-t-il été, est-il, sera-t-il jamais un chanteur in ? Le vocabulaire estampillé sixties répond déjà en partie à la question posée. Pour le passé, on peut déjà répondre non. Il a eu des succès d'estime, quelques succès publics, mais n'a jamais soulevé une lame de fond populaire à la hauteur de son talent. Pour le présent, on peut douter que Thomas Fersen & The Ginger Accident fasse de nouveaux émules car le dandy décalé semble retourner aux amours de ses premiers disques. Pour l'avenir, on peut toujours espérer que la mode, qui est un éternel recommencement, vienne s'intéresser à nouveau à des chanteurs français de la trempe de Nino Ferrer ou de Jacques Dutronc, parce que c'est à côté d'eux que Thomas Fersen a sa place.

Sa collaboration avec les musiciens lyonnais qui habituellement accompagnent le clochard céleste, le crooner de rue Slow Joe, fait des étincelles, de celles qui illuminent un gâteau ou un cocktail en sortant d'un petit bâton.

En ouverture, "Donne-moi un petit baiser" avec ses cuivres brillants, donne le ton de l'album. Léger et enlevé, drôle et bâti pour remuer du fessier (comme l'indique les pas de danse au dos de la pochette). "Les pingouins des îles", ou les tribulations d'une petite bande autours des quatre ou cinq lieux où perdre son temps en groupe dans un village, rappellent bien des souvenirs adolescents. "Mes compétences", dans un inventaire à la Prévert (comme Nino Ferrer dans "Les Cornichons"), se hisse au niveau des meilleurs chansons de Thomas Fersen. "Joe-la-classe" et ses chaussures en anguille, fait penser à la pochette du dernier album d'Arno. "Viens mon Michel", et ses peurs enfantines/adolescentes de l'émasculation, est absolument savoureuse, tout comme "Les femmes préfèrent" aux tonalités nostalgiques.

Un disque d'une égale qualité mélodique et de textes sur son ensemble est déjà assez rare pour être salué. Mais lorsqu'en plus il est porté par un énergumène pince-sans-rire et de talent, on applaudit des deux mains. De plus, la formation jazz / rock / swing qui accompagne Thomas Fersen sur ce disque promet des concerts dont on ne pourra sortir que le sourire aux lèvres.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gratte moi la puce, Best of de poche de Thomas Fersen
La chronique de l'album Je Suis Au Paradis de Thomas Fersen
La chronique de l'album Un Coup de Queue de Vache de Thomas Fersen
Thomas Fersen en concert au Festival Solidays 2004 (dimanche)
Thomas Fersen en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (dimanche)
Thomas Fersen en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Thomas Fersen en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - samedi
Thomas Fersen en concert au Fil (jeudi 12 décembre 2013)
Thomas Fersen en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
L'interview de Thomas Fersen (mardi 13 décembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Thomas Fersen
Le Myspace de Thomas Fersen
Le Facebook de Thomas Fersen


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Thomas Fersen (13 décembre 2016)


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=