Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'oeil du loup
Maison des Métallos  (Paris)  janvier 2014

Conte de Daniel Pennac, mise en scène de Clara Bauer, avec par Vincent Berger, et Habib Dembélé.

"L’œil du loup" est un texte de Daniel Pennac paru en livre de jeunesse aux Editions Fernand Nathan. Laurent Berger a travaillé avec l'auteur son adaptation pour le théâtre.

"L’œil du loup" est un conte. Un jeune homme s'intéresse à un loup borgne qui arpente de long et large l'espace de sa cage au parc zoologique. Les deux solitaires, déracinés vont se raconter leur vie. Les chemins sont longs , parsemés de dangers et de merveilles, les chemins qui les mènent jusqu'ici.

Loup Bleu a été capturé en Alaska, il se rappelle la vie de la meute et les circonstances de sa blessure à l’œil. Le garçon vient d'Afrique. Avant de s'occuper des animaux du zoo, il a été sauvé d'une guerre civile, il a été acheté par un marchand dont le dromadaire Casserole, doué de la parole, prend soin de lui.

Ainsi commence la complicité du garçon baptisé Afrique avec les animaux, il sait leur parler, il sait les comprendre. Ils se sont apprivoisés mutuellement. La rencontre du renard et du petit Prince de Saint Exupéry pourrait parfaitement être un des épisodes de "L'oeil du loup".

Daniel Pennac imagine une belle histoire, généreuse et éclaire davantage ce qui rassemble les vivants que ce qui les divise. Il balance du pied, avec humour, l'expression "l'homme est un loup pour l'homme". Le véritable danger pour le loup ou le jeune homme est venu des hommes et non pas des loups.

Le monde merveilleux du conte autorise que toutes les voix se mêlent et que la nature se réenchante de poésie. Notre époque qui accepte ou rejette autrui selon les critères les plus divers offre un paysage bien attristant : la jungle de la compétitivité, la peur de l'autre, un imaginaire canalisé par les biens de la consommation. Ce spectacle parle d'une alternative possible

"L'oeil du loup" n'est pas uniquement la déclinaison de la leçon sempiternelle "Aime ton prochain comme toi-même". Il ravive le goût des histoires, des récits, qui sont disponibles ,prêts à être cueillis dans la nature, dans l’œil des animaux et l'imagination de ceux qui cultivent leur part d'enfance dans cette adversité quotidienne.

La mise en scène de Clara Bauer fait confiance à cet imaginaire. Il suffit de peu de choses pour évoquer le paysage enneigé, la piste africaine, le camion d'un autre âge surchargé qui sillonne le pays. L'Afrique telle qu'on la rêve est pourtant présente sous nos yeux : aussi changeante que sauvage. L'Afrique et son rapport particulier au temps et au réel.

Le travail collectif de Laurent Berger, de Clara Bauer et Daniel Pennac déplace l'énonciation et montre le travail en train de se faire : les répétitions des comédiens, les recherches de l’accessoiriste. Les deux comédiens ne se connaissent pas avant les répétitions mais, comme leurs personnages qui s'appuient sur leur histoire semblable, ils sollicitent leur identité commune d'artistes.

Le propos est ainsi déployé sur deux niveaux : celui de l'histoire et des conditions de représentation du spectacle. Les deux comédiens Vincent Berger et Habib Dembélé ont un talent extraordinaire, ils se fondent dans les personnages. On ne considère plus qu'ils existent des limites avec le règne animal.

La vérité du jeu de Habib Dembélé est remarquable : il est irrésistible de drôlerie en pécheur inuit marmonnant on ne sait quelle langue.

Quant à Vincent Berger, il est d'abord un loup hargneux pour se transformer en un enfant plein de candeur et d'émerveillement devant la vie. Ce n'est pas seulement la complicité des artistes mais une chaleur fraternelle entre l'Afrique et l'Europe que nous offre ce duo inspiré.

Comme une histoire qu'on écouterait en s'oubliant, ce spectacle trouve le bon rythme, les bons moyens, pour nous toucher au plus juste, ciblant notre humanité.

 

Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=