Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'oeil du loup
Maison des Métallos  (Paris)  janvier 2014

Conte de Daniel Pennac, mise en scène de Clara Bauer, avec par Vincent Berger, et Habib Dembélé.

"L’œil du loup" est un texte de Daniel Pennac paru en livre de jeunesse aux Editions Fernand Nathan. Laurent Berger a travaillé avec l'auteur son adaptation pour le théâtre.

"L’œil du loup" est un conte. Un jeune homme s'intéresse à un loup borgne qui arpente de long et large l'espace de sa cage au parc zoologique. Les deux solitaires, déracinés vont se raconter leur vie. Les chemins sont longs , parsemés de dangers et de merveilles, les chemins qui les mènent jusqu'ici.

Loup Bleu a été capturé en Alaska, il se rappelle la vie de la meute et les circonstances de sa blessure à l’œil. Le garçon vient d'Afrique. Avant de s'occuper des animaux du zoo, il a été sauvé d'une guerre civile, il a été acheté par un marchand dont le dromadaire Casserole, doué de la parole, prend soin de lui.

Ainsi commence la complicité du garçon baptisé Afrique avec les animaux, il sait leur parler, il sait les comprendre. Ils se sont apprivoisés mutuellement. La rencontre du renard et du petit Prince de Saint Exupéry pourrait parfaitement être un des épisodes de "L'oeil du loup".

Daniel Pennac imagine une belle histoire, généreuse et éclaire davantage ce qui rassemble les vivants que ce qui les divise. Il balance du pied, avec humour, l'expression "l'homme est un loup pour l'homme". Le véritable danger pour le loup ou le jeune homme est venu des hommes et non pas des loups.

Le monde merveilleux du conte autorise que toutes les voix se mêlent et que la nature se réenchante de poésie. Notre époque qui accepte ou rejette autrui selon les critères les plus divers offre un paysage bien attristant : la jungle de la compétitivité, la peur de l'autre, un imaginaire canalisé par les biens de la consommation. Ce spectacle parle d'une alternative possible

"L'oeil du loup" n'est pas uniquement la déclinaison de la leçon sempiternelle "Aime ton prochain comme toi-même". Il ravive le goût des histoires, des récits, qui sont disponibles ,prêts à être cueillis dans la nature, dans l’œil des animaux et l'imagination de ceux qui cultivent leur part d'enfance dans cette adversité quotidienne.

La mise en scène de Clara Bauer fait confiance à cet imaginaire. Il suffit de peu de choses pour évoquer le paysage enneigé, la piste africaine, le camion d'un autre âge surchargé qui sillonne le pays. L'Afrique telle qu'on la rêve est pourtant présente sous nos yeux : aussi changeante que sauvage. L'Afrique et son rapport particulier au temps et au réel.

Le travail collectif de Laurent Berger, de Clara Bauer et Daniel Pennac déplace l'énonciation et montre le travail en train de se faire : les répétitions des comédiens, les recherches de l’accessoiriste. Les deux comédiens ne se connaissent pas avant les répétitions mais, comme leurs personnages qui s'appuient sur leur histoire semblable, ils sollicitent leur identité commune d'artistes.

Le propos est ainsi déployé sur deux niveaux : celui de l'histoire et des conditions de représentation du spectacle. Les deux comédiens Vincent Berger et Habib Dembélé ont un talent extraordinaire, ils se fondent dans les personnages. On ne considère plus qu'ils existent des limites avec le règne animal.

La vérité du jeu de Habib Dembélé est remarquable : il est irrésistible de drôlerie en pécheur inuit marmonnant on ne sait quelle langue.

Quant à Vincent Berger, il est d'abord un loup hargneux pour se transformer en un enfant plein de candeur et d'émerveillement devant la vie. Ce n'est pas seulement la complicité des artistes mais une chaleur fraternelle entre l'Afrique et l'Europe que nous offre ce duo inspiré.

Comme une histoire qu'on écouterait en s'oubliant, ce spectacle trouve le bon rythme, les bons moyens, pour nous toucher au plus juste, ciblant notre humanité.

 

Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=