Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Bête
Catherine Harmary-Vieille  (Editions Albin Michel)  janvier 2014

La bête, la bèèèèèète (grosse voix), la baïte ! Catherine Hemany-Vieille a tapé dans le mille : La bête. LA BèèèèèèèèèèèèTTEEEEEE… Ok j’arrête. Mais quand même, si on vous dit "La bête", vous aussi vous pensez à la Baïte du Gévaudan ? Cette espèce de croisement loup-chien mangeur de bonnes âmes dans la Lozère des années 17 et quelques ?

Bien sûr, Catherine (tu permets que je t’appelle Catherine ? Merci !) n’est pas la première à se pencher sur le phénomène, évidemment. Mais elle le fait d’un autre angle, et puis après tout, puisque la frontière entre la légende et la réalité est assez floue maintenant, tout est permis, n’est-ce pas Catherine ?

Catherine était familière des romans frous-frous, avec crinolines et baldaquins sur la tête, des Marquises-Antoinette et de la royauté française à perruques. Mais elle est également brillante avec des thèmes historiques romancés venus d’un peu partout dans l’histoire. Pour La bête, elle choisit Antoine Chastel (un vrai monsieur) pour héros solitaire, et la cryptozoologie comme discipline.

Catherine ! Catherine ! Tu aurais pu réinventer le Nessie du Loch Ness, attraper l’adorâble homme des neiges (ah non, ce mystère là est résolu : c’est Chewbacca), ou bien identifier la vilaine baleine qui mangea Pinocchio tout cru… Mais non, tu as choisis la bête du Gévaudan. Et tu as bien fait !

Le roman est court, certes, mais il n’en est pas moins ingénieux (et non, ne cherchez pas, je ne vous donnerai pas sa théorie, à laquelle je n’avais pas songé, mais ceux qui se sont posé la question y avaient déjà pensé, of course !). Oui mais quand même, Catherine ne se contente pas de pondre une théorie : "tiens, la voilà ta bête, en fait c’est un crocodile", ou bien "tiens, un pervers du coin".

Et si tu avais ajouté la dimension "règlement de compte", chère Catherine ? Parce que si vous arrivez à dénicher un autochtone de l’époque (non, ça ne court pas les rues, mais un descendant, si, j’en ai un sous la main si vous voulez). Bref, si vous dénichez un "connaisseur", il vous connaîtra forcément un ancien cousin du voisin de la cousine qui en a profité pour buter le copain du facteur du village voisin, maquillé tout ça vite fait bien fait, et le tour est joué !

Oh combien j’aurai aimé lire cette histoire avec les voisins qui en profitent pour tuer les gêneurs… Mais non. A la place, vous aurez de magnifiques plongées dans le Gévaudan, dans ses forêts profondes et pas forcément accueillantes. En même temps, à moi d’y placer d’autres protagonistes et d’en faire ce que je veux. Tant qu’à explorer l’animalité des hommes par delà leurs pulsions, autant y aller jusqu’au bout !

Oui, c’est un bon bouquin, une tranche à croquer au coin du feu (éviter le clair de lune, sauf si vous voulez aiguiser votre ouïe, ce n’est pas croyable ce qu’une maison peu ressembler à un animal quand la lune est pleine). Je ne m’attendais pas à ça, et j’aurai voulu en avoir plus (comme d’habitude), mais La bête (et Catherine, enfin, surtout Catherine !) vous ouvrira la porte du mal, vous aurez la vision de ce que la vengeance (ou la tristesse) permet d’accomplir.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les années Trianon" du même auteur


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=