Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Bête
Catherine Harmary-Vieille  (Editions Albin Michel)  janvier 2014

La bête, la bèèèèèète (grosse voix), la baïte ! Catherine Hemany-Vieille a tapé dans le mille : La bête. LA BèèèèèèèèèèèèTTEEEEEE… Ok j’arrête. Mais quand même, si on vous dit "La bête", vous aussi vous pensez à la Baïte du Gévaudan ? Cette espèce de croisement loup-chien mangeur de bonnes âmes dans la Lozère des années 17 et quelques ?

Bien sûr, Catherine (tu permets que je t’appelle Catherine ? Merci !) n’est pas la première à se pencher sur le phénomène, évidemment. Mais elle le fait d’un autre angle, et puis après tout, puisque la frontière entre la légende et la réalité est assez floue maintenant, tout est permis, n’est-ce pas Catherine ?

Catherine était familière des romans frous-frous, avec crinolines et baldaquins sur la tête, des Marquises-Antoinette et de la royauté française à perruques. Mais elle est également brillante avec des thèmes historiques romancés venus d’un peu partout dans l’histoire. Pour La bête, elle choisit Antoine Chastel (un vrai monsieur) pour héros solitaire, et la cryptozoologie comme discipline.

Catherine ! Catherine ! Tu aurais pu réinventer le Nessie du Loch Ness, attraper l’adorâble homme des neiges (ah non, ce mystère là est résolu : c’est Chewbacca), ou bien identifier la vilaine baleine qui mangea Pinocchio tout cru… Mais non, tu as choisis la bête du Gévaudan. Et tu as bien fait !

Le roman est court, certes, mais il n’en est pas moins ingénieux (et non, ne cherchez pas, je ne vous donnerai pas sa théorie, à laquelle je n’avais pas songé, mais ceux qui se sont posé la question y avaient déjà pensé, of course !). Oui mais quand même, Catherine ne se contente pas de pondre une théorie : "tiens, la voilà ta bête, en fait c’est un crocodile", ou bien "tiens, un pervers du coin".

Et si tu avais ajouté la dimension "règlement de compte", chère Catherine ? Parce que si vous arrivez à dénicher un autochtone de l’époque (non, ça ne court pas les rues, mais un descendant, si, j’en ai un sous la main si vous voulez). Bref, si vous dénichez un "connaisseur", il vous connaîtra forcément un ancien cousin du voisin de la cousine qui en a profité pour buter le copain du facteur du village voisin, maquillé tout ça vite fait bien fait, et le tour est joué !

Oh combien j’aurai aimé lire cette histoire avec les voisins qui en profitent pour tuer les gêneurs… Mais non. A la place, vous aurez de magnifiques plongées dans le Gévaudan, dans ses forêts profondes et pas forcément accueillantes. En même temps, à moi d’y placer d’autres protagonistes et d’en faire ce que je veux. Tant qu’à explorer l’animalité des hommes par delà leurs pulsions, autant y aller jusqu’au bout !

Oui, c’est un bon bouquin, une tranche à croquer au coin du feu (éviter le clair de lune, sauf si vous voulez aiguiser votre ouïe, ce n’est pas croyable ce qu’une maison peu ressembler à un animal quand la lune est pleine). Je ne m’attendais pas à ça, et j’aurai voulu en avoir plus (comme d’habitude), mais La bête (et Catherine, enfin, surtout Catherine !) vous ouvrira la porte du mal, vous aurez la vision de ce que la vengeance (ou la tristesse) permet d’accomplir.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les années Trianon" du même auteur


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=