Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Rue Kétanou
Allons voir  (LRK Productions)  janvier 2014

Il est des groupes comme La Rue Kétanou qui constituent un épisode de la bande son de ma vie. Je vous l’accorde, c’est assez cliché de dire ça, mais n’existe-t-il pas un titre, un air qui a le don de vous transporter des années en arrière ? Vous fait perdre quelques années ? Vous rend un peu d’insouciance ?

"Si Maître Corbeau sur son arbre perché voulait partager son fromage" ("Maître Corbeau"), c’était il y a 15 ans à peine, c’était il y a 15 ans déjà, Florent Vintrignier, Olivier Leite et Mourad Musset formaient le fabuleux trio de chansonnier : La Rue Kétanou. Nom : liberté, prénom : saltimbanques, adresse : la Navarre (et partout aussi).

Ces trois là se sont rencontrés au sein d’une compagnie d’art du spectacle. Le jeu d’acteur est déjà dans leur sang, et leur confier une guitare et l’art de la poésie fut une forme d’accomplissement. Tryo produit leur premier album en 2000, de bouche à oreille, de mélodies en rimes enjouées, du bon cœur, de la générosité et de l’énergie à revendre font leur succès. Jamais démenti depuis.

Ils auraient pu prendre la grosse tête, mais non. A chaque écoute, La Rue Kétanou a su rester humble (et généreux, mais je l’ai déjà dit ça). Ils donnent envie de folâtrer dans les rues et de taquiner les grincheux (juste pour qu’ils nous donnent un sourire). Dans Allons voir, leur sixième album, ils font rire, pleurer, s’ouvrir les yeux et s’émerveiller d’un rien… Ils font vivre du bon côté alors.

De l’enjouée "La guitare sud-américaine" pour raconter les nuits passées à s’écorcher les médiators pour aligner des accords corrects, aux hommages aux femmes fières, aux dignes et aux têtes hautes ("Négrita", "Le grand Chelem", "Patricia"), en passant par les profondes révoltes pudiques (restons dignes et généreux) : "Le chien", "Interdit"… La Rue Kétanou ne laisse pas la place aux ronchons, aux prises de tête, aux râleurs et aux mécontents.

Parce qu’il y en a marre de crier pour se faire entendre, de grogner pour être crédibles, de tirer sur l’ambulance, de critiquer à tout bout de champ… et si on regardait un peu de l’autre côté, et si nous allions voir ailleurs ? Du côté de La Rue Kétanou par exemple. Entre jazz-harmonica, rock-accordéon, manouche-guitare, ils sont les troubadours que je vous souhaite.

Est-ce la maturité qui leur fait chanter la liberté d’un ton si posé ? Est-ce la sagesse qui leur fait chasser la tristesse et sa grande copine la colère d’un doux plumet d’utopie crédible ? Suffirait-il simplement de dire bonjour en souriant pour que ça s’arrange ? Je crois que oui.

De la générosité contagieuse, de l’indulgence, des sourires, des nouvelles rencontres en bas de la rue, des instants de solitude… Une sorte de familiarité se dégage d’Allons voir, un peu comme retrouver des amis sans hypocrisie, en toute franchise, et beaucoup de générosité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La Rue Kétanou en concert au Festival La Clef des Chants 2004 (samedi)
La Rue Kétanou en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (vendredi)
La Rue Kétanou en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
La Rue Kétanou en concert au Fil (25 mars 2009)
La Rue Kétanou en concert à Paléo Festival #34 (2009)
La Rue Kétanou en concert au Festival FNAC Indétendances 2009 (vendredi 14 août 2009)
La Rue Kétanou en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de La Rue Kétanou
Le Myspace de La Rue Kétanou
Le Facebook de La Rue Kétanou


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=