Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Basia Bulat
Tall Tall Shadow  (Secret City Records)  octobre 2013

Avec Tall Tall Shadow, son troisième album, la chanteuse folk de Toronto Basia Bulat semble franchir une étape dans sa carrière. On reconnaît d'emblée cette voix qui s'insinue des oreilles de l'auditeur vers son cœur, cette voix qui s'envole tranquillement dans les aiguës sans jamais forcer, cette voix d'une précision parfaite. Ce n'est pas seulement la voix, bien entendu, mais l'émotion qui s'en dégage, où chaque note semble avoir été enregistrée seulement pour celui qui l'écoute, qui donne toute la saveur de son interprétation.

Enregistré après la mort d'un de ses amis, sur ce nouvel opus la chanteuse canadienne se livre toute en délicatesse et en empathie avant que ses chansons ne virent en mélodies entraînantes et pleines de vie, comme autant de pieds-de-nez à la mort. A cet égard, le premier morceau de l'album, "Tall Tall Shadow", fait partie de ceux qu'on qualifiera de classique immédiat, avec des percussions puissantes, une mélodie accrocheuse à l'orgue et son refrain déchirant "You can't run away / If the shadow is yours". Plus loin sur le disque, "It Can't Be You" ou "Someone" sont des perles d'émotion.

C'est certainement le travail avec Tim Kingsbury, le bassiste d'Arcade Fire, à l'enregistrement et avec Mark Lawson, producteur pour Arcade Fire et ingénieur du son pour Peter Gabriel ou Beirut, qui libère Basia Bulat des oripeaux propres à la musique folk pour l'emmener vers des territoires plus aventureux, comme sur l'atmosphérique "The City With No Rivers". Les chansons de la blonde canadienne s'aèrent en même temps qu'elles se fondent dans l'ombre en marchant hors des sentiers battus. C'est là que son talent se montre de la manière la plus évidente.

On retrouve une touche évidente d'Arcade Fire derrière la production, un zeste de Tegan and Sara, ou un filet de Kate Bush, mais c'est bien par sa voix et son interprétation que Basia Bulat est en train de tracer son propre chemin avec des chansons personnelles, honnêtes et belles, et surtout chargées d'émotion.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Oh my darling de Basia Bulat
La chronique de l'album Heart of my own de Basia Bulat

En savoir plus :
Le site officiel de Basia Bulat
Le Myspace de Basia Bulat
Le Facebook de Basia Bulat


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=