Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Tartuffe ou l'hypocrite
Aktéon Théâtre  (Paris)  février 2014

Brunet, Solène Cornu, Maud Ferrer, Xavier Memeteau, Jérémie Milsztein, Emilie Piponnier, Emmanuel Rehbinder, Jean Siffermann, et Bastien Sanchez.

Par leur manière de traiter de sujets graves sur le ton de la comédie satirique, nombre des comédies de Molière se situent dans un entre-deux qui ouvre le champ potentiel des mises en scène de la farce à la tragédie.

Ainsi, n'était le revirement inattendu en happy end confondant irréductiblement le personnage-titre qui intervient fort à propos au dernier acte, "Tartuffe" serait une comédie noire non seulement en ce qu'elle infirme le proverbe selon lequel le crime ne paie pas mais parce qu'elle amène le bourgeois bigot à se dépouiller de tout son bien et à déshériter ses enfants.

Mais il est tout aussi possible, tournant la partition en farce didactique avec déconvenue et châtiment bien mérités pour l'imbécile, de n'éprouver aucune compassion pour ce dernier davantage victime de son propre aveuglement qui résulte de sa crédulité que de la manipulation active du faux dévot.

C'est ce point de vue qui prévaut dans la mise en scène de Jérémie Milszten tout en excluant le dernier acte rédempteur et en déclinant la partition dans le registre de la comédie dramatique contemporaine avec costumes de ville et sans décor, juste des chaises et l'indispensable table nécessaire au dévoilement de l'imposture et à l'édification du grugé.

Tout commence avec la diatribe de l'aieule Madame Pernelle, elle aussi "entartuffée", avec une belle entrée en matière de Joyce Brunet, qui fustige l'anarchie contraire aux bonnes moeurs qui règne dans la maison de son fils : la belle-fille (Maud Ferrer) est une coquette dépensière, le petit-fils (Bastien Sanchez) un sot, la petite fille (Solène Cornu) une sournoise, l'oncle (Jean Siffermann) un libertaire et la suivante (Emilie Piponier) une forte en gueule. Ce petit monde rit de bon coeur et il ne rira plus de sitôt.

Car, si Emmanuel Rehbinder campe un Tartuffe jeune et beau brun ténébreux aux trop évidentes allures de mauvais garçon interlope dépourvu du classique charisme manoeuvrier attribué au personnage, il n'en a pas moins séduit le chef de famille quasiment énamouré que Xavier Memeteau, usant de manière judicieuse du ton mièvre et doucereux qui préside aux homélies, campe de manière sulpicienne.

Et le dévouement sacrificiel de l'épouse au caractère franc dépourvu d'ambiguïté, bien incarnée par Maud Ferrer, pour révéler la concupiscence fort peu digne d'un "saint homme" dessillera hélas un peu tard les yeux du mari.

Les parti-pris originaux tiennent également au traitement du rôle de la suivante Dorine souvent représenté à la façon "commedia dell'arte" comme une servante pétulante et rougeaude au franc-parler ancillaire et qui, en l'espèce, est interprété - mention spéciale à Emilie Piponier - par une comédienne au physique gracieux dans un registre plus proche de celui d'une suivante de Marivaux.

Jérémie Milsztein, qui s'est distribué dans le rôle du jeune amant contrarié de la fille, dirige avec efficacité une troupe qui, à travers une remarquable sobriété de jeu, manifeste une belle diction pour déjouer les pièges de la déclamation des vers et délivrer un Tartuffe de très bonne facture.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=