Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mercury Rev
The Secret Migration  (V2 Music)  janvier 2005

Voilà bien longtemps que l'on attendait des nouvelles de Mercury Rev. Sans réelle impatience cependant, mais avec ce petit picotement dans les oreilles, sorte d'état de manque latent, à l'écoute de certains groupes ces derniers temps comme Flotation toy warning ou Polyphonic sprees proches de l'univers du groupe bientôt légendaire du poêtique Jonathan Donahue (même s'il n'en fut pas le seul membre fondateur mais je ne vais pas vous embêter avec leur histoire personnelle), de Grasshopper et son look rockabilly et enfin de Jeff Mercel, le batteur qui passe parfois au clavier sur scène, arrivé dans le groupe pour Deserter's songs.

Et puis, miracle, ils débarquent un beau jour de novembre en première partie du non moins légendaire Nick Cave, là, comme ça, presque en douce avec des nouveaux titres et un album annoncé pour janvier 2005 !

Enfin le voilà donc ce Secret Migration. Mercury Rev n'a pas changé d'un pouce en apparence mais leur musique décolle comme jamais.

Si les chansons sont toujours empreintes de mélancolie et de noirceur, elles n'en sont pas moins resplendissantes, luxuriantes, belles et touchantes à l'image de "Vermillion", magnifique travail d'orfèvre sonore, mais également du très beau clip illustrant le non moins remarquable "In a Funny way" mettant en scène d'étranges animaux de la forêt.

C'est donc le printemps chez Mercury Rev, ça bourgeonne et ça festoie à tout va, la production toujours au cordeau de Dave Fridmann (membre historique du groupe qui en fut le bassiste avant de se tourner vers la production) canalise à merveille tous ces élans et l'ensemble donne un album ouvert, accessible et réjouissant tout autant que tendre, profond et mélancolique à souhait.

Car il faut se rendre à l'évidence, à l'écoute des précédents albums, on sentait dans Mercury Rev un renfermement sur soi, une sorte de refus du monde. Aujourd'hui, le groupe sort enfin de son cocon pour devenir le magnifique papillon illustrant fort judicieusement la pochette du disque.

Les 13 titres de The Secret Migration tiennent presque tous d'un curieux mélange de l'époque "Car Wash Hair" et l'album Yerself is steam et de Deserter's Songs dans leurs cotés pop sophistiquée au détail près qu'ils sont plus aboutis, travaillés (tant dans la production que dans les arrangements) et d'une richesse incroyable, quasi inépuisable au fil des écoutes.

Mais ici contrairement notamment à Deserter's songs, c'est la voix, toujours aussi singulière et émouvante, qui est génératrice d'émotions et elle seule. Autrement dit, plus de scie musicale pour se camoufler derrière de faciles effets améliepoulinesques et, si les arrangements et les claviers sont toujours omniprésents et signent le son Mercury Rev aussi sûrement qu'un relevé ADN, on retrouve ici un groupe plus "classique" guitare-basse-batterie et des mélodies plus abordables sans devenir mièvres pour autant.

De "Secret for a song" (on se doutait bien qu'il connait celui d'en écrire de merveilleuses) et ses envolées lyriques et sonores jusqu'à l'intimiste et minimaliste "Down poured the heavens" et son piano accompagnant la voix de Jonathan, frêle et touchante, en passant par les chœurs de "Moving on" aux accents de chorale ou encore le poétique "Black forest (Lorelei)", chaque chanson est un enchantement et une raison supplémentaire d'écouter ce disque et d'y découvrir à chaque fois un élément nouveau.

Pour en revenir à la pochette, The secret migration est vraiment comme ce papillon chimérique : baroque mais pas ostentatoire, simplement beau et étonnant.

On l'appelle également le Eumorpha Pandorus, Pandorus Sphinx. A la fois Sphinx et Pandore, un bon résumé pour ce groupe si énigmatique..

The Secret Migration est probalement le travail le plus abouti de Mercury Rev et un nouveau départ pour ce groupe trop méconnu. Un album qui marquera bien plus que l'année 2005 !

A posséder absolument.

 

Cerise (un peu acide tout de même) sur le gâteau, vous pourrez télécharger les morceaux de The Secret Migration comme sonneries de votre téléphone sur le site officiel du groupe gratuitement ! Que demander de plus !…

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Stillness Breathes - Hello Blackbird de Mercury Rev
La chronique de l'album Snowflake Midnight de Mercury Rev
Mercury Rev en concert à La Mutualité (15 novembre 2004)
Mercury Rev en concert à l'Elysée Montmartre (24 mars 2005)
Mercury Rev en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
Mercury Rev en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Mercury Rev en concert au Festival de Dour 2006 (vendredi)

En savoir plus :

Le site officiel de Mercury Rev
Le site du label V2
plus d'info sur l'Eumorphia Pandorus

A lire également sur Froggy's Delight :

Mercury Rev en concert
Photos de Mercury Rev en concert


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=