Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Femme Oiseau
Théâtre Dunois  (Paris)  mars 2014

Spectacle conçu et mis en scène par Alain Batis, avec Raphaël Almosni, Emma Barcaroli, Loreleï David, Franck Douaglin et Julie Piednoir.

Bien que dédié au jeune public tout en ne répondant pas aux codes souvent lénifiants des spectacles pour enfants, "La Femme Oiseau", ne lui est pas spécifiquement et uniquement destiné.

En effet, toujours animé d'une grande exigence de qualité artistique et esthétique, Alain Batis propose la transposition théâtrale d'un conte, genre littéraire par essence polysémique et universel, s'adressant à tous du fait de ses différents niveaux de lecture.

En l'occurrence, il s'agit d'un conte populaire à portée spirituelle et philosophique ressortissant au conte zen, celui de "Le femme-grue", qui appartient au socle culturel japonais.

Hymne à la beauté du monde, à l'immanence de la nature et à l'humanisme fondé sur la générosité, il incite à la quête du sens, des valeurs et du bonheur au-delà des apparences trompeuses et des mirages matérialistes.

Au début de l'hiver, Yohei, un brave et modeste bûcheron amoureux de sa forêt, soigne une grue blessée par les chasseurs. Reconnaissant, l'animal fabuleux prend l'apparence d'une jeune femme qui lui voue un grand amour allant jusqu'au sacrifice pour le conduire sur le chemin de la conscience et de la vérité.

Pour transposer sur scène la complexité syncrétique du texte originel, qui tient à la poésie, au merveilleux, à l'onirique mais également à l'intensité dramatique et au prosaïque de la condition humaine, l'histoire étant ancrée dans la réalité plébéienne, et ne pas en restreindre le champ conceptuel, Alain Batis a souhaité élaborer "une partition textuelle, sonore, musicale, visuelle et poétique" et a procédé à une hybridation totalement réussie et fascinante des différents arts et registres du spectacle vivant.

Au sein de la Compagnie de la Mandarine blanche dont il est le fondateur, il a su fédérer les talents vers une convergence harmonieuse pour conjuguer le théâtre, la musique, le chant lyrique et l'art de la marionnette.

Intelligemment inspirée par des techniques et codes japonais, depuis les éléments de l'habitat japonais tels la cloison coulissante et le paravent, mais également une ancestrale technique de contage qu'est le théâtre sur papier ambulant fusionné avec celle du pop-up à la base du livre animé et la perspective de l'estampe ukiyo-e, Sandrine Lamblin a conçu une sublime scénographie originale, inattendue et féérique pour structurer et habiller l'espace scénique d'un réalisme épuré et poétique.

Qu'ils glissent ou se déplient, les éléments mobiles de décor, qui se déploient avec fluidité sous la très belle mise en lumière de Jean-Louis Martineau et évoquent les paysages de neige des "Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō" de Hiroshige, transportent le spectateur dans un univers où l'onirisme le dispute à la magie.

Soutenue par la composition musicale séraphique de Cyriaque Bellot qui ne verse pas dans la "japonaiserie", tout comme Sarah Chabrier et Jean-Bernard Scotto qui ont confectionnés les costumes, l'émotion nait du jeu maîtrisé d'officiants talentueux à la gestuelle chorégraphiée par Amélie Patard.

Les deux personnages principaux sont interprétés par Raphaël Almosni qui campe parfaitement le bucheron qui cède à la cupidité et Julie Piednoir qui incarne avec justesse et sensibilité la figure-titre. Les autres personnages sont interprétés avec virtuosité par trois comédiens-musiciens-chanteurs, Emma Barcaroli, à la harpe, Loreleï David, soprano émérite et au piano, et Franck Douaglin, à la flute, de surcroît, manipulateurs.

Car la grue, beau symbole de longévité, de fidélité et de paix, est représentée par une magnifique marionnette de papier grandeur d'homme élaborée par Camille Trouvé à la manière d'un origami dont elle est au demeurant un des classiques.

Alain Batis orchestre avec maestria ce magnifique et harmonieux spectacle qui s'avère donc une superbe et totale réussite.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mars 2017 : GO Johnny GO

Chuck Berry nous a quitté ce week end à 90 ans. La fin d'une époque, sans doute, mais le rock n'est pas encore mort. Quoi qu'il en soit voici notre sélection culturelle hebdomadaire avec notamment un choix éclectique de spectacles :

Du côté de la musique :

"A day for the hunter, a day for the prey" de Leyla McCalla
"My wild west" de Lissie
"Chopin : Late works" de Maurizio Pollini
"Vocello" de Henri Demarquette
"Messages personnels " de Emma Solal
Mustang, Akira Kosemura, Sylvain Fesson, Lonny Montem dans une sélection de single
"Elements" de Zenzile
Rencontre avec Narrow Terence autour de leur nouvel album "Rumble-o-rama" accompagné d'une session live
"Plates coutures" de Matmatah
Mathieu Boogaerts au Grand Mix de Tourcoing
en concert dans le cadre du Festival Les Emancipées à Vannes : Vincent Delerm, Frère Animal (Second Tour) et "La Sieste acoustique de Bastien Lallemant"
et toujours :
"Oh, my Lady" de Da Capo, "Front pop" de French Boutik, "Ors" de Artus, "My friends ar dead" de Bigott, "Free" de Guillaume Perret, "Life will see you now" de Jens Lekman, "No more rainbows" de Nicola Testa, CHVE, Syndrome et Amenra au festival Generiq

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Soudain l'été dernier" au Théâtre national de l'Odéon
"Intra Muros" au Théâtre 13/Jardin
"Ici, il n'y a pas de pourquoi !" au Théâtre Le Lucernaire
"La violence des riches" à la Maison des Métallos
"Mon coeur" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Vibrants" au Théâtre de la Reine Blanche
"Une saison en enfer" au Théâtre Le Lucernaire
"La leçon de photographie" au Théâtre Saint Georges
"Le déni d'Anna" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Aide-mémoire" au Théâtre de Nesle
"Phèdre/Salope" à La Loge
"Sylvie Malys - le Génie du vin" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"La petite renarde rusée" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Made in Paris" au Théâtre Bo Saint-Martin
le compte-rendu de la première édition du Festival Les Emancipées à Vannes
des reprises :
"Moi, Corinne Dadat" au Théâtre de Colline
"Anquetil tout seul" au Studio Hébertot
"Yanowski - La Passe interdite" au Bal Blomet
"La vie privée d'un super-héros" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles de mars

Expositions avec :

"L'Esprit français - Contre-cultures 1969-1989" à la Maison Rouge
"Collection Alicia Koplowicz - De Zurbaran à Rothko" au Musée Jacquemart-André

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"London House" de David Farr
"Fiore" de Claudio Giovannesi
"Fixeur" de Adrian Sitaru
Ciné en bref avec :
"Chez nous" de Lucas Belvaux
"Les figures de l'ombre" de Theodore Melfi
"1:54" de Yan England
"Miss Sloane" de John Madden
"La Confession" de Nicolas Boukrief
"The Lost City of Z" de James Gray
et les chroniques des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Les filles déchues de Wakewater" de V.H. Leslie
"Les temps de la cruauté" de Gary Victor
"Les insouciants" de Peter Behrens

Froggeek's Delight :

Les MMO Free to play en 2017 - Eve Online - Black Desert Online - Revelation Online - Tera
Edition limitée de Life is Strange
sur PS4, Xbox One et PC
Retour sur la Nintendo Switch, un test complet très prochainement

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=