Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Femme Oiseau
Théâtre Dunois  (Paris)  mars 2014

Spectacle conçu et mis en scène par Alain Batis, avec Raphaël Almosni, Emma Barcaroli, Loreleï David, Franck Douaglin et Julie Piednoir.

Bien que dédié au jeune public tout en ne répondant pas aux codes souvent lénifiants des spectacles pour enfants, "La Femme Oiseau", ne lui est pas spécifiquement et uniquement destiné.

En effet, toujours animé d'une grande exigence de qualité artistique et esthétique, Alain Batis propose la transposition théâtrale d'un conte, genre littéraire par essence polysémique et universel, s'adressant à tous du fait de ses différents niveaux de lecture.

En l'occurrence, il s'agit d'un conte populaire à portée spirituelle et philosophique ressortissant au conte zen, celui de "Le femme-grue", qui appartient au socle culturel japonais.

Hymne à la beauté du monde, à l'immanence de la nature et à l'humanisme fondé sur la générosité, il incite à la quête du sens, des valeurs et du bonheur au-delà des apparences trompeuses et des mirages matérialistes.

Au début de l'hiver, Yohei, un brave et modeste bûcheron amoureux de sa forêt, soigne une grue blessée par les chasseurs. Reconnaissant, l'animal fabuleux prend l'apparence d'une jeune femme qui lui voue un grand amour allant jusqu'au sacrifice pour le conduire sur le chemin de la conscience et de la vérité.

Pour transposer sur scène la complexité syncrétique du texte originel, qui tient à la poésie, au merveilleux, à l'onirique mais également à l'intensité dramatique et au prosaïque de la condition humaine, l'histoire étant ancrée dans la réalité plébéienne, et ne pas en restreindre le champ conceptuel, Alain Batis a souhaité élaborer "une partition textuelle, sonore, musicale, visuelle et poétique" et a procédé à une hybridation totalement réussie et fascinante des différents arts et registres du spectacle vivant.

Au sein de la Compagnie de la Mandarine blanche dont il est le fondateur, il a su fédérer les talents vers une convergence harmonieuse pour conjuguer le théâtre, la musique, le chant lyrique et l'art de la marionnette.

Intelligemment inspirée par des techniques et codes japonais, depuis les éléments de l'habitat japonais tels la cloison coulissante et le paravent, mais également une ancestrale technique de contage qu'est le théâtre sur papier ambulant fusionné avec celle du pop-up à la base du livre animé et la perspective de l'estampe ukiyo-e, Sandrine Lamblin a conçu une sublime scénographie originale, inattendue et féérique pour structurer et habiller l'espace scénique d'un réalisme épuré et poétique.

Qu'ils glissent ou se déplient, les éléments mobiles de décor, qui se déploient avec fluidité sous la très belle mise en lumière de Jean-Louis Martineau et évoquent les paysages de neige des "Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō" de Hiroshige, transportent le spectateur dans un univers où l'onirisme le dispute à la magie.

Soutenue par la composition musicale séraphique de Cyriaque Bellot qui ne verse pas dans la "japonaiserie", tout comme Sarah Chabrier et Jean-Bernard Scotto qui ont confectionnés les costumes, l'émotion nait du jeu maîtrisé d'officiants talentueux à la gestuelle chorégraphiée par Amélie Patard.

Les deux personnages principaux sont interprétés par Raphaël Almosni qui campe parfaitement le bucheron qui cède à la cupidité et Julie Piednoir qui incarne avec justesse et sensibilité la figure-titre. Les autres personnages sont interprétés avec virtuosité par trois comédiens-musiciens-chanteurs, Emma Barcaroli, à la harpe, Loreleï David, soprano émérite et au piano, et Franck Douaglin, à la flute, de surcroît, manipulateurs.

Car la grue, beau symbole de longévité, de fidélité et de paix, est représentée par une magnifique marionnette de papier grandeur d'homme élaborée par Camille Trouvé à la manière d'un origami dont elle est au demeurant un des classiques.

Alain Batis orchestre avec maestria ce magnifique et harmonieux spectacle qui s'avère donc une superbe et totale réussite.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 avril 2017 : C'est reparti pour un tour

On ne s'éternisera pas sur ce premier tour de l'élection présidentielle, toujours en cours à l'heure où nous bouclons notre édition. Mais d'autres le font, comme Sean O'Hagan ou les Tagada Jones dans les interviews à découvrir ci dessous ou Cyril Mokaiesh dans ses chansons. Voici donc pour vous détendre et éveiller votre soif de culture, notre sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Si oui, oui. Sinon, non" de Albert Marcoeur & le Quatuor Béla
"Stup virus" de Stupeflip
Interview de Sean O'Hagan (High Llamas) avec un petit bonus vidéo en fin d'interview
"Ultramega OK (expanded reissue)" de Soundgarden
Interview de Tagada Jones autour de leur nouvel album "La peste et le choléra"
"Django - BoF" de Warren Ellis et Stochelo Rosenberg
"Disparue Juliette" de De Calm
"Dead-end tape" de Emilie Zoé
"Songs from la chambre" de Julien Bouchard
La Louise, Gliz, Storm Orchestra dans une sélection de EP
"The secret" de Lord Ruby
"Cycle EP" de Samifati
Interview de Warhaus que l'on ressort à l'occasion de sa venue en concert en France
Weyes Blood en concert à l'I Boat de Bordeaux
Interview de Cyril Mokaiesh autour de "Clôture" accompagnée d'une session 4 titres
et toujours :
"In mind" de Real Estate, "Sincerly, future pollution" de Timber Timbre, "French press" de Rolling Blackouts Coasal Fever, "Santa Maria" de Carmen Maria Vega, "Gabriel Fauré piano works" de Michel Dalberto, "Le cris des fourmis" de Iaross, "Le grand H de l'homme" de Barbara Weldens, "New day's waiting" de Gaëlle Buswel, Wild times, angelfish decay et Monkypolis dans une sélection de single et EP

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le cas Martin Piche" au Théâtre Montparnasse
"Dans un canard" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Théâtre du Rond-Point
"Baal" au Théâtre de la Colline
"L'Autre Proust" à la Scène Thélème
"La Chose commune" à l'Espace Cardin
"C'est toujours un peu dangereux de s'attacher à qui que ce soit" à La Loge
"The Lighthouse" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises :
"Ubu" à la MAC à Créteil
"Comtesse de Ségur, née Rostpchine" au Studio Hébertot
"Un bec" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Des Grands Moghols aux Maharajahs - Joyaux de la collection Al Thani" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"La Morsure des Dieux" de Cheyenne Carron
"Adieu Mandalay" de Midi Z
les chroniques des autres sorties d'avril
et les chroniques des sorties de mars

Lecture avec :

"Valet de pique" de Joyce Carol Oates
"Franquin chez les Rombaldi" par Gunhed TV

Froggeek's Delight :

"Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands" sur PS4, Xbox One et PC
"Horizon Zero Dawn" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=