Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kye Kye
Fantasize  (Valga Records)  janvier 2014

Faire de la musique en famille est une recette qui a fait maintes fois ses preuves. Depuis les incontournables Fleetwood Mac, en passant par les Jackson 5, jusqu’à Arcade Fire, faire de sa passion un business familial, s’est avéré être un moyen de garder le cap sur la créativité et de faire front contre les décisions imposées par les maisons de disques.

A la fois prodige et rêve commun, développé et produit au sein d’une famille qui a su mettre le cap sur la même direction artistique, le second album plein de promesse du quatuor estonien, Kye Kye, s’applique à donner corps à nos propos. Formé de la fratrie de Timothy, Olga et Alex et qui s’accompagne du beauf Thomas, le groupe signe un album à la sensibilité exacerbée et avec une identité forte.

Fantasize est ce que l’on pourrait appeler un album de dream pop et cela tombe bien puisqu’on reste dans le même champ lexical. Néanmoins, celui-ci fait largement appel à une instrumentalisation électronique et chose plus incongrue, le groupe explore avec ses outils modernes une musicalité typique aux années 80.

Comprenez par là qu’on a le droit à de longues nappes de synthés couplées à des expérimentations shoegaze, le tout très souvent accompagné de percussions à faire pâlir d’envie toute production vidéo avec David Hasselof.

Mais le véritable attrait de Fantasize se situe en réalité dans la voix évasive d’Olga. Elle apparaît comme détachée d’avec les productions et semble devoir se battre pour se frayer un chemin sur des titres comme "Her" ou "People", sons alliant instruments classiques et électroniques dans un ballet qui occulte largement l’organe vocal, le renvoyant au second plan.

Mais quand celui-ci réussit à tirer son épingle du jeu, chants suaves et entêtants font la part belle à des titres qui deviennent portés par des mélodies hantées et rêveuses, pour ne pas dire éthérées. "Softly" et son refrain accompagné par de légères guitares en devient le parfait exemple, en même temps qu’une vitrine parfaite pour le style du groupe.

Car si on utilise assez facilement les sobriquets dream-pop ou électro pop pour définir le quatuor, la réalité est que Kye Kye peut se réclamer de toute une série d’influences, alignant le r’n’b à côté de la pop voire même à un peu d’acid jazz comme le sous-entend le titre "Glass".

Quelque chose de franchement dans l’air du temps donc, mais qui devrait réussir à ameuter du monde. Puisque le pari de Fantasize, c’est-à-dire susciter la passion et le rêve, s’avère aussi réussi que romantique. Normal me direz-vous, quand le groupe a voulu signer ce second opus comme étant principalement "un travail d’amour". Quand on vous dit que travailler en famille a du bon.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Kye Kye
Le Myspace de Kye Kye
Le Facebook de Kye Kye


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=