Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Band of Horses
Acoustic at the Ryman  (Huger Lewis and The Dudes)  février 2014

Etrange choix que cet album acoustique, enregistré en live dans le berceau de la musique Country, qui plus est dans la salle mythique de Nashville, The Ryman, durant deux soirs d’avril 2013. Etrange car Band of Horses n’est pas vraiment un groupe adepte d’une électricité débridée mais verse plutôt dans une folk un peu bancale, portée à bout de voix par son leader Ben Bridwell.

C’est tout de même avec entrain et curiosité que je me replonge dans leur univers car je dois admettre humblement que malgré un premier album prometteur en 2006 (le magnifique Everything All the Time), le second m'avait laissé au bord du chemin et je n'ai pas fait d'effort depuis pour raccrocher le wagon de leurs sorties discographiques. C'est donc l'occasion rêvée puisque, après avoir jeté un œil sur la (maigre) setlist, je ne reconnais que deux titres sur les dix morceaux proposés.

Dix titres (piochés équitablement parmi les quatre albums studios du groupe), pas d’inédit, c’est tout de même un peu pingre ! Les groupes s'essayant à l'exercice sont en général plus prolifiques, d’autant que je déplore déjà de grands oubliés ("Our Sword", "The Great Salt Lake") que j’imaginais passer avec aisance la barrière de l’acoustique.

Dès la première écoute, l’excellence du son saute aux oreilles : pas de doute, on est dans une salle à l’acoustique parfaite. "Marry Song" en ouverture donne le ton : la voix éraillée se démarque de l’harmonie des choeurs, les guitares se font discrètes et le piano (très présent sur la majorité des morceaux) fait vite oublier les claviers et présente une relecture intéressante. En revanche, soyons clair, on ne va pas sautiller de joie (même si le public parait conquis - pour les avoir vus en 2006 à la Route du Rock, je leur reconnais un certain charisme).

S’en suit le mollasson "Slow Cruel Hands of Time" (on croirait entendre Murray Head), certes sympathique mais un brin monotone. Il faut attendre l’épuré "Detlef Schrempf" pour frissonner sous les vocalises puissantes (la version acoustique redonne même de la pêche au morceau original !). Chaque titre appelle aussitôt des comparaisons (c’est assez dérangeant) : du Mumford & Sons par ci ("Everything’s Gonna Be Undone", aux variations intéressantes), un peu de Brian Adams par là ("No One’s Gonna Love You"), voire même Crowded House sur le chouette "Factory" (dont le thème est sans nul doute appelé à alimenter la bibliothèque sonore de la prochaine saison de L’Amour est dans le Pré, qui tourne un peu en circuit fermé).

Etrangement, une certaine frustration finit par se dégager de l’ensemble : les morceaux à la construction complexe, sont pourtant bien interprétés, mais on reste un peu sur notre faim avec ce rendu trop propret. Même le sublime "The Funeral" perd ici de sa superbe, la faute à une version sans nuances, dépouillée de ces changements de rythme qui faisaient tout son charme sur album.

On peut s'interroger sur l'intérêt d'un tel disque "live" : obligation contractuelle ? Pur choix artistique ou simple plaisir personnel (j’opterais plutôt pour la dernière option). L’écoute s’achève sur un terne "Neighbor" a cappella, en espérant retrouver bien vite le groupe pour des inédits plus flamboyants.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Everything all the time de Band of horses
La chronique de l'album Cease to begin de Band of horses
La chronique de l'album Infinite Arms de Band of Horses
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Band of Horses en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Band of Horses en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août

En savoir plus :
Le site officiel de Band of Horses
Le Soundcloud de Band of Horses
Le Myspace de Band of Horses
Le Facebook de Band of Horses


LaBat’         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=