Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Joan As Police Woman
The Classic  (PIAS)  mars 2014

Une vitalité débordante

"Don’t wanna be nostalgic for something that never was"

Après trois ans de silence, Joan Wasser, plus connue sous le nom de Joan As Police Woman, vient de publier son quatrième album le 10 mars. The Classic marque une rupture par rapport à sa discographie précédente : les ballades intimes auxquelles elle nous avait habitués s’effacent pour laisser place à une explosion d’énergie et de R&B.

Le penchant mélancolique est la marque identitaire de Joan As Police Woman et il demeure toujours présent dans ce nouvel opus. Après les premières chansons d’un rythme mouvementé et vif, nous arrivons à une partie plus tranquille de l’album. Ici, les personnes qui aimaient le style de "Chemmie" ou "Start of my heart", y trouveront leur compte. La musique semble être reléguée au deuxième plan pour mieux faire ressortir la voix et les paroles. Le chant de Wasser paraît garder en continu la trace d’une douleur, et la teinte soul qu’elle adopte ne fait que renforcer cette impression. Son expressivité marquante retransmet avec force l’intensité des émotions exprimées dans ses morceaux.

Dans "Stay", par exemple, au moment du refrain "why don’t you stay ?" (pourquoi ne restes-tu pas ?), elle monte dans les aigus, prolonge les syllabes et transforme ainsi la chanson en élégie. Tout comme l’éventail de nuances de la voix, les paroles contribuent à donner une sensation d’intimité. Celles de "Get direct" l’illustrent bien : "let’s get direct, let’s get experimental" (soyons directs, soyons expérimentaux). Les brefs moments instrumentaux accompagnent et s’unissent en harmonie avec le flux de paroles : ils deviennent le gage de ce désir de nous laisser entrer dans l’univers privé de la musicienne.

Or, plus que cette continuité, ce que nous retenons véritablement de cet album est le dynamisme qui s’en détache. L’artiste reconnaît "s’être permise faire exactement ce qu’elle voulait" et cet enthousiasme est palpable. Elle reprend des rythmes funk, Motown et R&B qui donnent un élan nouveau à sa musique. Nous pouvons y voir des traces de James Brown ou The Temptations, des chœurs, des cuivres et des rythmes enivrants.

"The classic", titre qui donne le nom à l’album, est la preuve d’un grand optimisme : c’est l’histoire d’un amour idéal. Les instruments sont quasi-totalement remplacés par des chœurs, le rythme est sautillant et les paroles positives : "you threw out all my devils to make room for monumental love" (tu as rejeté tous mes démons pour faire de la place à l’amour monumental). Dans "Shame", nous nous repoussons le pessimisme pour envisager l’avenir : "It’s time, bring the future" (il est temps, apporte le futur). Même si la chanson parle de la honte, elle le fait dans une volonté de dépassement, en ayant recours à l’humour : "I’m not here to be sufferer for the sins of all human kind" (je ne suis pas ici pour être la personne qui souffre pour les pêchés de l’humanité). La musique de The Classic est donc la preuve d’une grande joie de vivre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Deep Field de Joan as Police Woman
La chronique de l'album Let it be you de Joan As Police Woman & Benjamin Lazar Davis
Joan As Police Woman en concert au Festival Les Inrocks 2006
Joan As Police Woman en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Joan As Police Woman en concert à L'Aéronef (mardi 12 juin 2012)
Joan As Police Woman en concert au Café de la Danse (vendredi 21 mars 2014)
L'interview en VO de Joan as Police Woman(15 avril 2008)
L'interview de Joan as Police Woman (15 avril 2008)
L'interview en VO de Joan As Police Woman(vendredi 24 janvier 2014)
L'interview de Joan As Police Woman (vendredi 24 janvier 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Joan As Police Woman
Le Myspace de Joan As Police Woman
Le Facebook de Joan As Police Woman


Irene Alvarez         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Joan As Police Woman (27 janvier 2014)
Joan as Police Woman (6 décembre 2010)


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=