Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Joséphine
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 12 mars au 29 juin 2014

Avec "Joséphine", le Musée du Luxembourg ouvre ses portes à une exposition qui, à l'occasion du bicentenaire de sa mort, célèbre la figure de la première impératrice de France que fut Joséphine Bonaparte première épouse de l'empereur Napoléon 1er.

Organisée par la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais en collaboration avec le Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, l'exposition ne s'inscrit pas dans le registre historique.

En effet, les commissaires, Elisabeth Caude, Céline Meunier et Alain Pougetoux, conservateur en chef du patrimoine et Christophe Pincemaille, chargé d'études documentaires, qui officient au Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, sous le commissariat général de Amaury Lefébure, Conservateur général du Patrimoine qui en assure la direction, ont choisi de montrer le choix et l'influence d'une femme en termes l'influence sur le goût à la française.

L'espace relativement modeste du Musée du Luxembourg est optimisé sans effets par l'architecte Olivier Palatre.

Il a conçu une scénographie sobre et claire pour ne pas casser les volumes et a retenu la trichromie de prédilection de Joséphine constituée par le gris, le blanc et l'or déclinée en teintes poudrées sur les cimaises.

Joséphine, une impératrice en sa demeure

La première salle, qui revêt un caractère chronologique pour resituer le destin d'exception de Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie, qui se résume en trois dates - sa naissance en 1763 au sein d'une famille de planteurs établie en Martinique, son mariage en 1796 mariage avec le général Napoléon Bonaparte et son couronnement en 1804 - est scandée, comme l'ensemble de l'exposition de portraits de Joséphine qui fut l'une des souveraines les plus représentées de son temps.

Ceux connus de Pierre-Paul Prudhon et de Jean Gros mais également ceux très sensibles de Andrea Appiani avec le diptyque des époux Bonaparte à la période du Consulat.

Dans la seconde et principale salle, la monstration se développe en trois axes qui illustrent la synergie entre les goûts personnels de Joséphine, auxquels elle peut s'adonner par sa position de première dame de France, et son influence, par l'impact des commandes impériales, sur la déclinaison à la française du courant néo-classique européen qui a donné naissance au style Empire.

Les pièces et oeuvres sélectionnées mettent en évidence la symbiose entre le domaine réservé d'une femme publique en représentation et les devoirs de sa charge qui se décline dans l'élégance et l'art de recevoir et, par ailleurs, sa passion des arts et des collections.

En premier lieu dans le domaine de la mode, particulièrement soucieuse de son apparence, Joséphine a disposé d'une garde-robe somptueuse dont il reste peu de pièces, d'où le caractère exceptionnel de celles exposées, et d'un imposant écrin de bijoux personnels qui étaient déposés dans un imposant et spectaculaire "serre- bijoux" réalisé par le célèbre ébéniste Jacob-Desmalter.

Maîtresse de maison émérite dans l'art de recevoir, elle impacte les arts décoratifs en sollicitant les meilleurs ébénistes de son temps tels Jacob-Desmalter et Jacob Frères qui vont contribué à l'élaboration du style Empire.

Ameublement et surtout raffinement dans les arts de la table que le Musée national de des châteaux de Malmaison et Bois-Préau a exalté en 2011 dans l'exposition "Destins souverains - Joséphine, la Suède et la Russie".

De nombreuses pièces de prestige en porcelaine en plein dorée réalisées par la Manufacture impériale de Sèvres et la manufacture Dihl et Guerhard sont présentées.

Depuis le service à thé dit "cabaret égyptien" aux singulières corbeilles aux caryatides en passant par les assiettes à "fonds de tableaux" qui reprenaient les scènes de genre de la collection de peintures de Joséphine.

Car Joséphine s'avère une collectionneuse aussi éclectique qu'insatiable dont la passion s'exerce tant envers les antiquités, la statuaire ("Amour et Psyché" de Antonio Canova) que la peinture sur les conseils avisés du baron Denon, le directeur général du musée Napoléon ancêtre de l'actuel Musée du Louvre.

Pour compléter ce florilège du "goût" de Joséphine, le Musée national des châteaux de Malmaison et Bois - Préau consacre une exposition à sa passion pour les jardins, les fleurs et les oiseaux intitulée "Joséphine, la passion des fleurs et des oiseaux" qui se tiendra en son fief de la Malmaison du 2 avril au 30 juin 2014.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luxembourg

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la RMN-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=