Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Notwist
Close To The Glass  (Sub Pop Records)  février 2014

Ce nouvel album des quatre allemands de The Notwist se veut comme une aire de jeu et d'expérimentation sur laquelle les digressions sonores remplacent ballons et cordes à sauter. Parti depuis les terrains accidentés du rock alternatif (avec un grand A), le groupe se retrouve à compresser toute une collection de sous-genres musicaux sur un opus qui surprend de par son hybridité.

Créature polymorphe, l'objet change de forme et de propos sans pour autant monter le ton. Autrement dit, la bête apparaît et disparaît à volonté sans jamais endosser la même forme. Close To The Glass énonce le titre de l'album, sous-entendant à la fois la grande diversité des panoramas pouvant être aperçus au travers de la dite fenêtre, mais aussi l'existence d'un point de rupture aussi fragile que le verre.

Depuis les expériences électroniques et hantées de "Lineri" (et sa totale absence de chant) jusqu'au passionné "7 Hour-drive", le quatuor allemand s'offre une cure de jouvence à faire pâlir d'envie toute la jeune génération de musiciens "computer geek" et se permettent même de dépoussiérer les dancefloors.

Un peu comme les dieux de l'antiquité, les deux frères Archer réussissent à donner de la tête dans deux directions différentes (voire complétement opposées) et exécutent de vrais tours de force en offrant des constructions empiriques à certains titres. Ainsi, "Run, Run, Run" s'échelonne depuis des strates rock and roll, vers un shoegaze faussement timide avant de s'allumer en haute altitude dans un feu d'artifice électronique.

Vous l'aurez compris, l'album dessine un arc-en-ciel polyphonique quand à d'autres endroits les oreilles seront étourdies par le violent (grand) écart entre la douceur de certaines compositions ("Steppin' In", "Casino") et les déchaînements jouissifs éparpillés parmi la tracklist. Le titre éponyme à l'album en est la vitrine parfaite, s'articulant autour de percussions tribales et organiques que l'on imagine accompagné (malgré quelques glitchs ici et là) un rituel païen.

Des païens, les frères l'ont toujours été. Dès leurs premières expérimentations frustres, il y a plus de deux décennies et prouvent aujourd'hui, avec ce disque de haut vol que les outrages du temps (et un hiatus d’une dizaine d’années) n'ont eu que peu d'effet sur eux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Devil, You + Me de The Notwist
The Notwist en concert au Grand Mix (vendredi 14 mars 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de The Notwist
Le Soundcloud de The Notwist
Le Myspace de The Notwist
Le Facebook de The Notwist


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=