Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hyperflux
Sentier des Halles  (Paris)  mars 2014

Comédie de science-fiction écrite par Adrien Cohen et Florence Roche, mise en scène de Gwen Aduh, avec Adrien Cohen et Chloé Galzin-Turco.

Alone Mirou est un employé-modèle de Newsbrib, la plateforme sociale issue de la fusion entre Google, facebook et TF1.

Le métier d'Alone consiste à créer du contenu, des news, du buzz dans un monde de l'"Hyperflux" d'informations. Il prend des bribes de textes d'agences de presse, assemble ces petits bouts d'actualités les uns aux autres dans un copier/coller sans analyse préalable quitte à donner un sens totalement différent de celui du message initial, surtout lorsque cela peut permettre aux actions de son employeur de prendre de la valeur.

Mais un jour, Alone se fait "absorber" par le système, et déclenche un bug mondial. Il est alors poursuivi sur le réseau pour être éliminé. Au cours de sa fuite, il rencontrera dans un monde virtuel plus vrai que nature le créateur de Newsbrib devenu hacktiviste et la créature cybernétique dont il est amoureux durant ses rêves.

Le spectacle d'Adrien Cohen, co-écrit avec Florence Roche, va chercher ses références d'abord dans des films de science-fiction hollywoodiens, mais aussi dans la littérature, en particulier chez Philip K. Dick, et dans le manga, voire le hentai. Les références à "Brazil", "Minority Report", "Paycheck", "Matrix" ou "Steamboy" parleront à chacun, mais c'est d'abord à "Ghost In The Shell" de Mamoru Oshii que cette pièce rend hommage.

Comment réaliser une pièce de science-fiction et évoquer des films qui n'existent que par la grâce d'effets spéciaux à plusieurs millions de dollars sur une scène minuscule et sans décors ?

La mise en scène de Gwen Aduh est, à cet égard, particulièrement brillante. Il réussit à transformer les quelques mètres-carrés de plateau en divers lieux, à mener le spectateur entre monde réel et monde virtuel et à démultiplier les personnages par l'évocation à partir de sons, de lumières ou de projections. Alors qu'Hollywood ne parvient que difficilement à mettre à l'écran, de manière visuelle et convaincante, les flux informatiques, Gwen Aduh s'en exempte avec élégance.

Mais il faut surtout le talent d'un acteur exceptionnel, Adrien Cohen, à la fois acteur, mime et danseur, dans une chorégraphie millimétrée où ses gestes s'accordent avec des sons qui forcément évoqueront des images au spectateur. Pas besoin de décors, la simple évocation auditive et les gestes d'Adrien Cohen suffisent à ce qu'on imagine des tunnels dans lesquels se déroulent des poursuites, des consoles couvertes d'écrans tactiles et tout un monde virtuel.

Sa partenaire, Chloé Galzin-Turco, apporte les périodes de respiration nécessaires à cette histoire qui a tout de la superproduction hollywoodienne, puisqu'il n'y a pas de film d'action réussi qui ne soit soutenu par une histoire d'amour. De plus, les blagues fusent, les références à l'actualité ou plateformes actuelles de réseaux sociaux ne manquent pas, qui font sourire voire franchement rire, mais aussi réfléchir à notre quotidien et à notre avenir.

Adrien Cohen offre donc non seulement une des pièces les plus originales du moment, mais il réussit un pari fabuleux, démontrer que ce sont avant tout les acteurs et une histoire qui apportent du rêve au spectateur.

En multipliant les clins d’œil au cinéma d'anticipation, alors qu'il pratique parfois un des plus vieux arts de la scène, la pantomime, l'art du muet, et en évoquant les scènes et les objets par le son, il rappelle à chacun des spectateurs qu'il a en lui un organe très puissant qui peut lui permettre de voyager, de se projeter, de rêver...

Un organe qu'on a un peu tendance à mettre en veille à longueur de surfs virtuels, un cerveau.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=