Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Joan As Police Woman - Lou Marco
Le Café de la Danse  (Paris)  vendredi 21 mars 2014

Le Café de la Danse a affiché complet pour le concert de Joan as Police Woman du vendredi. La veille, quelques privilégiés ont pu la voir à l’hôtel Lutétia, à l’occasion d’un concert privé dans la série "Suite nº7". L’énergie de sa musique, et plus particulièrement celle de son dernier album en date, The Classic (label PIAS), paraît se transmettre au public. Devant l’entrée, l’enthousiasme était bien manifeste : on attendait, impatients et en grand nombre, l’ouverture des portes.

Lou Marco était en charge de la première partie. La chanteuse parisienne était en compagnie de deux autres musiciens, un guitariste et un batteur, qui s’occupait aussi des parties enregistrées dans un ordinateur, qu’elle n’a pas présenté au public. Le groupe nous a proposé sa version de la musique de Tom Waits, une version féminisée et moins sombre, entre pop, rock et électro. À l’image du style musical relativement indéfini, la performance était assez plate.

Lou Marco n’a presque pas lâché le pied de son microphone tout au long des huit chansons. Sa voix cassée manquait un peu d’expressivité sur scène. Pour accentuer certains mots ou certains passages, elle chantait un peu plus fort, mais l’intonation restait la même. Même si elle articulait quand elle chantait, les paroles étaient difficiles à déchiffrer tant quand elles étaient en anglais comme dans "Cherry Red", que quand elles étaient en français, dans "Tout le temps".

Bref, la voix n’arrivait pas à se détacher de l’arrière fond instrumental. Mais pour compenser cela, elle essayait de badiner un peu avec son public, en racontant "l’histoire d’un frigidaire maléfique" dans "Angry" et avec un jeu de foulard dans "Cauchemar bleu".

Puis, arriva le tour de Joan as Police Woman. Des caméras men se sont vite mis en place sur scène et parmi le public pour filmer le concert. En effet, il a été enregistré et diffusé en direct pour FIP Radio. Pour ceux qui voudraient le (re)voir, l’émission sera disponible pendant 180 jours sur le site de la radio et la vidéo sera bientôt mise en ligne.

Trois musiciens, guitare, batterie, et claviers, accompagnaient Joan Wasser. L’ambiance sur scène était décontractée, la chanteuse a même ironisé à un moment : "We do a comedy sketch after the concert". Le concert s’est déroulé dans la bonne humeur. Vers la fin, ils ont abandonné leurs instruments et fait une petite chorégraphie en claquant des doigts et chantant "The Classic" comme un chœur soul.

Les musiciens semblaient être tellement contents sur scène qu’ils n’ont pas fait une pause à proprement parler.

Après "Ask me", ils ont commencé à sortir, mais la chanteuse les a invités à rester et ils ont enchaîné les quatorze morceaux sans arrêt. Ils ont joué tous les titres du dernier album et quatre morceaux plus anciens, parmi lesquels "The Magic" qui a suscité une grande émotion dans le public.

La prestation a commencé et terminé par des moments plus énergiques avec des chansons comme "Holy City" ou "Shame", en laissant un instant plus calme au milieu. Ici, Wasser chantait de telle manière, dans "New Year’s Day" par exemple, que nous aurions pu croire qu’elle pleurait. L’émotion de son chant jaillissait avec force, et le violon paraissaît une extension de cette mélancolie. La chanteuse a fini le concert avec un moment d’intimité avec son public en jouant seule sur scène "Your Song".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Deep Field de Joan as Police Woman
La chronique de l'album The Classic de Joan As Police Woman
La chronique de l'album Let it be you de Joan As Police Woman & Benjamin Lazar Davis
Joan As Police Woman en concert au Festival Les Inrocks 2006
Joan As Police Woman en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Joan As Police Woman en concert à L'Aéronef (mardi 12 juin 2012)
L'interview en VO de Joan as Police Woman(15 avril 2008)
L'interview de Joan as Police Woman (15 avril 2008)
L'interview en VO de Joan As Police Woman(vendredi 24 janvier 2014)
L'interview de Joan As Police Woman (vendredi 24 janvier 2014)
Lou Marco parmi une sélection de singles (août 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Joan As Police Woman
Le Myspace de Joan As Police Woman
Le Facebook de Joan As Police Woman
Le Soundcloud de Lou Marco
Le Facebook de Lou Marco

Crédits photos : Cédric Duchamp (Toute la série sur Taste of Indie)


Irene Alvarez         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Joan As Police Woman (27 janvier 2014)
Joan as Police Woman (6 décembre 2010)


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=