Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hood
Outside closer  (PIAS)  janvier 2005

Quatre ans séparent Outside closer de Cold House, précédent opus des frères Adams plus connus sous le nom de Hood. Cold House était un disque ambitieux, à la production et aux sonorités complexes. Le groupe avait même fait appel aux "rappeurs" du collectif américain Anticon (Cloudead).

Le groupe explorait les possibilités offertes par les sampleurs et les rythmiques épileptiques. Hood aurait pu continuer dans cette voie en creusant plus en profondeur la veine électronique. Mais ça serait mal connaître ce groupe qui n'a jamais cessé de remettre sa musique en question.

A ce sujet le cas des frères Adams est intéressant. A la fin des années 90, après des débuts lo-fi honnêtes mais anecdotiques, le groupe s'était mis en tête de s'inspirer des friches laissées par les incompris Bark Psychosis ou encore Disco inferno.

Les compositions d'Outside Closer sont un bon compromis entre la beauté crépusculaire de l'album The Cycle Of days And Seasons, sorti en 1997, et les rythmiques électroniques complexes de Cold House. La première chose qui saute aux oreilles est l'ampleur du son, et le groupe prend ici le contre-pied de la plupart des productions labellisées "Indietronic", énième sous genre qui mélange quelques mélodies ou arpéges avec des cliquetis sortis de laptop.

Outside Closer est avant tout basé sur les chansons. Les quelques incursions de machines présentent sur les titres "The Negatives", "Any Hopeful Thoughts", ou encore sur "The Lost You" sont là pour rehausser la qualité des compositions, pas histoire de cacher la misère. A ce sujet, les frères Adams sont un peu à l'image de leurs idoles Disco inferno : des perfectionnistes dans la mise en place des différentes strates sonores. Le morceau titre "End Of One Train Working", ainsi que "Winter 72" renvoient aux compositions de The Cycle Of Days And Seasons : percussions très lentes, arpéges délicats et un violon fantomatique, lancinant.

Avec Outside Closer, Hood semble vouloir insuffler une dimension quasi physique à sa musique. A l'écoute, on imagine le pointillisme de la production, qui est généralement utilisée pour rattraper les ratés, cacher les défauts. Ici, elle donne une âme aux compositions, elle permet de rendre palpable la beauté mélancolique, l'intensité de chaque composition d'Outside Closer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Singles Compiled de Hood
Hood en concert au Festival Rhaaa Lovely 2005
Hood en concert au Grand Mix (jeudi 15 otobre 2009)
L'interview de Hood (janvier 2005)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=