Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce FFF
Bataclan  (Paris)  jeudi 27 mars 2014

Je préfère prévenir que ce live report va être un peu décousu, car c’était un concert vraiment intense et j’avais envie d’en profiter sans prendre de notes pour me rappeler quels titres ont été joués et dans quel ordre. La seule information qui compte de toute manière, là voilà : FFF est de retour !

Comme Marco Prince n’a eu de cesse de le dire pendant ce concert au Bataclan, "FFF est bien vivant !". C’est toujours un putain de grand groupe capable de mettre à l’amende les petits jeunes qui s’en sont inspirés (oui oui Shaka Ponk, c’est bien vous qui êtes visés).

Ce soir, ils nous ont donné une leçon de longévité. Les titres fonctionnent toujours aussi bien et n’ont pas pris une ride. La salle s’est prise une énorme claque d’énergie pure ! Le temps que Yarol a passé aux cotés de Johnny n’a pas ramolli son jeu de guitare. Krichou reste toujours la même grosse brute derrière les fûts. Niktus en transe nous a ressorti le combo grenouillère à capuche et veste de Chewbacca comme à l’époque. A part les dreadlocks en moins, Marco n’a pas changé non plus.

Cela démarre direct avec "Le Pire et le Meilleur", genre on annonce la couleur ! Personne ne ressortira sans être trempé de sueur.

La fusion rock-funk énergique à grands coups de riffs de guitare et de basse ronde hypnotique, a fait monter la fièvre. Les cuivres et le clavier sont la base qui permet au reste de partir dans le grand n’importe quoi !

Le groupe s’amuse, et le plaisir des retrouvailles est partagé avec le public qui hurle à pleins poumons les paroles.

Marco, Yarol et Niktus sautent dans tous les sens. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent du public : Marco Prince arrive même à faire assoir la salle pour sauter ensuite de plus belle.

Les slams s’enchaînent (avec Marco qui demande rapidement à chaque fois au public de rattraper les cascadeurs). C’est rare de se retrouver au milieu d’une ambiance aussi positive.

Quand le rythme se calme, comme sur l’introduction de "Morphée", c’est pour mieux exploser ensuite ! Le public répond au quart de tour, le groupe en profite pour présenter une nouvelle chanson, avec un refrain très simple que tout le monde s’empresse de reprendre. Un enchaînement de personnes montent sur scène pour danser et slamer (dont la toute jeune fille de Niktus). On a droit à un guest de choix avec Orelsan qui vient faire un petit featuring.

Pour le rappel, Krichou tient la scène tout seul avec un djembé puis les autres membres du groupe le rejoignent avec chacun un instrument de percussion différent.

Marco débarque ensuite en kilt pour parler « du problème du genre » et on est reparti pour un tour.

Quand il y en a plus, Il y en a encore. Le concert ne se termine jamais puisqu'après être retourné en coulisse, FFF débarque en fanfare (avec une vraie fanfare) depuis le fond de la salle, et traverse les étages et la fosse au son d’un "Barbes" revisité.

Un alliage parfait de cuivres et de metal qui résiste au temps, ils ont su nous redonner le frisson dans une ambiance électrique, intense et jouissive. Les gens étaient plus qu’heureux de les revoir, et le groupe avait aussi l’air ému de se retrouver sur scène. Vivement la suite (tournée, album…) !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

FFF en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
FFF en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de FFF

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=