Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Casablanca
Théâtre Dejazet  (Paris)  avril 2014

Comédie écrite et mise en scène par Morag Fullarton, avec Gavin Mitchell, Clare Waugh et Barnaby Power.

ll fallait être anglais - pardon, écossais - pour oser se moquer d'un chef-d'oeuvre de l'âge d'or hollywoodien, qui plus est un film qui avait déjà essuyé les tirs des Marx Brothers et de leur grosse Bertha du rire.

Ce "Casablanca", adapté par Morag Fullarton, n'a rien à voir avec "Une nuit à Casablanca" et suit presque fidèlement le récit du film de Michael Curtiz.

Baignant dans l'ambiance musicale du film, égrenant les thèmes de Max Steiner connus de tout le monde, même de ceux qui n'ont pas vu cette mythique rencontre cinématographique entre Humphrey (Bogart) et Ingrid (Bergman), cette version minimale et astucieuse voit un trio d'acteurs alertes se dépenser sans compter pour camper la foule des personnages haut en couleurs qui contribuent à la légende de "Casablanca".

Ce contraste entre une superproduction de la Warner et son adaptation théâtrale forcément vouée au bricolage et à l'à-peu-près est un des ressorts comiques qui fonctionne parfaitement ici. Mais ce "Casablanca", qui navigue avec les moyens du bord et un seul décor dans les eaux troubles du port marocain, ne fait pourtant pas figure de spectacle fauché.

Tout au contraire. Lumières soignées, costumes impeccables et bande-son toujours raccord contribuent à rendre plaisant le décalage sans qu'il fasse pour autant "café-théâtre". "Casablanca" n'est pas "Papy fait de la Résistance".

Et puis, surtout, il y a les trois acteurs qui savent ne pas dépasser la ligne jaune entre parodie et caricature. Gavin Mitchell use à souhait de sa voix suave sans chercher à reproduire le nasillement de Bogart. Barnaby Power bondit d'un rôle à l'autre, devient successivement Victor Laszlo et le capitaine Renault avec un égal bonheur.

Quant à Clare Waugh, elle n'hésite pas à jouer tour à tour les héroïnes romantiques et les nazis inquiétants. Même si on ne connaît pas le film et si l'on ignore la langue anglo-hollywoodienne, on devrait prendre du plaisir à suivre ce spectacle si rythmé qu'on pourrait le croire chorégraphié.

Évidemment, si l'on peut voir ou revoir le film avant de venir découvrir son adaptation théâtrale, on pourra apprécier toute la finesse du travail de Morag Fullarton et s'en amuser encore plus.

À l'heure actuelle, de nombreux spectacles s'emparent de films célèbres. Malheureusement, ils en restent souvent à l'intention, à l'illustration ou à la paraphrase. Avec la matière de "Casablanca", Morag Fullarton fabrique vraiment du théâtre et pas du "cinéma théâtralisé".

Une réussite.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=