Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jay Reatard
A French Tribute  (Teenage Hate Records)  janvier 2014

Vous ne connaissez pas Jay Reatard et vous ne vous êtes pas encore pris sa musique en pleine figure ? Il est toujours temps de rattraper cette comète musicale disparue bien trop tôt.

La vie de Jimmy Lee Lindsey Jr ressemble à un conte de fée à l’envers : une enfance bien pourrie à Memphis, des parents absents, la solitude, des difficultés d’adaptation au monde extérieur et une tendance à la castagne (ses petits camarades de l’école le traiteront d’attardé : "reatard") mais une réelle et franche fascination pour la musique : les Ramones, Buddy Holly, The Oblivians

C’est cet amour de la musique, venu rapidement : le gaillard composera son premier disque à 15 ans, qui l’empêchera sûrement de sombrer dans la délinquance pure et bien dure et qui lui fera enregistrer une quantité pléthorique de chansons et d’albums (environs 80 disques) en groupe avec les Reatards, The Lost Sounds, Terror Visions, Destruction Unit, Angry Angles… ou en solo. Le tout avec comme mots d’ordres : do it yourself, mélodie, rock speed et nerveux et surtout aucune concession. Une musique à l’urgence, à l’intensité et à la fulgurance rare qui nous fait regretter amèrement sa disparition causée par un mélange explosif de cocaïne et d’alcool, le 13 janvier 2010 à seulement 29 ans.

On peut affirmer sans trop se tromper que Jay Reatard fut un artiste marquant, que cela soit pour d’autres musiciens : Black Lips, Ty Segall, Deerhunter, Thee Oh Sees et consorts que pour le public. Ce qui est forcément le cas des créateurs de Teenage Hate Records. Le tout jeune label Lyonnais appelé en référence au nom du premier album des Reatards a eu l’excellente idée, presque 4 ans après la mort du chanteur et guitariste, de lui rendre hommage avec, comme première sortie, cette compilation. Un tribute avec parmi ce qui se fait de mieux en matière de groupe garage rock (ou proche) Français : entre autres J.C. Satan, The Liminanas, H-Burns, Cheveu, Zëro ou encore Von Pariahs et tournant plutôt autour de la dernière période de la discographie de Jay : les indispensables Blood Visions (2006) ou Watch Me Fall (2009) par exemple.

Dire que ce disque fait honneur à Jay Reatard est un euphémisme. On en prend plein les oreilles, cela bouscule bien comme il faut et cela procure un plaisir indescriptible ! Alors un grand bravo à ce label, on lui souhaite un bel avenir et vous, il ne vous reste plus qu’à vous procurer cette compilation…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Matador Singles '08 de Jay Reatard
La chronique de l'album Watch Me Fall de Jay Reatard
Jay Reatard en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Jeudi)

En savoir plus :
Le site officiel de Jay Reatard
Le Myspace de Jay Reatard


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=