Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tempête sous un crâne
Théâtre des Quartiers d'Ivry  (Ivry)  mai 2014

Spectacle d'après le roman "Les Misérables" de Victor Hugo, mise en scène de Jean Bellorini, avec Mathieu Coblentz, Karyll Elgrichi, Camille de la Guillonnière, Clara Mayer, Céline Ottria, Marc Plas et Hugo Sablic.

Avec sa Compagnie Air de Lune fondée en 2003, Jean Bellorini, dramaturge et metteur en scène trentenaire récemment promu à la direction du Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis, enchaîne les créations avec une prédilection pour le théâtre populaire et le théâtre de troupe.

Attaché aux fondamentaux du théâtre et s'inscrivant dans le créneau d'un théâtre d'histoires, à l'instar d'un de ses homologues générationnels, Alexis Michalik qui travaille à partir de ses propres textes ("Le Porteur d'Histoire" et "Le Cercle des Illusionnistes"), il a notamment rencontré un beau succès tant critique que public avec des spectacles résultant d'adaptations scéniques de textes littéraires.

Ainsi a-t-il puisé dans l'oeuvre de Rabelais pour transposer sur scène de manière illustrative et festive la fresque épique de la quête de la Dive bouteille dans "Paroles gelées". Toujours avec la collaboration de Camille de La Guillonnière, il s'est attaqué à une oeuvre monumentale du colosse de la littérature française du 19ème siècle qu'est Victor Hugo.

Catalysé par le succès du roman-feuilleton "Les Mystères de Paris" écrit par Eugène Sue, le chantre de l'épopée hisse ce genre mineur au rang de la littérature avec "Les Misérables" roman-fleuve qui brosse, avec force manichéisme, une peinture naturaliste des bas-fonds avec ses humbles écrasés par le destin du fait d'une naissance plébéienne et contraints au mal par l'iniquité sociale, qui sont érigés en héros anonymes des émeutes de juin 1832.

Après d'inéluctables mais judicieuses coupes qui ne défigurent pas l'oeuvre originale, Jean Bellorini et Camille de La Guillonnière ont élaboré une partition en deux époques dont le titre, "Tempête sous un crâne", fait référence au "coming out" de la figure-phare de Jean Valjean, le forçat qui connaît le rachat et accède à la rédemption et autour de laquelle est ordonnée la trame narrative originale.

Sa particularité tient à sa forme qui est celle du théâtre-récit qui ne tend pas à la représentation scénique par des scènes illustratives mais à la sollicitation de l'imaginaire et de l'émotion du spectateur par la restitution du texte et d'une langue émérite et au parti-pris relatifs au jeu des comédiens qui deviennent des conteurs embrassant tous les personnages et investis dans un récit qui s'émaille de brefs dialogues et de personnages incarnés.

Dans un espace vide à l'exception d'un arbre qui se veut référence à un opus beckettien et d'un lit-cage, deux personnages indéterminés, campés par Camille de La Guillonnière et Clara Mayer, version contemporaine de Vladimir et Estragon qui n'attendent pas Godot mais annoncent, peut-être, des lendemains qui chantent, sont les officiants de la première époque déclinée à deux voix qui correspond à un acte d'exposition des personnages principaux et de l'enjeu de la situation qui mène à la délivrance de la petite Cosette.

La seconde époque, dix ans après, s'attache à l'histoire de Marius (Mathieu Coblentz), aimé de Cosette et d'Eponine (Karyll Elgrichi) et à la confrontation entre Valjean (Camille de La Guillonière) et l'inspecteur Javert (Marc Plas) avec en point d'orgue le tumulte de l'insurrection dans laquelle périt le légendaire Gavroche (Clara Mayer).

Le spectacle mis efficacement en scène par Jean Bellorini et scandé par des intermèdes délivrés par Céline Ottria, comédienne, chanteuse et musicienne multi-instrumentiste, qui intervient au chant, signe la création musicale et joue en live avec Hugo Sablic à la batterie, est porté par la jeunesse fougueuse de ses interprètes.

Le quintet de comédiens relève le défi en restituant la démesure flamboyante d'une oeuvre romanesque qui submerge comme une déferlante de poésie et de pitié compassionnelle portée par le lyrisme du souffle hugolien quand il devient le barde du progrès social et la fraternité humaine.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 septembre 2017 : A quelques pas de l'automne

Les compagnies de théâtres sont toutes rentrées d'Avignon, les Festivals de musique se raréfient, les jours raccourcissent et on va bientôt passer à l'heure d'hiver. Au milieu de tout cela, voici de quoi aiguiser, comme chaque semaine votre curiosité et oublier les tracas du quotidien.

Du côté de la musique :

"Bury the hatchet" de Jay Jay Johanson que nous avons rencontré cet été pour un nouvel entretien avec notre chouchou suédois
"La nébuleuse" de Lisa Portelli
"Crescent hôtel" de Antoine Bataille
"Circle songs" de Francesco Tristano
"Settlement" de Lodz
"Incorporée EP" de Mina Sang
"Juchu ! EP" de Odds & Ends
"Massage" de The Cats Never Sleep
"The source" de Tony Allen
"Welcome Oxygen" de Will Samson
Présentation du festival Nancy Jazz Pulsation
et toujours :
"Hippopotamus" de Sparks
"Tchaikovski : String quartet N°1, souvenir de Florence" de Novus String Quartet
"Devil on TV" de Balkun Brothers
"Agitato charismatic" de Dissonant Nation
"Armor" de Emmanuel Tugny
"The end of everything EP" de The Off-Keys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Marco Polo et l'Hirondelle du Khan" au Théâtre La Bruyère
"Et Swan s'inclina poliment" au Théâtre de Belleville
"Amphitryon" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Au but" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Terre Sainte" au Théâtre de l'Opprimé
"La gentillesse" au Théâtre Paris-Villette
"Tristesse Animal noir" au Théâtre L'Atalante
"You-You" au Studio Hébertot
"Bovary" à la Maison ds Métallos
"La Huchette en liberté" au Quartier Latin
"Ecrits d’Art Brut à voix haute" au Centre Culturel Suisse
les reprises :
"Grande" au Centquatre
"La logique des femmes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Arrête ton char Ben-Hur !" au Théâtre de Dix Heures
"Elodie Poux - Le syndrome du Playmobil" au Théâtre Apollo
"Guillaume Bats - Hors Cadre !" à la Comédie des Boulevards
"Karine Lyachenko - Rebelle(s)" au Théâtre du Marais
"Passage en revue" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Petit Palais des Glaces
et les autres spectacles de septembre

Expositions :

"Caro/Jeunet" à la Halle Saint Pierre
dernière ligne droite pour "Costumes espagnols - Entre ombre et lumière" à la Maison de Victor Hugo,
et les autres spectacles de septembre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Faute d'amour" de Andreï Zviaguintsev
"Nos années folles" de André Téchiné
"A ciambra" de Jonas Carpignano
"Kidnap" de Luis Prieto en E-cinema
Ciné en bref avec :
"Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu
"Le prix du succès" de Teddy Lussi-Modeste
"Seven Sisters" de Tommy Wirkola
"Bonne pomme" de Florence Quentin
"Barbara" de Mathieu Amalric
les chroniques des autres sorties de septembre
et les chroniques des sorties d'août

Lecture avec :

"Ecrire liberté, à l'école des migrants" de Lauriane Clément
"Et soudain la liberté" de Evelyne Pisier & Caroline Laurent
"Les primates de Park Avenue" de Wednesday Martin
"Théâtre des dieux" de Matt Suddain
et toujours :
"Gaston Lagaffe : La galerie des gaffes" en hommage à André Franquin
"Hillbilly elégie" de J.D. Vance
"Il nous reste que la violence" de Eric Lange
"La mythologie Viking" de Neil Gaiman
"Mon étincelle" de Ali Zamir
"Pourquoi les oiseaux meurts" de Victor Pouchet

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=