Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Libre et assoupi
Benjamin Guedj  mai 2014

Réalisé par Benjamin Guedj. France. Comédie. 1h33. (Sortie le 7 mai 2014). Avec Baptiste Lecaplain, Charlotte Le Bon, Félix Moati, Denis Podalydès et Isabelle Candelier.

Voici le synopsis du film : Sébastien (Baptiste Lecaplain) se fait jeter de chez ses parents car il n'a qu'une ambition dans la vie : ne rien faire. Son but, c’est de rester le cul posé sur son canapé le plus longtemps possible. Sa vie, il préfère la contempler plutôt que de la vivre. Il se retrouve à vivre en colloc avec une fille (Charlotte Le Bon) qui est à l’opposé de lui et un mec (Félix Moati), à mi-chemin entre les deux.

Bref, un mec habitant avec des collocs ayant d’autres buts dans la vie que lui et préférant rester sur son canapé : le pitch ressemblait un peu trop à un truc que je connais bien, pas ma vie perso, mais une série TV qui a eu une petite importance dans ma vie quand même (après avoir vu le film, ça n’a rien à voir !). J’étais donc curieux de voir à quoi ressemblait le film, surtout que je partais avec des gros a priori sur le réalisateur Benjamin Guedj, qui est plutôt connu comme auteur de sketchs mais est aussi en partie responsable du scénario de cette sombre merde qu’est le film Cyprien avec Elie Semoun.

On ne va pas mentir, le film se laisse regarder avec plaisir. On passe un bon moment avec les colocataires dans lequel on s’identifie tous un peu. Mais il y a aussi quelques défauts que l’on va attribuer au fait que ce soit un premier film (même si ça n’excuse pas tout).

Il y a déjà un peu trop d’emprunts ou de clins d’oeil à d’autres films, et c’est un peu lourd (la galerie de plafonds du début fait un peu trop penser à Amélie Poulain, les glissades en chaussettes dans un couloir ont tellement été vues mille fois que je ne serais même pas citer le premier film qui a fait ça, danser en sous-vêtements comme dans Risky Bizness…).

Il y a quelques scènes à la symbolique ultra-lourdingue (le jeune mec cool qui marche à contre-sens d’une horde de businessmen en costard et attaché-case) dont on aurait aimé se passer.

Puis il y a aussi certains dialogues pas naturels pour 2 euros. On pourrait croire que les comédiens jouent mal, mais non car on les a tous vus jouer ailleurs et on sait qu’ils sont bons ! Mais c’est trop écrit, trop long. Personne ne se coupe la parole comme dans une vraie discussion entre êtres humains. On sent que les comédiens doivent suivre un texte et ça ressemble donc à trois collocs qui font une récitation.

Bon là, j’y ai été franco avec les problèmes du film. Il faut dire que je ne suis pas tendre en général avec les comédies françaises qui peinent à atteindre le niveau des comédies US ou anglaises (on a parfois des bonnes surprises comme avec Les Kaïra, ou Pop Redemption), mais il est quand même cool ! Cela ne va pas devenir le film culte d’une génération, mais on rigole franchement. Le casting est vraiment bon. Denis Podalydès y est juste parfait, Baptiste Lecaplain prouve qu’il va falloir compter de plus en plus sur lui dans le paysage cinématographique français.

Si vous n'avez pas envie de vous prendre la tête et de passer un bon moment devant un film léger et rigolo, n’hésitez pas. Mais si vous êtes un cinéphile pointilleux qui trouve chaque défaut d’une scène, vous pouvez vous en passer.

 

Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=