Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Libre et assoupi
Benjamin Guedj  mai 2014

Réalisé par Benjamin Guedj. France. Comédie. 1h33. (Sortie le 7 mai 2014). Avec Baptiste Lecaplain, Charlotte Le Bon, Félix Moati, Denis Podalydès et Isabelle Candelier.

Voici le synopsis du film : Sébastien (Baptiste Lecaplain) se fait jeter de chez ses parents car il n'a qu'une ambition dans la vie : ne rien faire. Son but, c’est de rester le cul posé sur son canapé le plus longtemps possible. Sa vie, il préfère la contempler plutôt que de la vivre. Il se retrouve à vivre en colloc avec une fille (Charlotte Le Bon) qui est à l’opposé de lui et un mec (Félix Moati), à mi-chemin entre les deux.

Bref, un mec habitant avec des collocs ayant d’autres buts dans la vie que lui et préférant rester sur son canapé : le pitch ressemblait un peu trop à un truc que je connais bien, pas ma vie perso, mais une série TV qui a eu une petite importance dans ma vie quand même (après avoir vu le film, ça n’a rien à voir !). J’étais donc curieux de voir à quoi ressemblait le film, surtout que je partais avec des gros a priori sur le réalisateur Benjamin Guedj, qui est plutôt connu comme auteur de sketchs mais est aussi en partie responsable du scénario de cette sombre merde qu’est le film Cyprien avec Elie Semoun.

On ne va pas mentir, le film se laisse regarder avec plaisir. On passe un bon moment avec les colocataires dans lequel on s’identifie tous un peu. Mais il y a aussi quelques défauts que l’on va attribuer au fait que ce soit un premier film (même si ça n’excuse pas tout).

Il y a déjà un peu trop d’emprunts ou de clins d’oeil à d’autres films, et c’est un peu lourd (la galerie de plafonds du début fait un peu trop penser à Amélie Poulain, les glissades en chaussettes dans un couloir ont tellement été vues mille fois que je ne serais même pas citer le premier film qui a fait ça, danser en sous-vêtements comme dans Risky Bizness…).

Il y a quelques scènes à la symbolique ultra-lourdingue (le jeune mec cool qui marche à contre-sens d’une horde de businessmen en costard et attaché-case) dont on aurait aimé se passer.

Puis il y a aussi certains dialogues pas naturels pour 2 euros. On pourrait croire que les comédiens jouent mal, mais non car on les a tous vus jouer ailleurs et on sait qu’ils sont bons ! Mais c’est trop écrit, trop long. Personne ne se coupe la parole comme dans une vraie discussion entre êtres humains. On sent que les comédiens doivent suivre un texte et ça ressemble donc à trois collocs qui font une récitation.

Bon là, j’y ai été franco avec les problèmes du film. Il faut dire que je ne suis pas tendre en général avec les comédies françaises qui peinent à atteindre le niveau des comédies US ou anglaises (on a parfois des bonnes surprises comme avec Les Kaïra, ou Pop Redemption), mais il est quand même cool ! Cela ne va pas devenir le film culte d’une génération, mais on rigole franchement. Le casting est vraiment bon. Denis Podalydès y est juste parfait, Baptiste Lecaplain prouve qu’il va falloir compter de plus en plus sur lui dans le paysage cinématographique français.

Si vous n'avez pas envie de vous prendre la tête et de passer un bon moment devant un film léger et rigolo, n’hésitez pas. Mais si vous êtes un cinéphile pointilleux qui trouve chaque défaut d’une scène, vous pouvez vous en passer.

 

Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=