Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Comment j'ai écrit certains de mes livres
La Générale  (Paris)  mai 2014

Spectacle conçu d'après l'oeuvre de Raymond Roussel, mise en scène de Mirabelle Rousseau, avec Laurent Charpentier, Mirabelle Rousseau et le pianiste Nicolas Ducloux.

Avec "Comment j'ai écrit certains de mes livres", la Compagnie du T.O.C. convie le spectateur à participer à une veillée funèbre bien singulière se déroulant dans une scénographie ad hoc de Jean Baptiste Bellon.

Sur le catafalque repose un cercueil vitré qui, tel un reliquaire, expose le défunt au regard. Un homme jeune tout de blanc vêtu, dans une tenue de villégiature estivale de rigueur au début du 20ème siècle. Un pianiste (Nicolas Duxcloux) attend pour officier.

Et une dame en noir (Mirabelle Rousseau) invite l'assemblée au recueillement puis glisse une pièce dans une fente de l'estrade et, tel un automate... le mort s'anime. Il parle de lui et surtout de son oeuvre, sa seule préoccupation, et de son désir de gloire universelle.

Cet homme c'est Raymond Roussel, écrivain et poète, pour le moins boudé en son temps tant des critiques que du public, à l'exception peut-être de ses homologues, des hommes de lettres, rentiers oisifs, et dandys précieux et invertis, tels Marcel Proust et de Robert de Montesquiou et du mircocosme surréaliste.

Raymond Roussel n'a pas davantage accédé de manière posthume à la notoriété populaire tant espérée, près d'une siècle plus tard le commun des mortels ignore sans doute même son nom, car son oeuvre hors norme, élaborée de manière "cryptée" à partir de contraintes scripturales hermétiques.

A l'aise dans sa bière, l'homme aimait le confinement et la réclusion, il dresse son autobiographie avant de s'ébrouer pour une éphémère résurrection afin de livrer quelques codes de déchiffrage de ses oeuvres.

De la chambre mortuaire à l'antichambre de son oeuvre, il n'y a que l'espace de cette étrange partition burlesque - non exempte de vertu didactique en ce qu'elle excite la curiosité du spectateur non seulement sur l'oeuvre mais sur la complexité psychologique de l'homme - qui ressort à un biopic fragmentaire élaboré par concaténation, que Mirabelle Rousseau met judicieusement en scène dans un espace plongé dans l'obscurité qui évoque la vogue de l'occultisme qui sévissait à la Belle Epoque.

Elégant tiré à quatre épingles, Laurent Charpentier, dont le phrasé un brin affecté sied à ce personnage totalement atypique, incarne parfaitement ce magistral halluciné et extatique, dépressif victime d'une addiction sévère aux barbituriques, qui esquisse quelques pistes sur le chemin de la révélation de l'intime.

Et ce, non sans humour car le spectacle tend vers le jubilatoire. Et si Roussel était un humoriste...

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=