Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Wedding Present
Take fountain  (Talitres)  février 2005

Pour la plupart des fans des premiers jours, la reformation surprise des Wedding Present est à double tranchant.

C'est peut être la meilleure nouvelle de ce début d'année mais c'est aussi le risque d'avoir une grande déception. Il était donc temps d'écouter ce nouvel album qu'un bon nombre de trentenaires n'auraient jamais imaginé avoir en main et de voir si après toutes ces années, David Gedge est toujours en mesure de renouer avec ses anciens succès.

Tout commence par le premier single Interstate 5 agrementé d'une petite intro. Nous ne reviendrons pas sur les paroles puisque depuis 20 ans, Gedge s'est fait le spécialiste des histoires de coeur tordues : les couples en danger, les adultères, bref c'est toujours sombre, ca finit souvent mal et ce n'est pas aujourd'hui qu'il va changer de thème.

En revanche pour un premier titre c'est un vrai coup de fouet. On retrouve la puissance de jadis, une voix bien placée et un rythme imparable. Plus étrange, la fin du morceau (version longue par rapport au single sorti fin 2004) qui aurait certainement une meilleure place sur une BO de Tarantino ou sur un album de Cinérama que sur le dernier opus de The Wedding Present.

La suite est un peu plus décevante. Certes la voix est là, inimitable, les mélodies sont intéressantes mais il faut avouer qu'on est loin des guitares de Tommy ou des atmospheres opressantes de Bizarro. C'est du Wedding Present des derniers albums, voire du Cinérama amélioré, mais il manque la petite graine de chef d'oeuvre que Gedge réussissait à mettre dans les productions du début des années 90.

Quelques morceaux sortent toutefois du lot : "It's for you", brut et sans fioritures, ou encore "I’m From Further North Than You" qui sera d'ailleurs le prochain single. Dommage qu'on ne retrouve pas sur l'album le fabuleux "Bad Thing" du premier single qui était surement le morceau le plus rapprochant de ce qui faisait le charme du groupe il y a une dizaine d'années.

Même s'il est loin d'être parfait, il est impossible de passer à côté de cet album : ceux qui ont connu les weddoes à la belle époque ne peuvent pas l'ignorer ne serait-ce que pour le nom sur la pochette et ceux qui découvrent le groupe ont de bonnes chances d'être séduits par ce très bon disque.

Seulement comme tous les groupes qui ont fait des chansons fabuleuses, il est très difficile de présenter un nouvel opus sans avoir à faire face à tous les fans qui ressortent leurs souvenirs et redemandent la même chose.

Attendons de les voir en concert : l'album apparaitra certainement sous un bien meilleur jour que sur disque.

Et ce sera une occasion d'entendre de nouveau des morceaux de Seamonsters en live!

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Seamonsters de The Wedding Present
La chronique de l'album Hit Parade de The Wedding Present
La chronique de l'album Bizarro de The Wedding Present
La chronique de l'album Search for paradise de The Wedding Present
La chronique de l'album Live de The Wedding Present
La chronique de l'album Valentina de The Wedding Present
Articles : The Wedding Present - Le retour
The Wedding Present en concert à La Maroquinerie (16 mars 2005)
The Wedding Present en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
The Wedding Present en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The Wedding Present en concert au Trabendo (25 octobre 2005)
The Wedding Present en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
The Wedding Present en concert à L'Ubu (lundi 22 octobre 2012)
La conférence de presse de David Gedge - The Wedding Present (12 août 2005)

En savoir plus :

*Le site officiel des Wedding Present : www.scopitones.co.uk


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=