Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yann Tiersen
Infinity  (Mute / Naive)  mai 2014

"Tu achètes tes disques chez Nature & Découvertes maintenant ?". Voilà le commentaire un poil gonzo de mon amie qui se moque bien de ce que je peux écouter. Et de renchérir avec un "j’imagine bien la pochette, avec un type près d’une maison en pierre, des moutons, beaucoup de vert, la mer, l’île d’Ouessant". Pour le coup, elle a tort, la pochette est à dominante de bleue.

Tout cela pour parler du dernier album de Yann Tiersen : Infinity. Difficile de la contredire dans le fond puisque j’entretiens des rapports conflictuels avec la musique du breton depuis… un concert à Reims le 17 octobre 1998, en première partie de Goran Bregovic. C’est sûrement idiot mais c’est comme cela ! Sans les voix (de Dominique A, Claire Pichet, Lisa Germano ou Neil Hannon), la musique de Tiersen perdait beaucoup de ses charmes et de son intérêt, chaque morceau joué à l’alto ou au toy piano (quelle horreur cette instrument sincèrement…) semblant n’être qu’une simple et même mélodie.

Si j’avais apprécié La Valse des monstres, Rue des cascades, Le Phare ou L’Absente, je dois avouer que j’ai lâché la discographie de Yann Tiersen à partir de Les Retrouvailles. Je ne parlerai pas ici de la B.O. de La Vie rêvée des Anges ou de celle du Fabuleux destin d’Amélie Poulain, cette dernière cristallisant quand même tout ce que je peux ne pas aimer dans sa musique, cette impression d’avoir une mélodie et de nombreuses variations, pas forcément super enthousiasmantes, autour.

"Deep in the rock there was a house / In the middle of the house there was a hearth / In the hearth there were some ashes..."

Infinity est le huitième album studio de Tiersen. Le 8, forme symétrique qui se croise sur elle-même pour former une figure géométrique infinie. Bonjour la symbolique, le titre était tout trouvé. Pour la musique, les dénominateurs communs semblent être la mer, les paysages désolés, la contemplation et les langues (l’anglais, le breton, l’islandais ou le féroïen) et la pierre comme thème central. Infinity sent les embruns, la nature semble murmurer les mélodies et donne l’impression de passer sa main sur la surface grenue du granit. On jurerait presque même entendre la lande chanter et les cloches tintinnabuler.

Il y a de forts beaux moments dans ce disque (le travaillé "A Midsummer Evening", "Meteorites" en collaboration avec Aidan Moffat, "Lights") et d’autres plus anecdotiques où l’émotion se délite (la faute à de longues répétitions, à des clichés de composition qui lui sont propre, à l’instrumentarium, à un magma sonore, des titres qui souffrent du poids de leur propre ambition…).

Il n’est pas nécessaire d’être Breton pour apprécier ce disque qui offre quand même l’opportunité de faire un beau voyage intérieur, ce qui peut aussi impliquer un repli sur soi, où manquent parfois la poésie et la profondeur d’un Magnetic North.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 3 titres inédits au profit de la FIDH. de Yann Tiersen
La chronique de l'album eponyme de Yann Tiersen & Shannon Wright
La chronique de l'album Les retrouvailles de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour en DVD de Yann Tiersen
La chronique de l'album Tabarly de Yann Tiersen
La chronique de l'album Skyline de Yann Tiersen
La chronique de l'album EUSA de Yann Tiersen
Yann Tiersen en concert à Port de Commerce (25 juillet 2004)
Yann Tiersen en concert au Festival Art Rock 2005 (Dimanche)
Yann Tiersen en concert à La Cigale (23 juin 2005)
Yann Tiersen en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Yann Tiersen en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Yann Tiersen en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
Yann Tiersen en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Yann Tiersen en concert au Festival de l'Ilophone 2008
Yann Tiersen en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Samedi)
Yann Tiersen en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
Yann Tiersen en concert à l'Elysée Montmartre (lundi 22 novembre 2010)
Yann Tiersen en concert au Splendid (dimanche 17 avril 2011)
L'interview de Yann Tiersen (2 juin 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Yann Tiersen
Le Soundcloud de Yann Tiersen
Le Facebook de Yann Tiersen


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=