Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bloc Party
Silent alarm  (V2 Records)  février 2005

Après l'effet “kiss cool”, l'effet “Franz Ferdinand”. Voilà ce qui attend Bloc Party. Car si pour le moment ce nom circule dans un réseau assez restreint, il risque très rapidement de se trouver très médiatisé.

Faire une comparaison avec les écossais serait certes très tentant mais Bloc Party reste une formation atypique.

A l'instar d'une autre formation géniale (Love), elle est menée par un chanteur black charismatique. Un black avec de goûts de petit blanc, fan des Pixies. Là où Alex Kapranos posait sa voix avec une légère désinvolture dandy, Kele Orekeke chante comme si l'état d'urgence venait d'être déclaré. Bloc Party s'inscrit irrévocablement dans le 21 ème siècle, véhiculant toute l'incertitude, la peur et la paranoïa inhérente à ce début de millénaire.

En un an et trois singles, Les Londoniens ont sérieusement affolé les compteurs Geiger des amateurs de rock indépendant. Tout le monde est unanime : chroniques dithyrambiques, références "poids lourds", mais un rien consensuelles (le punk dansant, le post-punk, les Cure…). On retrouve sur ce Silent Alarm les quelques chansons qui ont contribué à l'élaboration de la hype autour de Bloc Party.

De "Banquet", brûlot punk discoïde diablement efficace à "Helicopter", résultat du télescopage (en plein vol) de At the drive in pour les guitares acérées et Supergrass pour le refrain brit-pop, en passant par l'inquiétant "She'shearing voices" avec sa trame narrative à la Hubert Selby.

L'album s'ouvre sur l'énorme "Like eating glass" : guitares tourbillonantes, basse massive, chant habité… "Positive tension", "Pioneers" ou encore "The Price Of Gas" démontrent que Bloc Party connaît son punk dansant et la scène post punk britannique sur le bout des doigts…

La bonne surprise réside principalement dans les morceaux qui lorgnent vers une pop plus complexe. Kele et sa bande avaient pris tout le monde à contre-pied sur le formidable "Tulips", morceau beaucoup plus introspectif et à la tonalité plus mélancolique. "Blue light" fait partie de ses accalmies teintées de spleen. Le groupe se lance même dans un "This Modern Love" de haute volée, jolie tentative post emo-core naïve mais terriblement efficace avec ses incursions de xylophone.

"So Here We Are", cousin éloigné du "Fade out" de Radiohead, et nouveau simple du groupe est ourlé d'arpèges chatoyants. Ceux qui affectaient les petites bombes incendiaires disséminées courant 2004 risquent donc d'être légèrement déçus.

L'album se clôture sur deux morceaux en apesanteur : "Plans" avec ses synthés "curiens" en diable et le lunaire "Compliments".

Silent Alarm reste donc un album beaucoup plus varié que les Ep's ne le laissaient présager. Reste maintenant à voir comment Bloc Party va gérer l'écrasante tournée qui va suivre. Il va surtout être intéressant de voir comment les londoniens vont assurer sur la longueur (ils n'ont qu'une douzaine de morceaux sous le coude).

Au pire ils trouveront dans la presse musicale quelque conseil d'un journaliste bienveillant afin de leur rappeler comment Alex Kapranos et ses sbires ont géré tout ce cirque l'année dernière…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bloc Party - Little Thoughts- Helicopter de Bloc Party
Bloc Party parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album A week end in the city de Bloc Party
La chronique de l'album Intimacy de Bloc Party
La chronique de l'album Four de Bloc Party
La chronique de l'album Hymns de Bloc Party
Bloc Party en concert à la Salle des fêtes de Ramonville (12 mai 2005)
Bloc Party en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Bloc Party en concert au 106 (28 juin 2007)
Bloc Party en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Bloc Party en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Bloc Party en concert au Nouveau Casino (14 octobre 2008)
Bloc Party en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Bloc Party en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - vendredi
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Bloc Party en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Bloc Party en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - samedi 27 et dimanche 28 août

En savoir plus :
Le site officiel de Bloc Party
Le Soundcloud de Bloc Party
Le Facebook de Bloc Party


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=