Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bloc Party
Silent alarm  (V2 Records)  février 2005

Après l'effet “kiss cool”, l'effet “Franz Ferdinand”. Voilà ce qui attend Bloc Party. Car si pour le moment ce nom circule dans un réseau assez restreint, il risque très rapidement de se trouver très médiatisé.

Faire une comparaison avec les écossais serait certes très tentant mais Bloc Party reste une formation atypique.

A l'instar d'une autre formation géniale (Love), elle est menée par un chanteur black charismatique. Un black avec de goûts de petit blanc, fan des Pixies. Là où Alex Kapranos posait sa voix avec une légère désinvolture dandy, Kele Orekeke chante comme si l'état d'urgence venait d'être déclaré. Bloc Party s'inscrit irrévocablement dans le 21 ème siècle, véhiculant toute l'incertitude, la peur et la paranoïa inhérente à ce début de millénaire.

En un an et trois singles, Les Londoniens ont sérieusement affolé les compteurs Geiger des amateurs de rock indépendant. Tout le monde est unanime : chroniques dithyrambiques, références "poids lourds", mais un rien consensuelles (le punk dansant, le post-punk, les Cure…). On retrouve sur ce Silent Alarm les quelques chansons qui ont contribué à l'élaboration de la hype autour de Bloc Party.

De "Banquet", brûlot punk discoïde diablement efficace à "Helicopter", résultat du télescopage (en plein vol) de At the drive in pour les guitares acérées et Supergrass pour le refrain brit-pop, en passant par l'inquiétant "She'shearing voices" avec sa trame narrative à la Hubert Selby.

L'album s'ouvre sur l'énorme "Like eating glass" : guitares tourbillonantes, basse massive, chant habité… "Positive tension", "Pioneers" ou encore "The Price Of Gas" démontrent que Bloc Party connaît son punk dansant et la scène post punk britannique sur le bout des doigts…

La bonne surprise réside principalement dans les morceaux qui lorgnent vers une pop plus complexe. Kele et sa bande avaient pris tout le monde à contre-pied sur le formidable "Tulips", morceau beaucoup plus introspectif et à la tonalité plus mélancolique. "Blue light" fait partie de ses accalmies teintées de spleen. Le groupe se lance même dans un "This Modern Love" de haute volée, jolie tentative post emo-core naïve mais terriblement efficace avec ses incursions de xylophone.

"So Here We Are", cousin éloigné du "Fade out" de Radiohead, et nouveau simple du groupe est ourlé d'arpèges chatoyants. Ceux qui affectaient les petites bombes incendiaires disséminées courant 2004 risquent donc d'être légèrement déçus.

L'album se clôture sur deux morceaux en apesanteur : "Plans" avec ses synthés "curiens" en diable et le lunaire "Compliments".

Silent Alarm reste donc un album beaucoup plus varié que les Ep's ne le laissaient présager. Reste maintenant à voir comment Bloc Party va gérer l'écrasante tournée qui va suivre. Il va surtout être intéressant de voir comment les londoniens vont assurer sur la longueur (ils n'ont qu'une douzaine de morceaux sous le coude).

Au pire ils trouveront dans la presse musicale quelque conseil d'un journaliste bienveillant afin de leur rappeler comment Alex Kapranos et ses sbires ont géré tout ce cirque l'année dernière…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bloc Party - Little Thoughts- Helicopter de Bloc Party
Bloc Party parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album A week end in the city de Bloc Party
La chronique de l'album Intimacy de Bloc Party
La chronique de l'album Four de Bloc Party
La chronique de l'album Hymns de Bloc Party
Bloc Party en concert à la Salle des fêtes de Ramonville (12 mai 2005)
Bloc Party en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Bloc Party en concert au 106 (28 juin 2007)
Bloc Party en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Bloc Party en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Bloc Party en concert au Nouveau Casino (14 octobre 2008)
Bloc Party en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Bloc Party en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - vendredi
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Bloc Party en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Bloc Party en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - samedi 27 et dimanche 28 août

En savoir plus :
Le site officiel de Bloc Party
Le Soundcloud de Bloc Party
Le Facebook de Bloc Party


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=