Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - dimanche
Dakhabrakha - Biffy Clyro - Volbeat - Foster The People - Robert Plant and The Sensational Space Shifters  (Presqu'île de Malsaucy, Territoire de Belfort)  du 4 au 6 juillet 2014

Annonce du jour : "entre 15h et 22h, alerte orange, orage, grêle, pluie et compagnie". On consulte pas moins de dix sites internet liés au climat, et les prévisions sont les mêmes. On tremble un peu à l'idée d'y aller et de perdre, de nouveau, quelques points de vie au Malsaucy. Moralité : une légère averse et puis s'en va... On arrive un peu à la bourre ce dimanche, tout simplement pour éviter Patrice qui, quand on entre dans le site, hurle un affreux "I like to move it, move it" qui fait saigner les oreilles autant que ces miaulements de fin de set.

Dakhabrakha

Ma seule irruption sur la scène de La Plage cette année sera un coup de poker tout à fait réussi. Dakhabrakha : un quatuor atypique, trois femmes aux voix incroyables, une débauche d'instruments tous plus maîtrisés les uns que les autres. Une world énormissime et parfaitement calée, qui remet les esprits en place et dépayse en deux mesures – les costumes ukrainiens sont de sortie ! Une découverte de choix et un set qui font des Dakhabrakha les ovnis superbes de cette programmation !

Biffy Clyro

Les filles aiment les voyous, c'est bien connu. Biffy Clyro l'a bien compris : son rock oscille entre un son bien gras, et des riffs un peu faciles, voire mièvres. Sur scène, j'ai la même impression : torse nu, tatoué de la tête aux pieds, Biffy Clyro a, quoi qu'il fasse, quand même une tête de bon garçon. Par contre, la dépense d'énergie sur scène vaut son pesant d'or et rattrape partiellement les écoutes plutôt décevantes de certains titres, piochés dans ces trois derniers albums. Les fans hurlent les paroles, j'ai visiblement affaire à un mythe en chair et en os mais...

Volbeat

Le métal aux Eurocks est assez rare pour être remarqué – même s'il est clair que j'ai raté, sur quelques scènes alternatives des groupes visiblement excellents... Soyons clairs : le heavy metal de Volbeat n'a rien d'original en soi, et le chant de Michael Poulsen est parfois très agaçant, mais... Ça claque sur la grande scène quand même. Les pieds sur les retours, les guitares ou la basse à la verticale, la grimace facile, on remercie le guitariste Rob Caggiano d'avoir fait le show et Anders Kjølholm d'être l'ancien bassiste d'Anthrax.

Foster The People

Ah ah. Groupe à minettes puant et gominé qui se regarde jouer et porte des guitares autour du cou pour faire joli. Un drame musical, que seul "Pumped Up Kicks" suffit à prouver.

Et dire qu'au même moment, Goat sévissait sur la Loggia... Cruelle erreur d'appréciation de ma part.

Robert Plant and The Sensational Space Shifters

Je m'abstiendrai de présenter Robert Plant qui, en tant que mythe vivant car chanteur des feu Led Zeppelin, n'a pas besoin d'être présenté mais seulement admiré, idolâtré, vénéré, et j'en passe et des meilleures. On parque les photographes de droite et de gauche de la fosse, on attend fébrilement, il arrive, on maudit ce pied de micro en plein milieu de notre cadre, on entend "Baby I'm gonna leave you" et voilà. Ce sera comme ça jusqu'à la fin. Je veux dire : incroyable. Tu fermes les yeux et tu images Jimmy Page pas loin. La voix de Plant est radicalement intacte. Tout le monde retient tout son souffle tellement le moment est grand et solennel et important et biographiquement historique pour chacun de nous. Tout change : le ciel, l'ambiance, l'atmosphère, la vision des autres.

On se permet – en vérité, car on ne peut faire autrement – de quitter le site avant même que les Black Keys entrent en scène. On rate les fous de Ghost, et on les regrette déjà photographiquement parlant. Sur le chemin du retour, bercée par les méandres d'une autoroute vide, on délibère : on remercie Catherine et Marion qui depuis quatre ans nous permettent de vivre ça. On se dit qu'on a vu mieux au Malsaucy, niveau ambiance et musique, mais qu'il faut parfois des demi-teintes pour mieux aimer les éditions à venir. On en conclut, un peu amère, qu'il va peut-être falloir racheter des bottes et un nouveau boîtier (hum). On espère y être l'année prochaine, quand même. Sans pluie, par pitié.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Vertigo of Bliss de Biffy Clyro
La chronique de l'album Infinity land de Biffy Clyro
La chronique de l'album Only Revolutions de Biffy Clyro
La chronique de l'album Revolutions - Live at Wembley de Biffy Clyro
La chronique de l'album Opposites de Biffy Clyro
Biffy Clyro en concert au Nouveau Casino (17 septembre 2004)
Biffy Clyro en concert à La Boule Noire (28 février 2005)
Biffy Clyro en concert à La Boule Noire (28 février 2005) - 2ème
Biffy Clyro en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Biffy Clyro en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Biffy Clyro en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Biffy Clyro en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
Biffy Clyro en concert au Bataclan (mercredi 6 mars 2013)
Biffy Clyro en concert à Download Festival
Biffy Clyro en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
L'interview de Biffy Clyro (février 2005)
L'interview de Biffy Clyro (mars 2008)
Foster The People en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
Foster The People en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Foster The People en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi

En savoir plus :
Le site officiel du festival des Eurockéennes de Belfort
Le Facebook du festival des Eurockéennes de Belfort

Crédits photos : Sophie Hébert (retrouvez toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Biffy Clyro (15 mars 2008)


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=