Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - dimanche
Dakhabrakha - Biffy Clyro - Volbeat - Foster The People - Robert Plant and The Sensational Space Shifters  (Presqu'île de Malsaucy, Territoire de Belfort)  du 4 au 6 juillet 2014

Annonce du jour : "entre 15h et 22h, alerte orange, orage, grêle, pluie et compagnie". On consulte pas moins de dix sites internet liés au climat, et les prévisions sont les mêmes. On tremble un peu à l'idée d'y aller et de perdre, de nouveau, quelques points de vie au Malsaucy. Moralité : une légère averse et puis s'en va... On arrive un peu à la bourre ce dimanche, tout simplement pour éviter Patrice qui, quand on entre dans le site, hurle un affreux "I like to move it, move it" qui fait saigner les oreilles autant que ces miaulements de fin de set.

Dakhabrakha

Ma seule irruption sur la scène de La Plage cette année sera un coup de poker tout à fait réussi. Dakhabrakha : un quatuor atypique, trois femmes aux voix incroyables, une débauche d'instruments tous plus maîtrisés les uns que les autres. Une world énormissime et parfaitement calée, qui remet les esprits en place et dépayse en deux mesures – les costumes ukrainiens sont de sortie ! Une découverte de choix et un set qui font des Dakhabrakha les ovnis superbes de cette programmation !

Biffy Clyro

Les filles aiment les voyous, c'est bien connu. Biffy Clyro l'a bien compris : son rock oscille entre un son bien gras, et des riffs un peu faciles, voire mièvres. Sur scène, j'ai la même impression : torse nu, tatoué de la tête aux pieds, Biffy Clyro a, quoi qu'il fasse, quand même une tête de bon garçon. Par contre, la dépense d'énergie sur scène vaut son pesant d'or et rattrape partiellement les écoutes plutôt décevantes de certains titres, piochés dans ces trois derniers albums. Les fans hurlent les paroles, j'ai visiblement affaire à un mythe en chair et en os mais...

Volbeat

Le métal aux Eurocks est assez rare pour être remarqué – même s'il est clair que j'ai raté, sur quelques scènes alternatives des groupes visiblement excellents... Soyons clairs : le heavy metal de Volbeat n'a rien d'original en soi, et le chant de Michael Poulsen est parfois très agaçant, mais... Ça claque sur la grande scène quand même. Les pieds sur les retours, les guitares ou la basse à la verticale, la grimace facile, on remercie le guitariste Rob Caggiano d'avoir fait le show et Anders Kjølholm d'être l'ancien bassiste d'Anthrax.

Foster The People

Ah ah. Groupe à minettes puant et gominé qui se regarde jouer et porte des guitares autour du cou pour faire joli. Un drame musical, que seul "Pumped Up Kicks" suffit à prouver.

Et dire qu'au même moment, Goat sévissait sur la Loggia... Cruelle erreur d'appréciation de ma part.

Robert Plant and The Sensational Space Shifters

Je m'abstiendrai de présenter Robert Plant qui, en tant que mythe vivant car chanteur des feu Led Zeppelin, n'a pas besoin d'être présenté mais seulement admiré, idolâtré, vénéré, et j'en passe et des meilleures. On parque les photographes de droite et de gauche de la fosse, on attend fébrilement, il arrive, on maudit ce pied de micro en plein milieu de notre cadre, on entend "Baby I'm gonna leave you" et voilà. Ce sera comme ça jusqu'à la fin. Je veux dire : incroyable. Tu fermes les yeux et tu images Jimmy Page pas loin. La voix de Plant est radicalement intacte. Tout le monde retient tout son souffle tellement le moment est grand et solennel et important et biographiquement historique pour chacun de nous. Tout change : le ciel, l'ambiance, l'atmosphère, la vision des autres.

On se permet – en vérité, car on ne peut faire autrement – de quitter le site avant même que les Black Keys entrent en scène. On rate les fous de Ghost, et on les regrette déjà photographiquement parlant. Sur le chemin du retour, bercée par les méandres d'une autoroute vide, on délibère : on remercie Catherine et Marion qui depuis quatre ans nous permettent de vivre ça. On se dit qu'on a vu mieux au Malsaucy, niveau ambiance et musique, mais qu'il faut parfois des demi-teintes pour mieux aimer les éditions à venir. On en conclut, un peu amère, qu'il va peut-être falloir racheter des bottes et un nouveau boîtier (hum). On espère y être l'année prochaine, quand même. Sans pluie, par pitié.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Vertigo of Bliss de Biffy Clyro
La chronique de l'album Infinity land de Biffy Clyro
La chronique de l'album Only Revolutions de Biffy Clyro
La chronique de l'album Revolutions - Live at Wembley de Biffy Clyro
La chronique de l'album Opposites de Biffy Clyro
Biffy Clyro en concert au Nouveau Casino (17 septembre 2004)
Biffy Clyro en concert à La Boule Noire (28 février 2005)
Biffy Clyro en concert à La Boule Noire (28 février 2005) - 2ème
Biffy Clyro en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Biffy Clyro en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Biffy Clyro en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Biffy Clyro en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
Biffy Clyro en concert au Bataclan (mercredi 6 mars 2013)
Biffy Clyro en concert à Download Festival
Biffy Clyro en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
L'interview de Biffy Clyro (février 2005)
L'interview de Biffy Clyro (mars 2008)
Foster The People en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
Foster The People en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Foster The People en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi

En savoir plus :
Le site officiel du festival des Eurockéennes de Belfort
Le Facebook du festival des Eurockéennes de Belfort

Crédits photos : Sophie Hébert (retrouvez toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Biffy Clyro (15 mars 2008)


# 5 avril 2020 : sous le soleil... mais pas vraiment

Les beaux jours sont au rendez vous en ce début avril mais nous, sages et confinés n'allons pas cette année envahir parcs et terrasses à comparer son bronzage à coup de vin rosé douteux... non on attend que la mort détourne les yeux de notre pauvre monde. Donnons nous un peu de baume au coeur avec notre sélection culturelle hedbo.

Du côté de la musique :

"Shut up Mix #13" par Listen in Bed à écouter en ligne
"Cerc" de Artus
Interview avec Christophe Chassol autour de son album "Ludi"
"Que faire de son coeur ?" de Eskimo
"Bonheur ou tristesse" de Lesneu
"Super lâche" de Maalers
"Zeno" de Muzi
"Shostakovich : Symphony N 8" de Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev
"It's a mighty hard road" de Popa Chubby
"Chapter 3" de Tropical Mannschaft
"Cimes" de Volin
et toujours :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
un classique revisité avec la vidéo de "Le Misanthrope"
une comédie dramatique historique avec le streaming de "A tort et à raison"
une comédie dramatique contemporaine avec le streaming de "Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner"
une comédie contemporaine avec "L'heureux élu"
du divertissement caustique avec des inoxydables :
"J'aime beaucoup ce que vous faites"
"Sexe, magouilles et culture générale"
du boulevard avec :
"Ma femme s'appelle Maurice"
"Le Nouveau testament"
dans la série "Au Théâtre ce soir" :
"Folie douce"

"Chat en poche"
une gourmandise avec "La Belle Hélène" façon peplum hybridé comics
et des spectacles à voir ou a revoir en DVD :
"Orphée"
"Poisson et Petits pois !"
"Road Trip"

Expositions avec:

des balades muséales à Paris en en bord de Seine avec la visite virtuelle des collections permanentes du Musée d'Orsay, du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Quai Branly
pousser en province jusqu'au Musée des Beaux Arts de Lyon et même au Mucem à Marseille
et commencer un Tour d'Europe par l'Italie direction Galerie d'Art Moderne de Milan puis la Galerie des Offices à Florence
mettre la zapette dans le sac à dos pour s'aventurer dans les musées du bout du monde du Japon au The National Museum of Modern Art de Tokyo aux Etats Unis avec le Musée Guggenheim à New York
enfin retour at home en toute tranquillité mais en musique en son électro avec sur le Musée de la Sacem "Musiques électroniques - Des laboratoires aux dance floors"

Cinéma at home avec :

en mode Ciné-Club avec :
"Dementia" de Francis Ford Coppola
"M le maudit" de Fritz Lang
"La maman et la putain" de Jean Eustache
découvrir en DVD la filmographie de Jean-Daniel Pollet, réalisateur atypique - et méconnu - de la Nouvelle Vague pour lequel la Cinémathèque française avait prévu une rétrospective avec en parallèle la sortie en salles de ses films restaurés avec en streaming "Méditérranée
et des films récents sortis en DVD :
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
"Martin Eden" de Pietro Marcello

Lecture avec :

"Aotea" de Paul Moracchini
"Fille et loup" de Roc Espinet
"Ghosts of L.A." de Nicolas Koch
"Pierre le Grand" de Thierry Sarmant
"Propriétés privées" de Lionel Shriver
et toujours :
"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=