Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sharon Van Etten
Are We There  (Jagjaguwar Records)  mai 2014

C’est presque avec la connivence qui lie deux amis que l’on retrouve un second album de Sharon Van Etten distribué par Jagjaguwar Records. De retour donc, la chanteuse originaire du New-Jersey nous revient avec son lyrisme et son chant chaud et hanté, pour un nouvel opus intitulé Are We There.

Autoproduit, celui-ci joue à la girouette et donne de la tête dans plusieurs directions. Si, comme à son habitude, Sharon charge sa voix d’une passion atteignant une profondeur mirobolante, les productions qu’étaient jadis maintenues à un strict minimum, comme pour ne pas interférer avec son chant, se mâtinent ici volontiers avec d’autres instruments.

Comprendre que Sharon prend des risques qui lui réussissent. Si discuter de son amour et de ses peurs livre une expérience sonore à fleur de peau, les guitares presque agressives qui déambulent sur des titres comme "Taking Chances" offre un habit nocturne à l’album. Hantée, voire carrément habitée par ses mouvements de passions, sa voix passera d’un aspect diaphragme, inconsistante et charmante, s’accompagnant d’un simple piano sur "I Know". Pour atteindre une chaleur séduisante sur "Tarifa", titre sur lequel elle se conjugue avec l’esprit vintage d’un synthé rétro, le temps d’une balade épique.

Et comment ne pas succomber à l’excellent "Your Love Is Killing Me", son refrain entêtant et puissant s’améliorant, phase après phase, à grand renfort de percussion roulant en fond, à la façon d’un cœur s’emballant sur la plaidoirie de la voix de Sharon.

Vous l’aurez compris, Are We There se construit une identité à deux visages, le premier s’acharnant à rendre les compositions simples, à n’en faire que des exergues pour le chant. Le second, plus retors, est un mouvement passionnée qui apparaît après quelques écoutes, enfant né de la rencontre du pathos de Sharon et d’une instrumentalisation bridée.

Are We There (NDLR : dans le sens "En avons-nous terminé ?") prend alors la forme d’une question rhétorique, simple formule de politesse à laquelle l’artiste répond dans le titre "Every Time The Sun Come Up" en affirmant "People say I'm a one hit wonder, but what happens when I have two ?" ("Les gens disent de moi que je ne durerai que le temps d’un titre, mais que se passe-t-il si j’en ai deux ?"). C’est tout vu.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Remind me tomorrow de Sharon Van Etten

En savoir plus :
Le site officiel de Sharon Van Etten
Le Soundcloud de Sharon Van Etten
Le Myspace de Sharon Van Etten
Le Facebook de Sharon Van Etten


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=