Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Rock en Seine 2014 (Dimanche 23 août 2014)
Blood Red Shoes - Airbourne - Warpaint - Brody Dalle- Janelle Monae - Lana Del Rey - Tinawiren - La Roux - Queens Of The Stone Age  (Domaine National de Saint-Cloud)  les 22, 23 et 24 août 2014

Il est des groupes que l’on ne voit qu’en festival. Ils hantent la plupart des programmations de l’été, sont partout à la fois et sont même capables de vous balancer quelques cordialités dans 4,5 langues !

Dans le cas précis de Blood Red Shoes, c'est depuis 2004 que le duo écume les affiches d'une grande majorité de festivals européens. Autant dire que le groupe originaire de Brighton a eu le temps de peaufiner une scénographie aussi puissante que carré. Et c'est justement l'allure qu'a pris leur concert d'ouverture du dernier jour de Rock En Seine. Un impressionnant étalage de professionnalisme et de Rock & Roll, exploitant largement les titres de leur dernier album éponyme, prouvant que la recette homme / femme en duo rock reste bel et bien d’actualité.

C’est ensuite Airbourne qui a entrainé son public vers le passé, cheveux (gras) à l’air et torse nu. Une véritable spirale de rock, qui a souvent pris des allures de tornade. Entre riff démentiel, hurlements et références à peine dissimulé à AC/DC et consorts, le quatuor Australien a trainé son hard-rock avec autant de grâce qu’un bulldog, mais surtout avec l’énergie d’un réacteur nucléaire en fusion !

Pour les oreilles ayant subi quelques dégâts lors de ces deux sets, le baume apaisant a été offert par un autre quatuor. Plus sage celui-ci, les filles de Warpaint sont venues survoler Rock En Seine avec leur chant diaphane et leur compositions en toiles complexes. Ensorceleuses romantiques, comme sur les albums, la plupart des titres ont réussi à s’offrir un espace conséquent, pour former une bulle intemporelle qui a fait rêver le temps d’un concert, un public aux airs béats.

De son côté, Brody Dalle est venu défendre son dernier né (qui est aussi son premier solo) Diploid Love, (sur lequel certaines filles de Warpaint apparaissent) et gueuler comme une véritable rockeuse punk. Un peu grunge sur les bords, on appréciera la technique vocale de l’artiste qui, à la différence d’une Courtney Love, ne table pas excessivement sur une voix rauque !

Janelle Monaé de son côté a livré comme à son habitude un show magnifique. En véritable "performer", elle n’a eu cesse d’entretenir un contact de tout instant avec son public en livrant un show dans la veine de ceux de Prince ou de… James Brown ! C’est d’ailleurs à ce dernier qu’elle a rendu hommage lors d’une reprise, quand on sait qu’elle aurait très bien pu reprendre les J5 ou même CHVRCHES ! Seule frustration ? Trop court, comparé à ses concerts, la chanteuse a dû écrémer dans sa discographie pour ne laisser presque place qu’aux titres de son dernier album.

Lana Del Rey quant à elle, a drainé près de 70% de la population du festival à ses pieds. Ouvrant très vite avec ses plus fameux tubes (le diptyque "Blue Jean" et "Born To Die") avant d’enchainer sur ceux du nouvel album, les fans furent sûrement charmer, quand les plus sceptiques restèrent sans doute interdits par ses allures de Brie Van Der Kamp. Quoi qu’il en soit, force nous est de constater qu’elle fut sûrement l’une des plus grosses attractions du festival, pour beaucoup.

Ailleurs, c’est Tinariwen, rencontre entre Omar Souleyman et Amadou et Mariam qui a réussi à offrir à son public la chaleur qu’il manquait cruellement à ce mois d’août parisien. La Roux de son côté a rencontré un public fidèle, tout aussi enthousiaste sur le célébrissime "Quicksand" qu’euphorique sur le très bien nommé "Sexotheque" !

Mais c’est à la tombée de la nuit que les choses se sont précisé. Avec une fébrilité animale et nerveuse, une masse compacte de chair a pris d’assaut la Grande Scène. Sourire aux lèvres, le regard à l’affût, les fans de Queens Of The Stone Age s’étaient déplacés en masse pour assister à ce concert qui devait être la conclusion de Rock En Seine 2014 et celle de la tournée du groupe américain. Et quelle clôture ! Avec un set déjanté, balayant toute leur discographie, Josh Homme et ses Cow Boys ont galvanisé la foule à coup de riffs enflammés. Perché sur sa voix de crooner, le chanteur n’a eu cesse d’haranguer la foule. L’encourageant à danser, sauter, chanter, Homme et son groupe ont eu le plaisir de découvrir un public bouillant et présentant une forte population de fans affublés de t-shirts estampillés QOTSA. D’ailleurs, chaque refrain, chaque punch-line fut repris par des milliers de gorges en chœur. Sans même mentionner le nombre de fois où les solos de guitares de Josh conduisirent bon nombre de fans au bord de l’extase, les membres comme secoués par autant de spasmes que le rythme le dictait. Non vraiment, s’il n’aurait fallu voir qu’un concert à Rock En Seine 2014, ce fut bien celui-ci !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Fire Like This de Blood Red Shoes
La chronique de l'album eponyme de Blood Red Shoes
Blood Red Shoes en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Blood Red Shoes en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (28 février 2008)
Blood Red Shoes en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Blood Red Shoes en concert au Festival Musiques en Stock 2008
Blood Red Shoes en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Blood Red Shoes en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Blood Red Shoes en concert au Nouveau Casino (jeudi 15 avril 2010)
Blood Red Shoes en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Blood Red Shoes en concert au Festival Rock en Seine 2014
Airbourne en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi
Airbourne en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Airbourne en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - samedi 8 juillet
La chronique de l'album Warpaint de Black Crowes
Warpaint en concert au Grand Mix (19 mai 2010)
Warpaint en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
La chronique de l'album The Electric Lady de Janelle Monáe
Janelle Monae en concert à La Cigale (jeudi 9 décembre 2010)
Janelle Monae en concert à L’Alhambra (lundi 16 septembre 2013)
La chronique de l'album Born To Die de Lana Del Rey
Lana Del Rey en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - dimanche
Lana Del Rey en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Lana Del Rey en concert au Festival Lollapalooza Paris #1 (édition 2017) - Dimanche
La chronique de l'album Trouble In Paradise de La Roux
La chronique de l'album eponyme de Queens of the Stone Age
Queens Of The Stone Age parmi une sélection de singles (avril 2013)
La chronique de l'album …Like Clockwork de Queens Of The Stone Age
La chronique de l'album Uncovered Queens of The Stone Age de Olivier Libaux
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du samedi - Chew Lips - K'Nann - Viva and the Diva - Plan B - Quadricolor
Queens Of The Stone Age en concert à l'Elysée Montmartre (11 juin 2003)
Queens Of The Stone Age en concert au Festival Pukkelpop 2010 (samedi 21 août 2010)
Queens Of The Stone Age en concert au Festival Rock en Seine 2010 (samedi 28 août 2010)
Queens Of The Stone Age en concert au Trianon (mercredi 19 juin 2013)
Queens Of The Stone Age en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - samedi 7 juillet

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Rock en Seine
Le Myspace du Festival Rock en Seine
Le Facebook du Festival Rock en Seine


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=