Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mocke
L'Anguille  (Objet Disque)  septembre 2014

C'est le jeune label de la Drôme, l'Objet Disque, qui édite donc le premier disque physique solo de Mocke, L'Anguille. Ceux qui étaient d'ailleurs allés écouter son récent album numérique, Sandwich Mostla Jojo Tape, en retrouveront sept extraits sur ce disque.

L'ouverture de la face A, le temps de trois chansons, permet de constater que ce projet s'éloigne quelque peu des albums que Mocke a pu coécrire en groupe, que ce soit avec Holden ou Midget!. Il y a déjà la forme du projet, instrumental, sans voix féminine pour accompagner la guitare, ce qui amène à une plus grande liberté dans la structure des morceaux qui ne suivent plus le format habituel d'une chanson. Ensuite, sur les quatorze titres qui composent le disque, seulement cinq dépassent la barre des trois minutes.

Sur ce disque, Mocke se présente plutôt comme un peintre musical que comme le guitariste doué, sensible et technique qu'on connaît pourtant à travers ses groupes, ou ses collaborations en tant que musicien avec Arlt ou Swann. Ainsi "Le légume mésopotamien" ou "L'ouvrier Flan" évoquent ce qu'Alfred Sisley aurait pu peindre s'il avait eu les thèmes d'inspiration du Douanier Rousseau. Le point est discret, le sujet gentiment fou, la lumière (l'émotion de l'instant) est plus importante que le sujet (la mélodie). Pendant ce temps, "Le chasseur français" se balade de bon matin à l'orée du bois, dans la lumière naissante, au son de la flûte et du basson.

Si dans "Ramos", l'inquiétude semble poindre et ramène alors l'auditeur vers l'univers surréaliste de Clovis Trouille, le temps redevient vite radieux jusqu'à la fin de cette face A, qui se termine par un repos bien mérité en savourant un "Poisson-chat frit".

L'Anguille est d'abord l'occasion de découvrir que l'univers musical de Mocke ne s'arrête pas au pop rock et à un style particulier, mais s' aventure aussi dans le jazz éthiopien, chez Yma Sumac ou encore Violeta Parra. On y apprend aussi que Mocke joue de plusieurs instruments puisque seulement trois musiciens interviennent sur trois des chansons de l'album. Parmi ceux-là, Claire, la seconde moitié de Midget!.

C'est justement par "Charité bien ordonnée commence par soi-même", sur laquelle elle intervient, que la face B débute. Une face B douce où l'ombre prend plus de place que la lumière. Ou peut-être est-ce, comme chez Soulages, de l'ombre, un noir, qui permet de mettre en relief la luminosité des morceaux. Seuls "Il est où, Droom?" et "Hank Williams s'adresse à la nation américaine" échappent à cette règle. Dans un cas on peut y voir la notion du rêve (Droom, comme dans "dream come true"), dans l'autre la référence au héros, thèmes porteurs d'espoir et aux rythmes plus affirmés.

L'Anguille est un disque atypique qui évite les étiquettes, les clichés, les classements faciles. Disque personnel de Mocke, oui certainement, mais on sait le musicien ouvert à bien d'autres horizons encore. Disque libre, aérien, sensible et anticonformiste, sans aucun doute, c'est ce qui en fait tout le sel et pousse l'auditeur à chaque fin de face à se lever pour retourner encore cette jolie galette noire, au rond central violet, jusqu'à commencer à l'entendre craquer, comme d'autres albums familiers de sa collection de vinyles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le corps défendant de Delphine Dora et Mocke
L'interview de Holden (8 février 2006)
La chronique de l'album Chevrotine de Holden
La chronique de l'album Fantomatisme de Holden
Holden dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album L'essentiel de Holden
La chronique de l'album Sidération de Holden
Holden en concert à OPA (2 mars 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (5 avril 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (20 mars 2009)
Holden en concert au Festival des Attitudes Indé 2009 (mardi 29 septembre 2009)
Holden en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Holden en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Holden (mercredi 11 mai 2011)

En savoir plus :
Le Facebook de Mocke


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Holden (11 mai 2011)
Holden (28 mars 2009)
Midget! (19 décembre 2014)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=