Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mocke
L'Anguille  (Objet Disque)  septembre 2014

C'est le jeune label de la Drôme, l'Objet Disque, qui édite donc le premier disque physique solo de Mocke, L'Anguille. Ceux qui étaient d'ailleurs allés écouter son récent album numérique, Sandwich Mostla Jojo Tape, en retrouveront sept extraits sur ce disque.

L'ouverture de la face A, le temps de trois chansons, permet de constater que ce projet s'éloigne quelque peu des albums que Mocke a pu coécrire en groupe, que ce soit avec Holden ou Midget!. Il y a déjà la forme du projet, instrumental, sans voix féminine pour accompagner la guitare, ce qui amène à une plus grande liberté dans la structure des morceaux qui ne suivent plus le format habituel d'une chanson. Ensuite, sur les quatorze titres qui composent le disque, seulement cinq dépassent la barre des trois minutes.

Sur ce disque, Mocke se présente plutôt comme un peintre musical que comme le guitariste doué, sensible et technique qu'on connaît pourtant à travers ses groupes, ou ses collaborations en tant que musicien avec Arlt ou Swann. Ainsi "Le légume mésopotamien" ou "L'ouvrier Flan" évoquent ce qu'Alfred Sisley aurait pu peindre s'il avait eu les thèmes d'inspiration du Douanier Rousseau. Le point est discret, le sujet gentiment fou, la lumière (l'émotion de l'instant) est plus importante que le sujet (la mélodie). Pendant ce temps, "Le chasseur français" se balade de bon matin à l'orée du bois, dans la lumière naissante, au son de la flûte et du basson.

Si dans "Ramos", l'inquiétude semble poindre et ramène alors l'auditeur vers l'univers surréaliste de Clovis Trouille, le temps redevient vite radieux jusqu'à la fin de cette face A, qui se termine par un repos bien mérité en savourant un "Poisson-chat frit".

L'Anguille est d'abord l'occasion de découvrir que l'univers musical de Mocke ne s'arrête pas au pop rock et à un style particulier, mais s' aventure aussi dans le jazz éthiopien, chez Yma Sumac ou encore Violeta Parra. On y apprend aussi que Mocke joue de plusieurs instruments puisque seulement trois musiciens interviennent sur trois des chansons de l'album. Parmi ceux-là, Claire, la seconde moitié de Midget!.

C'est justement par "Charité bien ordonnée commence par soi-même", sur laquelle elle intervient, que la face B débute. Une face B douce où l'ombre prend plus de place que la lumière. Ou peut-être est-ce, comme chez Soulages, de l'ombre, un noir, qui permet de mettre en relief la luminosité des morceaux. Seuls "Il est où, Droom?" et "Hank Williams s'adresse à la nation américaine" échappent à cette règle. Dans un cas on peut y voir la notion du rêve (Droom, comme dans "dream come true"), dans l'autre la référence au héros, thèmes porteurs d'espoir et aux rythmes plus affirmés.

L'Anguille est un disque atypique qui évite les étiquettes, les clichés, les classements faciles. Disque personnel de Mocke, oui certainement, mais on sait le musicien ouvert à bien d'autres horizons encore. Disque libre, aérien, sensible et anticonformiste, sans aucun doute, c'est ce qui en fait tout le sel et pousse l'auditeur à chaque fin de face à se lever pour retourner encore cette jolie galette noire, au rond central violet, jusqu'à commencer à l'entendre craquer, comme d'autres albums familiers de sa collection de vinyles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le corps défendant de Delphine Dora et Mocke
L'interview de Holden (8 février 2006)
La chronique de l'album Chevrotine de Holden
La chronique de l'album Fantomatisme de Holden
Holden dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album L'essentiel de Holden
La chronique de l'album Sidération de Holden
Holden en concert à OPA (2 mars 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (5 avril 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (20 mars 2009)
Holden en concert au Festival des Attitudes Indé 2009 (mardi 29 septembre 2009)
Holden en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Holden en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Holden (mercredi 11 mai 2011)

En savoir plus :
Le Facebook de Mocke


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Holden (11 mai 2011)
Holden (28 mars 2009)
Midget! (19 décembre 2014)


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=