Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un mardi en novembre
Théâtre Le Guichet-Montparnasse  (Paris)  septembre 2014

Comédie dramatique de Julien Séchaud, mise en scène de Annie Vergne, avec Ghislain Geiger, Julien Séchaud, Juliette Stevez, Annie Vergne et la participation de Isabelle Delage.

Après "Aimez-vous la nuit ?" qui nous avait permis de découvrir l'écriture sensible de Julien Séchaud, la même équipe présente "Un mardi en novembre" dans une tonalité très proche, et ayant pour thème principaux cette fois la maladie d'Alzheimer et l'absence, sujet théâtraux par excellence mais pas si évidents à traiter.

Dans sa maison Eva, une actrice autrefois sur le devant de la scène, inquiète son entourage et notamment Lisa, sa jeune nièce, qui fait revenir pour l'occasion son fils qui ne lui parle plus pour qu'il établisse un diagnostic.

Ce sera pour celui-ci l'occasion de renouer avec cette mère autoritaire et de découvrir des choses sur son passé. Et cela également grâce à un quatrième protagoniste car en plus de la maladie, plane sur ces personnages le fantôme du fils disparu, Samuel. Il leur apparaît lorsqu'ils sont seuls, va guider les pas de chacun, les aider à se comprendre et à s'accepter.

Par petites touches, l'auteur installe les pièces du puzzle de ce huis-clos familial dont le déclencheur est ce personnage irréel qui permet à chacun de se révéler. Il partage par exemple avec sa mère l'amour du jeu et de la fantaisie, fantaisie qu'elle a perdu a sa mort.

Peu à peu, les choses s'éclaircissent pour le spectacteur tandis que la musique d'Aurélien (superbe partition de Nicolas Van Melle) apaise les tensions . Au final, Julien Séchaud se sort plutôt bien d'un sujet glissant et ajoute une note poétique à l'ensemble dans un texte plein de candeur et d'émotion.

La pièce trouve son dénouement dans une scène magnifique entre les deux frères. Ghislain Geiger et Julien Séchaud sont bouleversants. Annie Vergne tient avec présence et efficacité le rôle d'Eva. Dans le rôle de Lisa enfin, Juliette Stevez, enfantine et espiègle, apporte sa spontanéité.

Avec humilité et sincérité, le Guichet Montparnasse avec Annie Vergne à la mise en scène, propose cette pièce émouvante de Julien Séchaud sur la vie et l'art, les souvenirs, les rapports familiaux mais surtout la fugacité des choses et des êtres.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=