Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce SBTRKT
Wonder Where We Land  (Young Turks)  septembre 2014

C'est d'un coup que le producteur masqué par intérim, SBTRKT, avait décidé de faire son retour. Après un premier opus généralement acclamé et un nouvel EP instrumental qui avait lentement fait monter la pression, l'artiste britannique avait sans doute conclu qu'un public mûr était prêt à entendre ses nouvelles productions.

Premier coup de semonce lancé en utilisant la voix de Sampha ("Temporary View"), ce Wonder Where We Land mérite assurément son titre au jeu de mot facile.

Avec un arc-en-ciel largement plus étoffé que par le passé, le producteur fait non seulement appel aux voix qu'il a fortement aidées à plébisciter par le passé (Jessie Ware, Sampha) mais aussi à d'autres artistes dont la présentation serait inutile (Ezra Koenig de Vampire Weekend). Mieux encore, en vrai dénicheur de talent, SBTRKT invite même le jeune Raury qui a très vite su conquérir son petit monde avec son single "God's Whisper" et son premier album Indigo Child. Bref, le producteur s’entoure d'une garde à la voix bien formée et prêt à poser ses lyrics avec toute la passion requise par les productions de l'artiste.

Plus mâtures mais aussi plus alambiqués, les titres affichent maintenant une confiance neuve, fièrement gagnée les années précédentes aux côtés de Yukimi Nagano ou de cette même Jessie Ware. Déambulant comme un prédateur, conscient de sa supériorité tout autant que de son attractivité, Wonder Where We Land est une entité magnétique et sensuelle. Sampha en incarne l'une des façades les plus évidentes, avec le sexy "Gon Stay". Sa ligne de basse campera d'ailleurs le rôle de miroir, face au titre d'Ezra Koenig, "New York New Dorp". Capitalisant sur un passage reprenant cette même basse sensuelle, le titre mobilise avec un plaisir évident la place centrale de l'album.

Un opus qui, contrairement à son prédécesseur, ne se définit pas comme une introduction au monde nocturne, bon à déchaîner les esprits jusqu'au cœur de la nuit. Mais bien comme une continuité, sensée prendre la relève quand la fièvre de la nuit s'est totalement emparée des corps. Une suite qui personnalise les promesses des longues soirées, des rencontres élusives, de l'être et du faire paraître.

Vous comprendrez alors pourquoi l'apparence compte tant dans un album qui lancera des lyrics tels que "My girl has a limousine / She got a full time job just to keep it clean."

Pour autant, n'allez pas croire que Wonder Where We Land est tout juste bon à jouer en fin de soirée, pour mettre les gens dehors. Avec Caroline Polachek aux commandes, SBTRKT prouve sur "Look Away" que son second opus investit avec succès toutes les heures de la nuit. Du début à la fin, Wonder Where We Land s'impose comme le compagnon parfait pour une soirée, explorant avec une nonchalance absolue toute la palette d'émotions pouvant colorer successivement (ou simultanément) les âmes humaines.

 

En savoir plus :
Le site officiel de SBTRKT
Le Soundcloud de SBTRKT
Le Myspace de SBTRKT
Le Facebook de SBTRKT


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 juillet 2018 : Rythme Estival

Nous serons là tout l'été, avec des éditions plus légères, à consommer sans modération. Voici le programme de la semaine :

Du côté de la musique :

"All wet EP" de Bosco Rogers
"Tell me how your really feel" de Courtney Barnett
"Fons Luminis : Codex Las Huelgas" de Ensemble Gilles Binchois / Dominique Vellard
"Elle fend l'eau" de Jane is Beautiful
"Away EP" de Melissa Bon
"L'esprova" de Sourdure
"V pour Vaise" de Vassilis Varvaresos
Dimanche au Eurockéennes de Belfort avec Alice in Chains, The Liminanas, Eddy de Pretto...
"Cover me session" de Hugo
et toujours :
Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails... toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle

Au théâtre :

les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

et la dernière ligne droite pour :
"Kupka - Pionnier de l'abstraction" au Grand Palais
"Chris Marker - Les 7 vies d'un cinéaste" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"The Charmer" de Milad Alami
"Bajirao Mastani" de Sanjay Leela Bhansali
"Tulip Fever" de Justin Chadwick en VOD
"Break" de Marc Fouchard en VOD
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Carbone #1 hiver 2018, revue trimestrielle" aux éditions Fauns
"Chroniques de San Francisco : tome 3" de Armistead Maupin
"La soie et le fusil" de Gioacchimo Criaco
"Les valises" de Juan Carlos Mendez Guedez
et toujours :
"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=