Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cinq de coeur - Le concert sans retour
Théâtre Le Ranelagh  (Paris)  septembre 2014

Spectacle vocal conçu par les Cinq de Coeur, mis en scène par Meriem Menant avec Pascale Costes, Hélène Richer, Sandrine Mont-Coudiol, Patrick Laviosa et Fabian Ballarin.

Sur l'affiche, cinq quidams de noir vêtus, et bien groupés dans une pose imperturbable de capitaine qui coule avec son navire, se la jouent "radeau de la Méduse" sur un piano qui ne va tarder à être englouti par une énorme vague de la taille à faire enrager un surfeur en bord de Méditérranée.

Sur scène, point de piano, la plage sur laquelle les énergumènes ne sont échoué ne sera évoquée que par le roulis et le cri des mouettes rieuse, et les rescapés ont gardé la pose.

Car en fait, il s'agit d'un quintette vocal dont le récital de musique romantique germanique qui barbe autant les interprètes que son auditoire va sombrer corps et voix dans le délire provoqué par tant par leur distraction que par leur désir de prendre le contrepied d'un registre déprimant en libérant le clown "chantant" qui dort en chacun d'eux.

L'austère récital se mue alors en une mosaïque musicale débridée sans queue ni tête qui revisite, dans des scénettes animées de bruitages à la bouche et usant de la beatbox, et à l'aune de l'humour, de la parodie ou de l'hommage, un répertoire éclectique, de l'opérette à la variété et des standards aux pépites d'un jour, résolument vintage qui ne franchit pas le cap des années 1980.

Après, et entre autres, "Métronome" et "Chasseurs de sons", les Cinq de coeur reprend du service avec un nouvel opus intitulé "Le concert sans retour" mis en scène par Meriem Menant, comédienne, metteuse en scène et créatrice du personnage d'Emma la clown, qui imprime sa marque en le guidant sur le chemin du burlesque.

A côté des fidèles, Pascales Costes, la soprano rousse, Sandrine Mont-Coudiol, l'alto brune, et le ténor Patrick Laviosa, la distribution accueille deux nouveaux en la personne de la soprano blonde Hélène Richer et d'n grand brun, le baryton Fabian Ballarin.

Tout s'enchaîne de manière aussi fluide que rythmé et la la virtuosité vocale qui a fait le succès des Cinq de coeur est toujours au rendez-vous.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=