Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sean Rowe
Madman  (Anti / PIAS)  octobre 2014

Quand on aime les pâtisseries, rien n’est pire que le trop : trop de sucre dans la confiture de fraise, trop de crème chantilly sur le chou à la crème au chocolat, trop de confiture de lait sur la crêpe au miel à la noix de coco, quand on aime la musique c’est globalement la même chose.

Sean Rowe l’a très bien compris. Il faut dire ce qui est, Sean Rowe a une voix, genre "Bonjour c’est la voix", une voix puissante, chaude, grave, profonde, le genre de voix qui peut vous chanter le bottin, une voix qui vous donne envie d’écrire des lieux communs sur les voix graves… Donc avec une voix comme ça, il faut faire attention car si vous en faites trop, c’est vite l’indigestion de crème chantilly, c’est vite écœurant, surtout quand vous faites du blues.

Dans Madman, rien d’écœurant, au contraire, parce que ce n’est pas qu’un disque de blues à grosse voix, par exemple "Desiree" pourrait totalement être du Barry White et pas seulement à cause de la voix… Ah cette voix… pardon j’arrête. "The Game" est une chanson tout ce qu’il y a de plus pop, tout est très digeste. La voix n’est jamais forcée, c’est sans doute pour ça que cela fonctionne aussi bien, aucun maniérisme dans le chant, même dans les moments les plus sombres, doux, ça reste juste, trop souvent voix grave rime avec "je fais du blues, je vais te faire pleurer en faisant des tonnes, tu vas ruiner ton Kleenex et ta culote mais genre grave" , ici pas du tout. Une autre force de ce disque est celle-ci d’ailleurs : réussir à te faire croire que tu n’écoutes pas un disque de blues alors que tu n’écoutes que ça. Oui je te tutoie, j’espère que ça ne te dérange pas, mais c’est plus sympa quand même…

Très vite, tu te prends à rêver d’ouest américain sans vraiment comprendre pourquoi, mais ça reste efficace et réjouissant, même dans "Done Calling You" ou "The Real Thing" qui, avec leurs guitares bien en avant et leur rythme chaloupant sont une sorte de cliché de la chanson qui donne envie de faire du cheval… Yeeha ! Et pourtant juste après, tu retrouves la voix, cette voix sur "Razor of love" ou "My Little Man" et là tu ne sais plus ni où tu es, ni où tu habites, un peu de guitares, quelques notes de piano, c’est vraiment là où Sean Rowe est le meilleur, quand il chante simplement, sans patos, sans tire-larmes, dans des chansons d’une douceur infinie ou d’une tristesse infinie, c’est à toi de décider.

C’est là où il est le plus efficace et où le voyage est le plus plaisant, dans ces moments où il te donne l’impression de ne parler qu’à toi, quand bien même vous seriez des milliers à l’écouter, non c’est juste pour toi qu’il chante, tends ton oreille, ces mots sont pour toi, cette voix est pour toi, écoute, ferme les yeux, il joue pour toi, il te parle, reconnais-toi dans ces mots, reconnais-toi et retiens ce sanglot, ce n’est pas très grave, ce n’est que du blues, tu sais…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Sean Rowe dans la rubrique Ni Vus Ni Connus

En savoir plus :
Le site officiel de Sean Rowe
Le Bandcamp de Sean Rowe
Le Facebook de Sean Rowe


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=