Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Black Strobe
Godforsaken Roads  (Blackstrobe Records)  octobre 2014

Je suis allé à une messe étrange dans une église aux néons rouges flamboyants, située au fond d’une zone industrielle. Etait-ce à Chicago ? En Louisiane peut-être… Un drôle d’endroit. Le prêtre qui était un grand gaillard au physique impressionnant officiait près de guitares électriques et d’un nombre important de synthés analogiques en lieu et place du grand orgue traditionnel. Sa psalmodie avait la couleur de la prosodie du blues originel. Les croyants qui assistaient à l’office étaient en transe. Les vitraux de cette église représentaient les apôtres de cette religion : Debbie Harry, Johnny Cash, Blind Willie Johnson, Elvis, Jon Spencer Blues Explosion, ZZ Top, Nick Cave, J.B. Lenoir, et deux statues étaient dressées en hommage à Dave Gahan et Martin L. Gore.

Une certaine tension régnait et les corps des paroissiens de cette église défroquée et diaboliquement garage suaient. Le prêtre en prédicateur rock and roll (et rhythm and blues) parlait de la vie, de ses aléas, de l’existence, de l’amour, de la solitude. De quoi se demander quel démon habitait cet homme qui nous faisait bouger de cette manière et qui invoquait Dieu, le diable, la luxure, la prière et le pardon.

Ce maître de cérémonie est connu sous le nom d’Arnaud Rebotini, d’autres l’ont déjà vu dans le monde de l’électro-clash, de la techno, du disco synthétique ou du rock garage "testostéroné" à l'électro. Après avoir brûlé sa propre chapelle (faire table rase du passé et s’ouvrir à toutes ses influences, à toutes ses envies ?) en 2007, il capture avec ce Godforsaken Roads l’esprit d’un blues (gammes pentatoniques mineures, Blue notes, rythmiques particulières…) contemporain plutôt urbain et le mélange avec une musique synthétique moite et groovy.

La production de ce disque, faite par Rebotini lui-même est superbe et dépasse celle de Burn Your Own Church pourtant réalisée par Paul Epworth et par Alan Moulder. C’est sexy et tranchant, électrique, chaud et rugueux, dense et fiévreux à souhait. Mais c’est aussi un disque peut-être plus intime, l’introspection faisant partie inhérente à ce genre de musique. Il vous faudra moins d’une minute pour être emporté par ce disque, par la fièvre, par le titre "Broken Phone Blues".

Une fièvre qui ne vous quittera plus même sur les titres plus lents (comme la reprise sépulcrale de "Folsom Prison Blues" de Johnny Cash qui opère comme une respiration au milieu du disque). Terrible !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Burn your own church de Black Strobe
La chronique de l'album Going Back Home EP de Black Strobe
Black Strobe en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Black Strobe (juillet 2003)

En savoir plus :
Le site officiel de Black Strobe
Le Soundcloud de Black Strobe
Le Myspace de Black Strobe
Le Facebook de Black Strobe


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 24 juin 2018 : Voyage Voyage

Ce week end, l'équipe de Froggy's Delight est allée faire un tour en Normandie pour tourner 3 sessions à venir très bientôt... résultat des courses, une édition un peu plus light que d'habitude, mais on se rattrapera la semaine prochaine avec la session de Brisa Roché et plein d'autres choses, en attendant, voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Side stories" de Thomas Bramerie Trio
"Pied-tendre" deLucien Chéenne
"Love is dead" de CHVRCHES
"Macadamia" de Adam and the Madams
"Endorphine" de Daran
Rencontre avec Brisa Roché
autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Double Inconstance" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Table rase" à la Manufacture des Abbesses
"C'est maintenant que ça commence" au Théâtre Essaion
"I love Piaf" au Théâtre Le Lucernaire
"On monte Mae West !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
le compte-rendu de la 2ème édition du Festival des Ecoles de l'Union avec les spectacles :
"La Condition Collective"
"Le cercueil est trop grand pour la fosse"
"Le Roi Lear"
"L'Album d'Agnès"
et "Le Mariage forcé - Le Médecin volant"
des reprises avec :
"Darius" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Dévaste-moi" à la Maison des Métallos
"Huis Clos" à la Comédie Saint-Michel
et les chroniques des autres spectacles de juin

Expositions avec :

"Zao Wou-Ki - L'espace est silence" au Musée d'art moderne
et dernière ligne droite pour : "Tintoret - Naissance d'un génie" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Ma Fille" de Laura Bispuri
"Un couteau dans le coeur" de Yann Gonzalez
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=