Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Black Strobe
Godforsaken Roads  (Blackstrobe Records)  octobre 2014

Je suis allé à une messe étrange dans une église aux néons rouges flamboyants, située au fond d’une zone industrielle. Etait-ce à Chicago ? En Louisiane peut-être… Un drôle d’endroit. Le prêtre qui était un grand gaillard au physique impressionnant officiait près de guitares électriques et d’un nombre important de synthés analogiques en lieu et place du grand orgue traditionnel. Sa psalmodie avait la couleur de la prosodie du blues originel. Les croyants qui assistaient à l’office étaient en transe. Les vitraux de cette église représentaient les apôtres de cette religion : Debbie Harry, Johnny Cash, Blind Willie Johnson, Elvis, Jon Spencer Blues Explosion, ZZ Top, Nick Cave, J.B. Lenoir, et deux statues étaient dressées en hommage à Dave Gahan et Martin L. Gore.

Une certaine tension régnait et les corps des paroissiens de cette église défroquée et diaboliquement garage suaient. Le prêtre en prédicateur rock and roll (et rhythm and blues) parlait de la vie, de ses aléas, de l’existence, de l’amour, de la solitude. De quoi se demander quel démon habitait cet homme qui nous faisait bouger de cette manière et qui invoquait Dieu, le diable, la luxure, la prière et le pardon.

Ce maître de cérémonie est connu sous le nom d’Arnaud Rebotini, d’autres l’ont déjà vu dans le monde de l’électro-clash, de la techno, du disco synthétique ou du rock garage "testostéroné" à l'électro. Après avoir brûlé sa propre chapelle (faire table rase du passé et s’ouvrir à toutes ses influences, à toutes ses envies ?) en 2007, il capture avec ce Godforsaken Roads l’esprit d’un blues (gammes pentatoniques mineures, Blue notes, rythmiques particulières…) contemporain plutôt urbain et le mélange avec une musique synthétique moite et groovy.

La production de ce disque, faite par Rebotini lui-même est superbe et dépasse celle de Burn Your Own Church pourtant réalisée par Paul Epworth et par Alan Moulder. C’est sexy et tranchant, électrique, chaud et rugueux, dense et fiévreux à souhait. Mais c’est aussi un disque peut-être plus intime, l’introspection faisant partie inhérente à ce genre de musique. Il vous faudra moins d’une minute pour être emporté par ce disque, par la fièvre, par le titre "Broken Phone Blues".

Une fièvre qui ne vous quittera plus même sur les titres plus lents (comme la reprise sépulcrale de "Folsom Prison Blues" de Johnny Cash qui opère comme une respiration au milieu du disque). Terrible !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Burn your own church de Black Strobe
La chronique de l'album Going Back Home EP de Black Strobe
Black Strobe en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Black Strobe (juillet 2003)

En savoir plus :
Le site officiel de Black Strobe
Le Soundcloud de Black Strobe
Le Myspace de Black Strobe
Le Facebook de Black Strobe


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 décembre 2018 : au pied du sapin

Dernière ligne droite avant Noël, les fêtes en famille, la fin d'année. Comme chaque année, nous vous accompagnerons jusqu'au bout de l'année avec nos suggestions culturelles, en espérant que vous y trouviez de quoi découvrir et faire découvrir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Fantaisies stellaires" de Tara King Th. et Dominique Paturel
"Jettatura" de VCID
8 (Brisa Roché et Ray Bornéo) et Vestale Vestale avec Ray Bornéo, une sélection de EP thématique
Rencontre avec La Pietà autour de ses "Chapitres V et VI". Nous avons eu la chance de tourner une session 3 titres de La Pietà dont voici le magnifique premier titre "La Salle d'Attente"
"Mozart : Les trois dernières symphonies" de Mathieu Herzog & Ensemble Appassionato
"Carnaval Odyssey" de Dowdelin
"On the brighter side" de Karl Jannuska
"Sex on the beach EP" de Sapiens Sapiens
"Sweet exile" de They Call Me Rico & the Escape
et toujours :
"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Saison 1" au Théâtre de la Bastille
"Histoires naturelles" au Centquatre
"Chambre noire" au Carreau du Temple
"Métropole" au Théâtre La Reine Blanche
"Allers-Retours" au Lavoir Noderne Parisien
"Le Veau d'Or" à La Folie Théâtre
"Mais n'te promène donc pas toute nue !" à la Comédie de Picardie
"Le Bal des Philosophes" au Bal Blomet
"Europa (Esperanza)" au Lavoir Moderne Parisien
"Quoi de neuf Dolto ?" à La Folie Théâtre
"Que je t'aime !" au Théâtre Le Lucernaire
des reprises :
"Lisa et moi" au Théâtre Essaion
"Huis Clos" à la Comédie Saint Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Le Cabaret extraordinaire" à la Nouvelle Eve
"Carmen Flamenco" au Théâtre 13/Seine
et la chronique des autres spectacles de décembre

Exposition avec :

"Japon - Japonismes 1867-2018" au Musée des Arts Décoratifs

les films de la semaine :
"Basquait, un adolescent à New York" de Sara Driver
"The Happy Prince" de Rupert Everett
Oldies but Goodies avec "Singin in the rain (Chantons sous la pluie)" de Stanley Donen et Gene Kelly projeté dans le cadre du cycle "Comédies musicales" à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Chateau de femmes" de Jessica Shattuck
"Délivrez-nous du bien !" de Natacha Polony & Jean Michel Quatrepoint
"Hôtel Baden Baden" de Brigitte Glaser
"Idiss" de Robert Badinter
"La frivolité est une affaire sérieuse" de Frédéric Beigbeger
et toujours :
"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz

Froggeek's Delight :

Le temps n'a pas de prise sur "Quantum Break" sur PC Windows et Xbox One

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=