Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce King Kong Théorie
La Pépinière Théâtre  (Paris)  octobre 2014

Spectacle conçu par Valérie de Dietrich et Vanessa Larré d'après le texte éponyme de Virgine Despentes, mise en scène de Vanessa Larré, avec Anne Azoulay, Valérie de Dietrich et Barbara Schulz.

Valérie de Dietrich et Vanessa Larré réalisent un bel exercice de synthèse avec cette transposition scénique émérite, bien que privilégiant sa tonalité d'imprécation féministe, de "King Kong Théorie" de Virginie Despentes qui a essuyé de nombreuses critiques, dont celles des féministes, alimentées par la malencontreuse présentation publicitaire de l'éditeur l'érigeant en "manifeste pour un nouveau féminisme".

Avec cet opus paru en 2006, la romancière qualifiée de "papesse du néo-féminisme français" quoi que jamais engagée sur le terrain, dont l'oeuvre s'inscrivait dans le champ de la littérature trash-porno-punk des années 1990, opérait une double novation liée à la "découverte" de son homosexualité et à sa rencontre avec une des figures de la théorie du genre.

En effet, au registre de la fiction sous obédience au féminisme de la deuxième vague prônant l’égalité des sexes est substitué celui de l'autofiction théorique sous influence du féminisme queer fondé sur la critique déconstructive de la sexuation identitaire et sociale.

Placé sous l'égide de la figure du célèbre gorille King Kong érigée en métaphore d’une "sexualité d’avant la distinction des genres telle qu’imposée politiquement autour de la fin du 19ème siècle" c'est-à-dire "hybride, avant l'obligation du binaire", le texte se présente essentiellement comme une narration autobiographique déclinée à la première personne du singulier.

Par ailleurs, il procède par raisonnement analogique spécieux pour ériger en principe des convictions personnelles ("Nous ne sommes pas toutes les mêmes, mais je ne suis pas la seule dans mon cas"), ce qui est de surcroît ambigu dès lors que la théorie queer relativise l’idée d’un vécu commun aux femmes.

Ses convictions tiennent, entre autres, au rôle "fondateur" du viol de plus risque inhérent à la liberté des femmes, à la prostitution volontaire qui ne serait qu'une déclinaison de la condition féminine soumise au principe de prostitution, de la prostitution institutionnalisée qu'est le mariage à la prostitution économique que constitue le travail salarié, et l'apologie de la pornographie comme territoire du fantasme masculin à investir.

Cela étant, à chacun d'apprécier sur le fond. S'agissant du spectacle qui évoque également la féminité, la condition féminine dans une société patriarcale et le diktat de l'idéal féminin, dans un décor sommaire qui évoque un vestiaire d'ouvrières, le "je" se décline en trois voix qui pourraient être celles de femmes de trois générations différentes ayant connu des expériences et des situations similaires dont les récits s'imbriquent et s'emboîtent.

Son point fort tient à la fluidité de la mise en scène de Vanessa Larré et à sa composante performative parfaitement maîtrisée par les trois comédiennes Anne Azoulay, Valérie de Dietrich et Barbara Schulz, toutes trois époustouflantes.

Et la prose despentienne au verbe cru et à la parole virulente qui se veut celui d'une nouvelle amazone qui, paradoxalement, finirait par inciter la gent masculine à se révolter contre les sujétions patriarcales, passe la rampe parce qu'elle est portée par des comédiennes classieuses.

Même en mini-short, collant résille troué et doc martens, Barbara Schultz ne ressemble pas à une punkette "défoncée" errant dans le glauque et le sordide attaché au sous-prolétariat urbain, tout comme Anne Azoulay en pantalon collant rouge et petites bottines lacées même harnachée d'un gode-ceinture évoque davantage le porno-chic newtonien que la hardeuse militante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=