Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Liars
La Machine  (Paris)  jeudi 9 octobre 2014

Pour un concert bien souvent, on fait appel à un vocabulaire puisant largement dans le spectaculaire. Les mots étant régulièrement bien incapables de retranscrire avec exactitude, la joie, l’euphorie, la magie et les sentiments qu’un artiste ou un groupe peut générer sur scène. Et pour cause, s’il suffisait de lire un compte-rendu d’un concert pour en vivre toute l’exaltation, les artistes serait bien embêtés.

Hors donc, ce jeudi 9 octobre dernier, cette trois fois adorable scène qu’est La Machine (du Moulin Rouge), accueillait Liars. Et pour une fois, nous n’aurons aucune hésitation sur les mots, les noms et les adjectifs que nous emploierons.

Pour la simple est bonne raison que Liars a offert à son public un set équivoque. Entre gros sons exploitant des basses agonisantes, hululations dignes d’un film d’horreur hypnotique et grosse caisse de vandale, le trio ne s’est privé de rien.

Mess titre le dernier album en date des illuminés menés par Angus Andrew, le chanteur du groupe et si on savait déjà que le titre n’était aucunement usurpé, la puissante tornade qui a tenu lieu de concert aura mis les points sur les i.

Les fans, généralement des hommes et des femmes dans la trentaine, ont accueilli avec joie des titres disséminés dans la discographie du groupe, depuis l’album éponyme Liars, en passant par Sisterworld et le fameux album au palindrome WIXIW. Mais ce sont bien les titres du dernier opus qui réussirent à transformer la foule en une masse grouillante et compacte, suspendue aux lèvres d’Angus et / ou l’accompagnant sur les punch lines les plus remarquables, scandant à gorge déployée : "Facts are fact and fiction’s fiction".

D’ailleurs, toujours fidèle à son rôle de gourou déluré, Angus n’a cessé d’accompagner son chant hanté, de mouvements épileptiques, presque incontrôlés, en parfaite contradiction d’avec les épanchements soniques d’Aaron Hemphill lancés avec une maîtrise de tout instant. Ce dernier derrière ses cheveux décolorés affichait un professionnalisme d’autant plus frappant que le chanteur n’a eu cesse d’offrir au set des allures de spectacle édifiant. Vous l’aurez compris, la formule a des kilomètres dans les jambes, mais cela ne l’empêche aucunement de balancer des gros sons et de par la même occasion provoquer quelques commotions dans les oreilles du public.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album They were wrong so we drowned de Liars
La chronique de l'album Drum's not dead de Liars
La chronique de l'album Mess de Liars
Liars en concert à La Boule Noire (19 novembre 2003)
Liars en concert au Tryptique (15 mai 2004)
Liars en concert au Festival Art Rock 2004 (Jeudi)
Liars en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Liars en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
Liars en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - samedi 3 novembre
Liars en concert au Festival La Route du Rock #24 (vendredi 15 août 2014)
L'interview de Liars (novembre 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Liars
Le Soundcloud de Liars
Le Myspace de Liars
Le Facebook de Liars

Crédits photos : Stéphane El Menshawi


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 décembre 2018 : au pied du sapin

Dernière ligne droite avant Noël, les fêtes en famille, la fin d'année. Comme chaque année, nous vous accompagnerons jusqu'au bout de l'année avec nos suggestions culturelles, en espérant que vous y trouviez de quoi découvrir et faire découvrir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Fantaisies stellaires" de Tara King Th. et Dominique Paturel
"Jettatura" de VCID
8 (Brisa Roché et Ray Bornéo) et Vestale Vestale avec Ray Bornéo, une sélection de EP thématique
Rencontre avec La Pietà autour de ses "Chapitres V et VI". Nous avons eu la chance de tourner une session 3 titres de La Pietà dont voici le magnifique premier titre "La Salle d'Attente"
"Mozart : Les trois dernières symphonies" de Mathieu Herzog & Ensemble Appassionato
"Carnaval Odyssey" de Dowdelin
"On the brighter side" de Karl Jannuska
"Sex on the beach EP" de Sapiens Sapiens
"Sweet exile" de They Call Me Rico & the Escape
et toujours :
"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Saison 1" au Théâtre de la Bastille
"Histoires naturelles" au Centquatre
"Chambre noire" au Carreau du Temple
"Métropole" au Théâtre La Reine Blanche
"Allers-Retours" au Lavoir Noderne Parisien
"Le Veau d'Or" à La Folie Théâtre
"Mais n'te promène donc pas toute nue !" à la Comédie de Picardie
"Le Bal des Philosophes" au Bal Blomet
"Europa (Esperanza)" au Lavoir Moderne Parisien
"Quoi de neuf Dolto ?" à La Folie Théâtre
"Que je t'aime !" au Théâtre Le Lucernaire
des reprises :
"Lisa et moi" au Théâtre Essaion
"Huis Clos" à la Comédie Saint Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Le Cabaret extraordinaire" à la Nouvelle Eve
"Carmen Flamenco" au Théâtre 13/Seine
et la chronique des autres spectacles de décembre

Exposition avec :

"Japon - Japonismes 1867-2018" au Musée des Arts Décoratifs

les films de la semaine :
"Basquait, un adolescent à New York" de Sara Driver
"The Happy Prince" de Rupert Everett
Oldies but Goodies avec "Singin in the rain (Chantons sous la pluie)" de Stanley Donen et Gene Kelly projeté dans le cadre du cycle "Comédies musicales" à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Chateau de femmes" de Jessica Shattuck
"Délivrez-nous du bien !" de Natacha Polony & Jean Michel Quatrepoint
"Hôtel Baden Baden" de Brigitte Glaser
"Idiss" de Robert Badinter
"La frivolité est une affaire sérieuse" de Frédéric Beigbeger
et toujours :
"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz

Froggeek's Delight :

Le temps n'a pas de prise sur "Quantum Break" sur PC Windows et Xbox One

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=