Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Got A Girl
I Love You But I Must Drive Off This Cliff Now  (Bulk Recordings)  juillet 2014

Got A Girl est le nom du groupe qu’il ne faut pas confondre avec God Help The Girl (qui lui est un nom de disque et de groupe et de film), ce groupe sort un album intitulé I Love You But I Must Drive Off This Cliff Now qu’il ne faut pas confondre avec I Love You But I’ve Chosen Darkness (qui lui est un nom de groupe, ce qui est déjà pas mal). J’ai bien conscience que c’est un peu obscur comme introduction. Je vais recommencer, le meilleur moyen de vous faire oublier ce début calamiteux, c’est de remonter dans le temps, non je ne n’ai pas plus simple comme solution, j’en suis désolé.

Hop ! 88 miles par heure et nous voilà en 2001, le groupe Lovage sort un disque intitulé Music to Make Love to Your Old Ladie By. Derrière ce groupe se cache Nathaniel Merriweather, derrière ce nom se cache Dan the Automator, producteur de Deltron 3000, Gorillaz et d’Anaïs Croze (si si). Dan fait chanter Jennifer Charles d’ Elysian Fields et Mike Patton de Faith No More. Oui je sais, on dirait un peu l’annuaire. Lovage est un album "concept", si la pochette est une reprise, un hommage à celle de N°2 de Gainsbourg, l’intérieur est plus inspiré de Je t’aime moi non plus. Le concept : seize morceaux pour faire l’amour, seize morceaux qui donnent envie de faire l’amour, seize morceaux qui rendent le kiki tout dur… Et c’était totalement réussi, un disque à la fois libidineux et sensuel et surtout un bon disque mêlant pop, trip-hop qui, plus de dix ans plus tard, est toujours aussi band.… heu... est toujours aussi bien.

Retour dans la DeLorean DMC-12 modifiée et en 2014, Got A Girl est un groupe composé de l'actrice Mary Elizabeth Winstead et du producteur Dan the Automator qui, évidemment, fait beaucoup penser à Lovage, d’une part par sa composition, même si à de rares exceptions près, ici seule une femme chante, et d’autre part par le terme abordé : l’Amour. Mais si dans Lovage c’était l’Amour dans le sens de "faire le sexe", dans Got A Girl c’est plus dans le sens "sentiment d'affection et d'attachement envers un être". Vous me direz que l’un ne va pas sans l’autre mais ce n’est pas le sujet, je suis là pour parler de musique normalement, enfin théoriquement dirons-nous.

Nous sommes donc ici dans l’amour romantique, ce n'est pas encore l'amour courtois, y’a des limites, mais plutôt ce que l’on fait avec l'être aimé quand on n’est pas au lit, le plaisir d’être ensemble, de faire les foufous, d’échanger des petits bisous, de se dévorer du regard, de partager un coucher de soleil sur la mer à minuit (mais si c’est possible), de faire de longues promenades main dans la main le long de la Seine au pied de Notre Dame, de tout faire l’un avec l’autre même de prendre le métro et pour Invalides changer à Opéra. Oui la légère obsession pour Gainsbourg et la "french pop" est encore bien présente dans ce disque.

Même s’il est musicalement un peu moins inspiré que Lovage, on retrouve avec plaisir ce mélange savant entre pop, trip-hop et arrangements de cordes, qui rend le disque difficilement classable dans un genre. D’ailleurs la version "Deluxe" qui propose en accompagnement un second disque avec les versions instrumentales des chansons, s’écoute avec le même plaisir que les versions chantées. Mais ce serait quand même vraiment dommage de se priver de la voix douce et irrésistible de Mary Elizabeth Winstead, certes moins sexy et voluptueuse que celle de Jennifer Charles mais qui ne manque pas de charme et qui est parfaite dans son rôle de girl next door sensuelle à béret, french pop oblige.

Contrairement à Lovage, vous pouvez écouter ce disque des deux mains - #sivousvoyezcequejeveuxdire - et chaque morceau trouvera sa place sur la mixtape que vous ne manquerez pas de réaliser pour tenter de séduire l’être aimé et pour information, ne perdez pas de temps avec ça, j’ai essayé et ça ne marche absolument pas du tout les mixtapes.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Got A Girl
Le Facebook de Got A Girl


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=