Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Got A Girl
I Love You But I Must Drive Off This Cliff Now  (Bulk Recordings)  juillet 2014

Got A Girl est le nom du groupe qu’il ne faut pas confondre avec God Help The Girl (qui lui est un nom de disque et de groupe et de film), ce groupe sort un album intitulé I Love You But I Must Drive Off This Cliff Now qu’il ne faut pas confondre avec I Love You But I’ve Chosen Darkness (qui lui est un nom de groupe, ce qui est déjà pas mal). J’ai bien conscience que c’est un peu obscur comme introduction. Je vais recommencer, le meilleur moyen de vous faire oublier ce début calamiteux, c’est de remonter dans le temps, non je ne n’ai pas plus simple comme solution, j’en suis désolé.

Hop ! 88 miles par heure et nous voilà en 2001, le groupe Lovage sort un disque intitulé Music to Make Love to Your Old Ladie By. Derrière ce groupe se cache Nathaniel Merriweather, derrière ce nom se cache Dan the Automator, producteur de Deltron 3000, Gorillaz et d’Anaïs Croze (si si). Dan fait chanter Jennifer Charles d’ Elysian Fields et Mike Patton de Faith No More. Oui je sais, on dirait un peu l’annuaire. Lovage est un album "concept", si la pochette est une reprise, un hommage à celle de N°2 de Gainsbourg, l’intérieur est plus inspiré de Je t’aime moi non plus. Le concept : seize morceaux pour faire l’amour, seize morceaux qui donnent envie de faire l’amour, seize morceaux qui rendent le kiki tout dur… Et c’était totalement réussi, un disque à la fois libidineux et sensuel et surtout un bon disque mêlant pop, trip-hop qui, plus de dix ans plus tard, est toujours aussi band.… heu... est toujours aussi bien.

Retour dans la DeLorean DMC-12 modifiée et en 2014, Got A Girl est un groupe composé de l'actrice Mary Elizabeth Winstead et du producteur Dan the Automator qui, évidemment, fait beaucoup penser à Lovage, d’une part par sa composition, même si à de rares exceptions près, ici seule une femme chante, et d’autre part par le terme abordé : l’Amour. Mais si dans Lovage c’était l’Amour dans le sens de "faire le sexe", dans Got A Girl c’est plus dans le sens "sentiment d'affection et d'attachement envers un être". Vous me direz que l’un ne va pas sans l’autre mais ce n’est pas le sujet, je suis là pour parler de musique normalement, enfin théoriquement dirons-nous.

Nous sommes donc ici dans l’amour romantique, ce n'est pas encore l'amour courtois, y’a des limites, mais plutôt ce que l’on fait avec l'être aimé quand on n’est pas au lit, le plaisir d’être ensemble, de faire les foufous, d’échanger des petits bisous, de se dévorer du regard, de partager un coucher de soleil sur la mer à minuit (mais si c’est possible), de faire de longues promenades main dans la main le long de la Seine au pied de Notre Dame, de tout faire l’un avec l’autre même de prendre le métro et pour Invalides changer à Opéra. Oui la légère obsession pour Gainsbourg et la "french pop" est encore bien présente dans ce disque.

Même s’il est musicalement un peu moins inspiré que Lovage, on retrouve avec plaisir ce mélange savant entre pop, trip-hop et arrangements de cordes, qui rend le disque difficilement classable dans un genre. D’ailleurs la version "Deluxe" qui propose en accompagnement un second disque avec les versions instrumentales des chansons, s’écoute avec le même plaisir que les versions chantées. Mais ce serait quand même vraiment dommage de se priver de la voix douce et irrésistible de Mary Elizabeth Winstead, certes moins sexy et voluptueuse que celle de Jennifer Charles mais qui ne manque pas de charme et qui est parfaite dans son rôle de girl next door sensuelle à béret, french pop oblige.

Contrairement à Lovage, vous pouvez écouter ce disque des deux mains - #sivousvoyezcequejeveuxdire - et chaque morceau trouvera sa place sur la mixtape que vous ne manquerez pas de réaliser pour tenter de séduire l’être aimé et pour information, ne perdez pas de temps avec ça, j’ai essayé et ça ne marche absolument pas du tout les mixtapes.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Got A Girl
Le Facebook de Got A Girl


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=