Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laetitia Sadier
Something Shines  (Drag City)  septembre 2014

Cela fait bien longtemps que j'écoute la musique de Laetitia Sadier. Depuis les premières notes de Super-Electric entendues dans l'émission de Bernard Lenoir en 1991, puis les disques Switched On et Peng! qui furent marquants pour moi qui n'avais jamais écouté ce genre de musique avant, de près ou de loin. S'en est évidemment suivie toute la discographie de Stereolab et leurs expérimentations issues de la collaboration de celle qui se faisait appeler Seaya Sadier et son compère, roi des bidouilles en studio, Tim Gane.

Mais tout cela, c'était avant que le groupe ne se mette en veille. Tim Gane continuant alors de plus en plus son travail de studio sous diverses entités ou au service d'autres groupes tandis que Laetitia Sadier se lançait dans une carrière solo qui commença par ne pas dire son nom, cachée sous celui de Monade. Mais qu'importe au final car de Stereolab à Sadier, il n'y a qu'un pas et sa discographie est faite d'évolutions, de changements mais certainement pas de ruptures.

On retrouvera donc logiquement ce qui fait que l'on aime Laetitia Sadier. Ce chant quasi incantatoire, des textes à faire pâlir Mélenchon d'envie, une lecture de Guy Debord. Et puis cette musique, atypique, perchée quelque part entre le easy listening classe, la musique de film et ce que certains nomment de façon érudite le krautrock mais que j'appelle, en profane que je suis, du rock hypnotique (un album de Stereolab s'intitulait Dots and Loops, cela décrit assez bien l'idée).

D'aucun pourrait taxer cette musique de snob ou d'intellectuelle. Que nenni ! Sous ses airs un peu précieux et pas toujours facile d'abord, elle cache mille trésors, des lignes mélodiques imparables et des arrangements aux petits oignons (notamment signés pour partie par un membre des Hiddentracks que nous appellerons ici Jean-Christophe Chante).

Un disque lumineux, intelligent et touchant sur lequel Sadier montre qu'elle a encore plus d'une corde à sa guitare (pas vraiment) inversée. Alors plutôt que de mourir d'ennui, mourrez de joie en écoutant le bien nommé Something Shines, car il y a toujours une lumière qui ne s'éteint jamais et elle brille belle et bien sur cet album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Silencio de Laetitia Sadier
Laetitia Sadier en concert à La Fil (samedi 13 mars 2010)
Laetitia Sadier en concert au Café de la Danse (dimanche 31 octobre 2010)
L'interview de Laetitia Sadier (samedi 27 septembre 2014)
La chronique de l'album Fab four suture de Stereolab
Stereolab en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Stereolab en concert au Festival La Route du Rock #29 (édition 2019)
La chronique de l'album Socialisme ou barbarie the bedroom recordings de Monade
La chronique de l'album A few steps more de Monade
La chronique de l'album Monstre Cosmic de Monade
Monade en concert au Divan du Monde (15 février 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Laetitia Sadier
Le Soundcloud de Laetitia Sadier
Le Myspace de Laetitia Sadier
Le Facebook de Laetitia Sadier


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Sadier (29 septembre 2014)
Le morceau caché, Stereolab (13 octobre 2008)


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=