Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Pompières Poétesses
Théâtre Poche-Montparnasse  (Paris)  novembre 2014

Spectacle conçu par Juliette Allauzen, mis en scène par Romain Puyuelo, avec, en alternance, Juliette Allauzen, Delphine Biard, Emilie Chevrillon et Sophie Plattner.

Voici l'occasion de réactiver le rituel de l'avis à la population délivré par le pittoresque garde-champêtre d'antan : il est impératif de découvrir les "pépés", qui ne sont ni de chers grand-pères ni les petites pépées célébrées par Eddie Constantine mais la transcription phonétique de l'acronyme des Pompières Poétesses.

Celles-ci, au nombre de quatre et toutes comédiennes, officient, au gré de leurs affinités électives avec l'art poétique et de leur tempérament théâtral, appariées en duo qui se présente comme fantasque et festif dans un spectacle de performance poétique conçu par Juliette Allauzen avec, pour la dramaturgie, la collaboration de Agnès Perrais.

Mais n'ayez crainte, il ne s'agit pas d'un pompeux récital poétique de salon mais d'un spectacle délivré de manière fantasque et festive pour partager l'amour des mots et de la vie tel qu'il est célébré par les poètes.

De plus, une des grandes originalités de ce spectacle tient au fait que chaque représentation est unique. Car il se décline en quatre opus distincts dispensé par quatre duos thématiquement différents - "Mouvement et théâtralité", "La vie comme elle vit", "Mélancolie et malice" et "Amour et couleurs du paysage" – qui, de surcroît, s'avèrent à géométrie aussi variable qu'aléatoire en raison de l'interactivité avec le public.

En effet, est proposé aux spectateurs de participer à l'ordonnancement des poèmes grâce à un amusant jeu de poème à la carte en les invitant à choisir une des cartes-poème illustrées par Jérôme Mulot parmi lesquelles est glissée l'incontournable carte-joker créée par Patrice Killoffer.

Ainsi la partition se compose de courtes séquences poétiques au panachage "surréaliste" toujours renouvelé qui, de surcroît, bénéficient chacune d'une transposition scénique différenciée pour rendre compte de leur univers grâce à la mise en scène inspirée riche de trouvailles et petites astuces, sans toutefois verser dans l'excessive théâtralisation, de Romain Puyuelo et à la grâce du jeu des interprètes.

De surcroît, la même exigence préside tant à la création lumière de Pierre Blostin qu'aux interludes facétieux, tels les aphorismes de Erik Satie ou l'anagramme du titre du feuilleton "Les feux de l'amour" concoctée par Etienne Klein, et aux intermèdes, car ces dernières sont également musiciennes, qui relient ces bulles poétiques, souvent en vers libre, toujours placées sous le signe de l'émotion ressentie et transmise.

Ce jour-là, pour ces incursions en double "je" dans le champ poétique délimité par des cônes de chantier miniature, officiaient Juliette Allauzen et Emilie Chevrillon.

Vêtues à l'identique par Arnaud Lazérat comme de joyeux lutins, paletot rouge, collants jaune et bottines noires, elles craquent les trois allumettes de Jacques Prévert et portent les trois toasts de Marina Tsvetaeva pour ranimer le feu de la poésie.

Au menu, des grands noms du panthéon poétique tels Baudelaire, Victor Hugo et Louise Labé mais également des poètes contemporains illustres ou plus confidentiels, de Eluard à Gaston Coute.

Une pépite créative, inventive et intelligente délivrée avec une fraîcheur roborative. Mission accomplie pour les Pompières Poétesses et belle réussite pour la Compagnie Les Griottes.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=