Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les ailes d’émeraude
Alexiane de Lys  (Editions Nouvelles Plumes)  novembre 2014

Un roman de matin de Noël. Voilà la douce sensation que me laisse le roman d’Alexiane de Lys. Un de ces romans flottant au-dessus de la réalité, si loin, et là, tout près, juste derrière la brume des songes. Un roman qui vous prend par la main, et vous emmène dans toutes ses invraisemblances et ses fantasmes inavoués : Les ailes d’émeraude.

Je pourrai facilement détester Alexiane de Lys, elle est jeune (20 ans), jolie, publie ici son tout premier roman (écrit pour distraire sa petite sœur), qui ne fait pas moins de 700 pages (pendant lesquelles on ne s’ennuie pas !), est couronnée prix de l’imaginaire. Rien que ça.

Les vipères et les jaloux trouveront à redire, à force de creuser, facile de trouver des erreurs de jeunesse. Pas moi. J’aurai pu la détester, lui reprocher la mièvrerie des relations et le manque de recul des remarques. Même pas. Elle a du talent, point final. A quoi bon lui reprocher ? On attend la suite, évidemment.

L’histoire ? Pas tellement originale, dans la lignée des dystopies actuelles, de Divergente à Hunger Games, une jolie nénette un peu pommée qui se trouve une mission humanitaire à poursuivre. C’est réducteur, c’est un peu ça, pas tout à fait. Et tellement mieux raconté.

Cassiopée est orpheline et doit quitter l’orphelinat qu’elle connaît depuis toujours pour ses 18 ans. Le terrible rite de passage à l’âge adulte, douloureux et contraint que connaissent tous les habitants de landes éloignées pour aller étudier à la city. Malgré un départ fier et la tête haute, se retrouver plus seule que jamais dans une ville inconnue. Cassiopée fantasme sur tout ce qui passe, donne des petits surnoms à droite à gauche, invente des vies. Presque lugubre oui.

Alors que son quotidien commence à puer fortement la banalité, la voilà poursuivie par un inconnu à qui elle n’a rien demandé (elle lui a trouvé un joli surnom pour ses beaux yeux), puis par un autre. De fil en aiguille, de coup de genou en sédatifs, Cassiopée trouve sa voie : elle est une Myrme, un être ailé doté de supers pouvoirs sensoriels (oui, ses ailes ont poussé entre temps, et elles ont effectivement l’air magnifique).

Heureux les naïfs, ils ne savent pas ce qu’ils font (ou un truc dans le genre). Elle qui ne connaissaît rien à ce peuple, elle se trouve des capacités dépassant l’imagination des Myrmes de naissance. Carrément. Et il y a les fesses des méchants à botter. De surprenants liens familiaux que ne renierait pas un certain Georges Lucas. Une histoire d’amour absolument rose tirée d’un roman à l’eau de fleur, un peu dégoulinante, toujours très très sage et gentlemenement retenue, et terriblement romantique (ma sœur adore déjà).

Parfait pour les matins de Noël, un peu de magie, une héroïne forte tête aux répliques bien envoyées (celles qu’on fait pour les cruches des séries télé), moderne, frais, jeune et spontané.

Et Woody Allen mis à part, le roman est la réalisation du fantasme du beau gosse qui se penche sur notre cas, parce que même mal dans notre peau, nous sommes des femmes exceptionnelles, n’est-ce pas Alexiane ? Euh, Cassiopée ?

Ce n’est pas tout de tenir un sujet, encore faut-il savoir en parler : prouesse qu’Alexiane de Lys réussit en 700 pages et autant de feuilles. Divertissant, léger, en forme d’exutoire pour l’auteure, mais aussi pour le lecteur. Ecrit à la première personne, facile de se chercher des ailes pour sauver le monde après la lecture. Merci pour ce moment (pour de vrai hein !)

 

En savoir plus :
Le Facebook de Alexiane de Lys


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=