Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce On a perdu la lune !
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  novembre 2014

Fable musicale écrite par Daphné Tesson, mise en scène de Philippe Fenwick, avec Delphine Biard, Sophie Carrier et François Genty.

Daphné Tesson a composé une fable musicale dédiée aux enfants, qui ravira également les adultes sensibles à la poésie et au merveilleux métaphorique, qui sort incontestablement du lot des spectacles dits "jeune public" souvent caractérisés par l'infantilisme et la lénifiance du propos auxquels s'ajoute l'indigence textuelle.

Intitulée "On a perdu la lune !", elle constitue une jolie variation littéraire et poétique autour de la mythologie et de la symbolique de l'astre lunaire associée à un ancrage dans le réel du monde contemporain quant aux dérives de la médiatisation et de la téléréalité, abordées avec acuité et pertinence, avec des dialogues qui hybrident humour et émotion, et, comme toute fable, une réflexion sur la condition humaine et une morale au sens d'enseignement.

En admiration et en amour pour la Lune qui illumine ses nuits comme un réconfortant substitut maternel, un garçonnet mélancolique prénommé Polochon constate un soir qu'elle a disparu. Et la voici à ses côtés, personnifiée en jeune femme en robe à paillettes.

Car Madame la Lune s'ennuie dans le ciel, fut-il étoilé, lassée de son statut d'astre inaccessible et de son rôle de muse des poètes. En quête d'épanouissement personnel, elle veut vivre pour elle et, fascinée par les mirages terriens de la société du spectacle, elle rêve de réaliser sa vocation de chanteuse et devenir une star adulée du monde entier.

Faisant preuve de lucidité et d'intelligence, Polochon tente de la faire renoncer à un projet qui bouleverserait l'ordre du monde tout en lui démontrant la vacuité de sa quête d'autant qu'elle est déjà au faîte de la gloire.

La Lune est obstinée mais le gamin trouvera une aide inattendue avec le verdict sans appel de l'impresario Neil Armstrong, car elle chante comme une casserole, et l'intervention d'un Pierrot en jogging blanc et walkman qui n'est autre que le fils de la Lune et du Soleil.

Avec une grande économie de moyens, quelques accessoires et beaucoup de créativité, quelques branches pour la forêt ou de vieux vinyls combinés en mobile pour illustrer le studio d'enregistrement, suffisent à Sabine Schlemmer pour concevoir une scénographie ludique et Philippe Fenwick, évitant tant la mièvrerie que le gagesque, met en scène de manière sobre et joviale la partition ponctuée de délicieux couplets

Sophie Carrier est la dame Lune fantasque qui a un petit coup de blues et Delphine Biard, sans modifier le timbre de sa voix pour "faire" l'enfant, campe avec justesse le petit garçon.

rbitre de leurs controverses, interprétant les autres rôles qui le gratifient de savoureux costumes et armé de son air pince-sans-rire, François Genty apporte la touche décalée et comique à ce spectacle original et enthousiasmant.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=