Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Teruel
Théâtre Laboratoire Elizabeth Czerczuk  (Paris)  novembre 2014

Spectacle chorégraphique mis en scène par André Pignat, et Géraldine Lonfat, interprété par Géraldine Lonfat, Thomas Laubacheret Virginie Quigneaux.

La Compagnie Interface que le public parisien a pu découvrir avec "Shabbath" en 2012 revient au Théâtre Laboratoire Elizabeth Czerczuk où elle a présenté "L'oubli des anges" la saison dernière avec "Teruel", première partie de la tétralogie sur le Mythe de l'homme (avec "Shabbath", "Kaos" et "Pazzi").

S'inspirant du livre "Rhône saga" de Pierre Imhasly, le spectacle reprend le rituel de la corrida pour montrer l'opposition entre l'homme et la femme ainsi que l'attirance qui les meut.

Les protagonistes sont entraînés dans une confrontation qui allie force et passion. Les corps sont jetés dans l'arène sans possibilité de faire marche arrière, le combat doit avoir lieu sans qu'aucun ne puisse se défiler. L'homme d'abord observe et puis rentre dans la ronde.

Dans l'enclos au sol de sciure montent les vapeurs d'une chaude soirée d'été. La terre brûlante éléctrise les corps, comme un orage dedans, les séquences s'enchaînent à la vitesse d'un taureau au galop.

Chaque assaut de l'un vers l'autre est vécu à cent pour cent et rapidement il n'y a plus que les respirations haletantes. Les corps se tendent et se détendent, s'allongent, se recroquevillent, se serrent, se lovent l'un contre l'autre.

Quoiqu'on puisse penser de la corrida, on est captés par l'impact extraordinaire de ce spectacle total.

Encore une fois, à la mise en scène, André Pignat tel un grand chef, marie à merveilles les ingrédients : texte puissant (de l'auteur de "Rhône saga"), musique envoûtante (de lui-même) et sublime chorégraphie de Géraldine Lonfat.

Il en résulte un spectacle brillant et fort dont les images impriment la rétine. Un moment hors du temps d'un esthétisme absolu à la sensualité permanente où, comme pour tous les spectacles de la troupe suisse, on retient son souffle jusqu'à la dernière seconde.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de "Teruel", un nouvel opus culte de la compagnie. Géraldine Lonfat, danseuse d'exception, est à l'apogée de son art, Thomas Laubacher dans le registre théâtral, oppose une vraie énergie et une belle précision.

Enfin, Virginie Quigneaux complète le trio avec talent et danse avec fougue; tous trois nous entraînant en un fascinant affrontement, une opposition où l'amour et la mort dansent avec le feu de la vie.

Un spectacle fiévreux et passionné qui magnifie la femme comme il se doit.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=